En Une

L’anti-anthropocentrisme d’une certaine écologie

Commentaires (3)
  1. rocheteau dit :

    l’écologie peut être contre l’homme : on voit de plus en plus souvent des professeurs qui disent la terre trop peuplée, que ce sont les hommes qui détruisent la nature, qu’il faut absolument réguler les naissances et même au besoin propager des maladies … (qu’en est-il vraiment de “ebola”) ! c’est assez effrayant ! et si loin de ce qu’a voulu le Créateur…. dès que l’homme s’éloigne de son Dieu, il s’adonne à tous les excès et devient inhumain…. pauvre génération ! (relire st Paul aux romains)

  2. Patrick de La Rode dit :

    que nos évèques , d’abord condamnent les ailliés de la Taubira qui encouragent le pseudo mariage ! dehors Dagens & aliii !

  3. Françoise dit :

    Selon certains experts la Terre peut accueillir jusqu’à 15 milliards d’habitants (elle en a plus de 7 milliards). Il y a un déséquilibre entre la sous-natalité des pays “riches” et la natalité galopante des pays “pauvres” pour la plupart musulmans en raison de la polygamie. Enfin, l’exploitation outrancière des biens de la nature que Dieu a mis à notre disposition par une minorité de riches contrastant avec l’extrême pauvreté d’autres habitants de la planète est un scandale. La fabrication d’un seul blue-jean nécessite une consommation d’eau faramineuse. Alors, modérons notre consommation, développons les énergies naturelles, encourageons le développement en luttant parallèlement contre la surconsommation, l’athéisme, l’islam, le fétichisme etc. et il y aura de la place pour tout le monde sur la terre dans la dignité. Relire les encycliques papales “Pacem in Terris et “Popularum progressio”.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »