Americatho

Retour au Père du fondateur des Franciscains du Renouveau

Commentaires (11)
  1. Auxiliaire dit :

    Le père Groeschel, c’est bien celui qui accusait les enfants de séduire les pauvres prêtres catholiques pédophiles ? Un “erreur de communication”, a-t-il admis par la suite du bout des lèvres.

    Je remarque que vous avez pudiquement passé sous silence ce petit couac, qui explique la phrase sibylline de votre brève : “qui a fait l’objet d’énormément de commentaires dans la presse catholique nord-américaine”.
    Un peu de courage, mettre sa tête dans le sable n’a jamais servi à rien.

  2. rocheteau dit :

    paix à son âme !
    et bravo aux franciscains du renouveau !
    si seulement en France…..

  3. Julien Savadoux dit :

    Bonjour,

    Particulièrement touché par l’oeuvre des frères franciscains du Renouveau, je souhaite rendre grâce à Dieu pour le père Groeschel, fondateur de la congrégation. Je ne connais pas personnellement de frère de la communauté mais j’en ai beaucoup entendu parler et je pense qu’elle est un exemple à suivre dans la ligne de la nouvelle évangélisation. En revanche, je trouve pénible et dommage de voir constamment rappelée ou posée la question du caractère soit-disant “conservateur” de telle personne ou de telle communauté et le fait que cette dernière célèbre ou non la messe selon l’usus antiquior. Le charisme des frères du Renouveau n’est pas la liturgie. Ils sont un signe de la miséricorde de Dieu auprès de Son peuple, pécheurs et pécheresses. En alter christus, le frère de Saint François accueille toute personne sans regarder au péché pour la conduire sur le chemin de Notre Seigneur Jésus Christ. Après la lecture du livre publié à leur sujet, “Des fleurs en enfer”, on ne peut être qu’ému par l’apostolat et la prière de ces hommes qui vivent dans les quartiers les plus difficiles des grandes villes mondialisées où les Hommes en perte de repères dans une société déphasée, cherchent un peu de réconfort quand plus personne n’a le temps de s’intéresser à eux. Sans doute la dernière question que se posent ces hommes et ces femmes en manque d’amour, est de savoir s’il vont pouvoir ou non assister à une messe tridentine lorsqu’ils frappent à la porte des refuges de la congrégation.
    Alors, je ne viens pas en détracteur du site, je le consulte régulièrement et j’acquiesce volontiers aux critiques que vous adressez régulièrement aux clercs et laïcs qui pèchent par excès de “libéralisme” et de “relativisme”. Toutefois, je pense que les vocations nombreuses et les fruits portés par les frères du Renouveau sont en lien direct avec l’Amour inconditionnel du Seigneur qu’ils manifestent au monde selon ce qu’Il nous a montré avec la femme pécheresse dans l’Evangile de Saint Jean. Et tant mieux si certains frères célèbrent la messe selon les deux rites comme le permet le motu proprio du pape Benoît XVI. Cela constitue une richesse supplémentaire. La messe est un moyen et non pas une fin. Elle est le moyen par excellence de conduire l’âme à l’union avec Dieu, la seule fin.
    La “fermeté doctrinale et théologique” ne doit pas être une entrave à la Charité: “Le Sabbat a été fait pour l’Homme et non pas l’Homme pour le Sabbat”.”L’orientation évangélique” de la congrégation vient le rappeler.
    Il est utile de dénoncer les égarements comme l’aurait fait un Jérémie mais on ne gagne pas contre son adversaire à force de critiques. Les franciscains du Renouveau en sont l’incarnation même. Ils ont gagné les âmes au Christ à force de prière et d’action dans la Foi et la Charité. Alors nous sera accordé un surcroit d’Espérance.
    Prions Dieu pour qu’un évêque français appelle la congrégation dans son diocèse. Nous en avons bien besoin afin d’apaiser les querelles qui déchirent la tunique du Christ.

    Pax et bonum,

    JS

  4. neophyte dit :

    une simple question ou une question peut être simplette : pourquoi TOUS sur cette photo (à une exception) sont barbus ?

    1. minou dit :

      Par pauvreté peut-être ? Pas la peine d’acheter des rasoirs .
      Par tradition ?

    2. rocheteau dit :

      pas d’exception : ils sont TOUS barbus (sauf les religieuses)

      1. rocheteau dit :

        pas d’exception : ils sont TOUS barbus (sauf les religieuses)…. peut-être est-ce inscrit dans la règle des franciscains du renouveau ?

    3. Maurice dit :

      Quelle importance ?
      Porter la barbe serait-il inconvenant pour des Chrétiens, des catholiques ?
      Ne serait-ce pas faire preuve de xénophobie que d’associer la barbe aux adorateurs du croissant parmi les plus sanguinaires ?
      J’en fais l’expérience très souvent par des paroles qui ne sont pas toujours très fines.
      Les missionnaires portaient eux aussi la barbe, faut-il y voir quoique ce soit qui dévie de la chrétienté ?
      Le port de la barbe fait gagner du temps tous les jours, je passe moins de temps à la peigner qu’à me raser. Et puis, si Dieu nous a fait à son image comme nous le disent les textes, pourquoi modifier ce qu’il a fait ? Ne devons-nous pas être fiers d’être à son image sans la modifier ? !
      C’est pareil pour ce qui concerne les femmes qui modifient leur apparence par la chirurgie.

      Je suis très surpris que le fait que ses frères, d’un ordre mineur, reçoivent de tels commentaires parce qu’ils portent la barbe, c’est désolant ! Peut-être est-ce parce que je reçois des « quolibets » à ce sujet ?

  5. Françoise dit :

    Dommage, ils ressemblent à d’autres barbus.

    1. rocheteau dit :

      avec un air plus sympathique et souriant quand même….

  6. karr dit :

    La barbe est une obligation dans l’ordre des capucins .
    Par contre j’aimerais connaître le parcours de ce religieux,comment un homme de cet âge a-t-il fait pour fonder une communauté liée à la mouvance du renouveau charismatique,et comment peut-on tout à la fois célébrer la liturgie traditionnelle et lever les bras en s’adonnant à la glossolalie ?
    Le renouveau-charismatique est à l’origine une invention pentecôtiste,secte protestante,des catholiques français ont reçu le “baptême dans l’ Esprit” aux Etats-Unis dans l’immédiat après concile,encore l’un des merveilleux fruits annoncés!
    Le sacrement de la confirmation me semble suffisant ,inutile d’aller chercher le Saint-Esprit dans une communauté séparée de Rome,je n’accuse pas les protestants car ils ne sont pas responsables de ce qu’ont fait leurs ancêtres,il incombe aux catholiques de les ramener au véritable bercail du Christ comme le stipule la prière pour le concile de Jean XXIII en 1959.
    D’autre part le terme de “renouveau” sous entend que l’Eglise Catholique Romaine ne bénéficiait plus de l’assistance du Saint-Esprit depuis la réforme du XVI° siècle.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »