En Une

Espagne : un évêque pose les vraies questions sur l’avortement

Commentaires (4)
  1. LABARTHE Jean-Christophe dit :

    Bravo à Monseigneur José Gea Escolano

    Il parle comme un vrai prophète du Père, un vrai serviteur du Fils.
    Une question !
    Pourquoi parle-t-il de chevreau dans son texte ? Est-ce pour avoir un visage rayonnant comme celui de Moïse, descendant de la montagne ? Et bien je pense que son visage rayonne aussi !
    Quand je pense que nos frères juifs qui suivent les ordres de Moïse, s’interdisent de cuisiner la viande avec le lait, je reste stupéfié que cet ordre de Moïse n’aît pas été écrit au fronton de toutes les synagogues ni aux portes de toutes les Eglises ! Monseigneur Escalno aurait-il compris, le seul parmi tous les membres du clergé et parmi les Juifs et Chrétiens de tous pays ? Bravo à lui.
    Personne ne peut facilement revenir sur une loi ancienne, mais il suffit d’en créer une nouvelle qui bloque la première.
    Et si la France était la première nation à la proposer, cette loi ?
    Et si le Président était le premier à faire cela ?
    Et si les enfants trisomiques 21 étaient reconnus comme ” Patrimoine de l’Humanité ” ?
    Mes respects à Monseigneur Escalno

    Docteur Jean-Christophe Labarthe

  2. Françoise dit :

    L’avortement est une des causes de la dénatalité inquiétante en Espagne (et pas qu’en Espagne).
    Toutes ces vraies questions méritent chacune une vraie réponse.

  3. Denis dit :

    Voilà un Evêque digne de ce nom, et comme nous aimerions pouvoir en compter une majorité écrasante pour rappeler les principes et la morale!

  4. Emmanuel dit :

    Bravo à vous excellence!!!
    La charité par la vérité….et non le mensonge par la tolérance…..!!!
    Enfin un évèque digne de son apostolat et non un “trublions mitré” comme ceux de la CEF!!!
    Le Saint Père en prendra t-il de la graine?…….

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »