En Une

Victoire pour la vie dans un Etat du Mexique

Commentaires (5)
  1. Shimon dit :

    Si on n’est pas “pour la vie” c’est qu’on est “pour la mort”.
    Comment peut-on être aussi nihiliste? et aussi sinistre?
    Entre “culture de vie” et “culture de mort” le choix est vite fait.
    D’autant plus que la culture de mort s’accompagne automatiquement d’une “culture du déchet”.
    On ne met pas à mort une belle plante, mais seulement celles qui sont jugées indignes d’orner notre jardin que l’on veut parfait, sans herbe folle, et totalement sous contrôle.
    La culture de mort c’est la négation de la liberté et de la spontanéité.

  2. Michel Cliche dit :

    Mgr Zavaleta a indiqué, « Seul Dieu décide à qui il donne la vie, et à qui il ne la donne pas. »

    Voilà la vraie façon de porter la croix et que dire de plus de cet évêque… Merci à l’Esprit Saint de nous faire agir selon l’Évangile et de nous envoyer des défenseurs!

  3. Melmiesse dit :

    Des consultations publiques plutôt que d’imposer la loi du parti au pouvoir ,c’est du bon sens , de la démocratie,

  4. toto dit :

    Le peuple mexicain est resté profondément catholique, malgré des gouvernements maçonniques en place depuis l’indépendance. Gouvernements qui se sont bien gardés de faire des réformes agraires et qui méprisent les indiens (d’après le racisme darwinien anglo-saxon). La plupart des “latifundistas” adhèrent aux loges. Et le prétendu appui de l’Eglise à ces grands propriétaires terrains est un mythe colporté par la gauche, pour masquer la réalité.
    Cette bonne nouvelle ne concerne qu’un état montagneux et peu peuplé. Mais jusqu’à quand? Bill Gates, les LGBT, le PPFA sont très actifs au Mexique, via leurs appuis dans les loges mexicaines. Les lois de Mexico ont montré que l’avortement pouvait être imposé sans grande difficulté.

  5. toto dit :

    lire “terriens” (= latifundista) et non terrains

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »