En Une

Avortement “médical” au Pérou : un évêque interpelle le président

Commentaires (6)
  1. Jean-Pierre Delmau dit :

    Simone Veil a affirmé dans un de ses ouvrages que, si l’Eglise s’étaient fermement manifesté contre l’avortement, sa loi ne serait pas passée.
    Fort de cette expérience, Mgr Cabreros Vivarte a donc tout à fait raison de présenter clairement et fermement les objections de l’Eglise, et il faut espérer que le Gouvernement péruvien saura l’entendre.

  2. la puce dit :

    bravo à cet évêque ,soutenons le .N’ayons pas peur ! que tous nos évêques lui manifestent leur soutien et tous les baptisés de la même façon !

  3. gerard dit :

    Mrg Miguel ,bravo mille foi bravo ,il serait bon que cette lettre soi envoilez a touts les pays avec leurs propre nom .

  4. mangouste20 dit :

    Voilà un modèle de lettre qui devrait servir à notre CEF pour admonester directement notre Président français. A défaut, se trouvera-t-il un seul de nos Mgrs pour en prendre la responsabilité ?

  5. toubib16 dit :

    Ce n’est pas nos timorés (pour ne pas dire complices) de la Conférence des Evêques de France qui auraient écrit cette magnifique lettre.
    Honte à eux.
    “Si vous avez rougi de Moi devant les hommes, je rougirai de vous devant mon Père qui est aux cieux”.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »