En Une

Avortement “médical” au Pérou : un évêque interpelle le président

Commentaires (6)
  1. Jean-Pierre Delmau dit :

    Simone Veil a affirmé dans un de ses ouvrages que, si l’Eglise s’étaient fermement manifesté contre l’avortement, sa loi ne serait pas passée.
    Fort de cette expérience, Mgr Cabreros Vivarte a donc tout à fait raison de présenter clairement et fermement les objections de l’Eglise, et il faut espérer que le Gouvernement péruvien saura l’entendre.

  2. la puce dit :

    bravo à cet évêque ,soutenons le .N’ayons pas peur ! que tous nos évêques lui manifestent leur soutien et tous les baptisés de la même façon !

  3. gerard dit :

    Mrg Miguel ,bravo mille foi bravo ,il serait bon que cette lettre soi envoilez a touts les pays avec leurs propre nom .

  4. mangouste20 dit :

    Voilà un modèle de lettre qui devrait servir à notre CEF pour admonester directement notre Président français. A défaut, se trouvera-t-il un seul de nos Mgrs pour en prendre la responsabilité ?

  5. toubib16 dit :

    Ce n’est pas nos timorés (pour ne pas dire complices) de la Conférence des Evêques de France qui auraient écrit cette magnifique lettre.
    Honte à eux.
    « Si vous avez rougi de Moi devant les hommes, je rougirai de vous devant mon Père qui est aux cieux ».

Traduire le site »