En Une

Rapport d’étape du synode : analyse critique

Commentaires (31)
  1. Courivaud dit :

    Chère Madame,

    S’il y a une “forteresse”, laquelle, en principe, qualifie l’Eglise, il faut bien admettre que ce n’est pas ce qualifie l’Eglise catholique de ce monde, en 2014, en tout cas pas à Rome, capitale de la Cité du Vatican, sous le règne de François 1er, pape.

    De toute façon, le ver est dans le fruit depuis Vatican II et il ne sert à rien de se perdre sur la question de savoir s’il s’agit de “la lettre” de Vatican II ou de “l’esprit du Concile”. Pire : on peut douter à présent de la formation théologique du pape actuel, de sa capacité à décider car il ne suffit pas d’avoir été jésuite pour être capable de réfléchir et de décider de façon responsable. Et à supposer qu’il ait ces qualités, même partiellement, le sens de l’autorité a déserté la papauté à Rome depuis Jean XXIII ou Paul VI.
    En revanche, la “communication” du pape actuel masque mal sa démagogie. Et cela a déjà fait des dégâts.

    Si les pères synodaux intègres que nous estimons ont un peu de courage (et on les appuiera par la prière), ils sortiront de cet instance (“synode” dit “extraordinaire”) qui ne sert plus à rien, quitteront Rome tout de suite, au sens propre comme au sens figuré et rejoindront la Fraternité saint Pie X et d’autres associations placées dans la même ligne pour “refonder” l’Eglise du Seigneur. C’est ce qu’il y aura de mieux à faire pour ne pas trahir davantage et trop longtemps Notre Seigneur et ne pas renier Ses promesses faites à l’Eglise catholique.
    Après tout, il n’est pas écrit dans la Bible que le Christ ait demandé que Son Eglise soit installée à Rome, en Italie, et ce, pour toujours.

    Et si par miracle, au sens propre comme au sens figuré, le synode se ressaisissait – et il lui faudrait beaucoup de courage pour affronter les médias actuels -, ce serait déjà trop tard, car voici plus de 50 ans que le magistère romain n’exerce plus son autorité, n’étant plus capable d’aller à contre courant des dérives actuelles, sinon de les rectifier avec fermeté et justice.

    Meilleurs sentiments.

    1. William dit :

      Je repense à la prophétie de St Malachie sur les souverains pontifes, à laquelle je n’avais porté qu’une attention distraite jusqu’à ce que je réalise qu’elle attribue l’extinction de la papauté à la période qui est la nôtre en ce moment. Si on m’avait dit il y a peu que je dirais et vivrais de telles énormités…

    2. apobrod dit :

      Tant de jugement, de haine, de peur, de crispation….Au nom du Seigneur???
      Le Pape François est envoyé par le Saint Esprit, j’en suis certaine!!!
      “Ne vous asseyez pas à la 1ère place…” Vous me faite de la peine; Jésus ne se rencontre pas par les dogmes, la fermeté et le rejet des autres; Non, c’est une rencontre en cœur à cœur et donc pleine d’Amour, de joie qui se voit
      sur les visages et les propos!!!
      Et si vous vous trompiez???
      Pouvez-vous l’envisager un instant????
      Que Dieu vous aide…

  2. William dit :

    Le mal est fait…. Les effets d’annonces et les fausses promesses sont perçues 5 sur 5 par le grand public…. L’heure est maintenant aux mesures exceptionnelles qu’on ne souhaite pas en temps normal car elles font du dégât. Le schisme est là désormais…. Il faut qu’un terme rapide et vigoureux soit opposé à cette comédie qui est une tragédie…Un groupe de cardinaux doit se lever et demander l’arrêt de cette réunion. Les distances que prend le titulaire apparent de la chaire de St Pierre par rapport à la foi catholique expriment que nous sommes dans un état de nécessité qui appelle l’action. Je ne pensais pas vivre de telles heures.

    1. Courivaud dit :

      En effet, cher William, il y a urgence et si aucun miracle ne se produit au sens propre comme au sens figuré au sein de ce “synode extraordinaire”, il faut partir et avoir le courage de partir pour sauver l’Eglise et plus exactement respecter les promesses que le Christ a demandé à saint Pierre de tenir jusqu’à Son retour.

  3. brandenburg dit :

    Les invertis-la vraie appellation-catholiques comme Julien Green ou Max Jacob n’ont jamais demandé à se marier et à avoir des enfants et se sont toujours tus et sentis pécheurs.Green a meme dit en privé que “grace à Dieu” il était devenu continent à environ 55 ans.Ce Pape est-il simplement “rusé” ou “fourbe”?Un nouveau schisme est inévitable s’il persévère à utiliser le langage meme des ennemis de l’Eglise!

  4. Charlotte du sud dit :

    Impression que, née dans l Eglise catholique, c’est dans une secte que je quitterai cette terre. .. Mgr Lefevre disait déjà : l Eglise est occupee.

  5. Shimon dit :

    Une fois de plus Jeanne Smits, merci pour cette analyse remarquable.

    Mais pourquoi diable, l’Esprit Saint a-t-il permis l’élection de ce jésuite plutôt que d’un dominicain? Pourquoi un berger qui a peur de crier au loup?

  6. Shimon dit :

    Non seulement un berger qui a peur de crier “au loup” par peur de ne pas être écouté, mais qui ouvre la porte de la bergerie pour que le loup se convertisse et devienne une brebis. Ça risque de faire des dégâts et de faire fuir les brebis non lupesques par la fenêtre.

  7. Bruno ANEL dit :

    Le cardinal Peter Erdô, rapporteur général du Synode, a rédigé cette synthèse d’étape. Ce n’est tout de même pas un débutant. Il faut croire qu’elle reflète bien les interventions d’un nombre substantiel de pères synodaux, et on voit mal pourquoi le Saint-Esprit n’assisterait plus son Eglise.

    1. Courivaud dit :

      Cher Monsieur,
      Que voulez-vous dire, au juste ?

  8. Henri dit :

    Quel que soit le statut de ce texte, c’est à dire même s’il n’est que très préalable, très provisoire, et quelle que sera l’issue finale de ce débat tragique, c’est à dire même si les idées aberrantes aujourd’hui présentées comme étant en débat sont finalement écartées, dores-et déjà, l’inacceptable, l’odieux est commis, car il suffit, pour que l’ inacceptable soit franchi, que les plus hautes autorité ecclésiales se permettent de tolérer ne serait-ce qu’un instant la publication de telles folies. Tolérer cela, c’est considérer qu’il est parfaitement possible de déraisonner, de se libérer des lois de la logique et du raisonnement qui sont les lois naturelles de l’intelligence que Dieu déposa en chacun de nous. Sans le respect de ces lois, c’est à dire sans le respect de l’exigence de cohérence, il ne peut plus y avoir de dialogue entre les hommes car il n’y a plus langage (qu’est-ce qu’un discours sans la raison?) et on entre dans l’arbitraire complet, car sans la raison, il n’y a plus aucun moyen de départager entre des thèses qui s’opposent, on entre ainsi dans la tyrannie de ceux qui tiennent le pouvoir, et l’homme perd sa dignité et son humanité. L’homme perd aussi bien entendu en même temps sa foi, car comment appréhender la Parole, avoir de celle-ci la moindre intuition au sens philosophique du terme, si l’on piétine la raison?

    Le fait, donc, qu’une proportion notable des cardinaux jettent aux orties la raison comme le prouve le fait qu’ils tolèrent la publication d’un texte absurde, tissu de contradictions et d’incohérences, constitue en soi un événement d’une gravité inouïe. L’Eglise est dores-et-déjà en perdition. Sans même avoir besoin de pronostiquer ce qui sera décidé au terme du synode, on peut déjà, on doit déjà, sonner le tocsin: un immense sursaut s’impose. Prions.

  9. gershom leibowicz dit :

    A ce stade de la procédure , ce document n’est que la concaténation des diverses interventions liminaires des membres de ce synode;ce n’est donc ni la proposition finale du synode, ni à fortiori la position du pape. Sauf à remettre en cause le principe même d’un synode, ou considérer que le synode ne sert qu’à entériner un texte écrit à l’avance, je vois mal comment on peut porter un quelconque jugement de valeur sur ce texte qui ne fait que rendre compte et prendre acte d’une réalité: l’expression de pères synodaux.Ce synode est fait pour qu’ils s’expriment ,ils le font . Y a t il là matière à critique?

  10. alex dit :

    La raison pour laquelle le Saint-Esprit n’assisterait plus cette Eglise, c’est que ce n’est plus la sienne depuis belle lurette.
    La cuisine bourgeoise vaticane, c’est pas son truc à l’ Esprit-Saint.
    Discret et Doux le Paraclet, mais les faits sont là, à toute échelle.

    C’est décidé.

  11. Devgir dit :

    Hé bien, je suis dans l’admiration du travail des Pères du synode et leurs déclarations me paraissent sereines, pleines de bonté lucide.
    Les critiques effarouchées que je lis dans vos commentaires sont injustes et cela vient des conclusions erronées que vous tirez de leurs propos : vous leur faites dire ce qu’ils ne disent pas. Vous n’êtes pas objectifs. Savez-vous que c’est malhonnête ?
    Vous déformez ce qu’ils disent. Vous allez plus loin qu’eux, c’est un comble ! Lisez comme s’ il s’ agissait d’une lettre que vous receviez d’un ami. Voyez le bien. Cherchez-le, vous verrez qu’il y est.
    Et surtout, ne vous épuisez pas à contre-temps … attendez tranquillement le document final, en priant, en demandant pour vous-mêmes de ne pas succomber aux partis-pris et pour que chacun de nous ait l’humilité de prendre le chemin que désignera l’Esprit, plutôt que le sien.

  12. Martina dit :

    On va refuser du monde chez Saint Pie X s’ils continuent sur cette voie qui ne semble pas être La Voie…….

  13. Benoît XVI est ainsi durement châtié de sa renonciation. S’il était toujours pape, une telle calamité ne se serait pas produite.

  14. jeremiah_methusela dit :

    “La satisfaction des lobbies LGBT” – cela est clairement le tocsin, une vrai indication de danger, pur et simple.

  15. soleily dit :

    « Pas un iota de la loi ne sera effacé » C’est Jésus lui-même qui le dit… Pourtant, il le dit alors même qu’il semble enfreindre cette loi… Il cueille des épis de blés pendant le sabbat… Mais aussi, il va manger chez les publicains, il sauve la femme adultère sans qu’elle lui ait rien demandé et sans rien lui demander lui-même… Il est venu pour sauver, pour guérir et non pour les bien-portants… C’est aussi lui-même qui le dit… comme il dit de ne pas regarder la paille dans l’œil du voisin avant d’avoir cu et enlevé la poutre qui est dans le nôtre.
    Et ce n’est qu’après avoir sauvé la femme adultère, avec tant d’intelligence, de ruse, qu’il lui prescrit « ne pèche plus ». De la miséricorde à la loi.
    C’est vraiment l’attitude de Jésus et c’est l’attitude de notre pape François.
    La loi ne doit pas être sur les bannières, elle ne doit pas nous servir de citadelle et encore moins d’élément d’auto- satisfaction… Elle doit être dans notre cœur (J’inscrirai ma loi dans vos cœurs de chair)… Et pour qu’elle aille s’inscrire dans le cœur du prochain que nous sommes appelés à aimer, quel qu’il soit – nous devons toucher son cœur. Nous devons d’abord manifester l’amour de Dieu… Et c’est dans cet amour que l’on découvre la nécessité de la loi, les bienfaits de la loi.

    Je crois à cette nécessité, je crois à ces bienfaits comme je crois à l’œuvre de l’Esprit- Saint au cœur de l’Eglise… Je crois « que pas un iota de la loi ne sera effacé »
    Gardons précieusement cette loi dans nos cœurs pour savoir l’énoncer, l’annoncer au bon moment. C’est notre rôle de chrétiens. Participer à la vie de l’Eglise, ce n’est pas seulement tenir un rôle dans les structures, c’est suivre Jésus avec audace et confiance.

  16. vindocinencis dit :

    Le stade suivant, lors de Vatican III, sera d’accorder le mariage religieux aux homosexuels.

  17. alex dit :

    Ce coup de bélier du pape et de ses pions, son 1er groupe terroriste restreint, est le premier du genre si prévisible depuis le début de son mandat, plein de ptites phrases et mises en scènes très suspectes.
    Ce coup de bélier contre l’édifice n’est qu’un premier essai.

    Il ne se soupe pas seulement de la Tradition sur plusieurs point, mais aussi de leur concile V2, ainsi que de ses prédecesseurs qui n’auraient jamais tenté ce coup de force ultra minoritaire parmi les bonnets rouges, ultra moderniste.
    3 points de rupture radicaux qui va l’isoler forcément, mais tout en l’unifiant au bloc médiatique et opinion publique generale de cette époque: ce qui en fait bien le pape-du-monde, et le curé “universel”, souverainement ” moi-je-moi-je” global, devant NSJC et le Saint-Esprit, c clair.

    Connaissant l’animal, il va sans doute faire demi-tour après son coup de force, mais le mal est deja fait, et il portera son fruit plus tard par sapes successives classiques, tel une catapulte catastrophique.

    Sa stratégie habituelle, sera de tourner rapidement cette page pour travailler sur un autre point de l’édifice, tel un zappeur fou qu’il est depuis 2 ans: ses voyages en turquie, à strasbourg et en france prochainement lui permettront de se cacher derrière ces habiles diversions.

    Ce coquin de pape est très rusé, très fourbe: quand il declara qu’il lutterait de toutes ses forces contre le fondamentalisme religieux, on pouvait se demander lequel.
    car, on voit mal ce pape françois tirer des caricatures sur mahomet ou des groupes islamistes précis.

    par contre, n’ayant pas d’os à ronger par là, il vient de démasquer ce que sera sa lutte souveraine contre le fondamentalisme: la lutte contre les fondements de l’église, l’exemple du viol de l’évangile, le viol de la vraie foi, la banalisations de ce qui s’appelle des Crimes d’Etat, aussi des Crimes d’état, son état souverain.

    Pour un pape anti-règne qui se fait passerr uniquement comme eveque de Rome, il fait preuve d’une audace terrible à attaquer avec une violence sourde son-christ et son évangile, attaquer ensuite sa propre église comme jamais un pape n’osa le faire en 2000 ans.
    son action soit-disant uniquement pastorale, va faire que c’est le nouvel usage pastoral qui va dominer sur le doctrinal traditionnel , qui lui partira aux oubliettes, et sera effacé plus tard, aucune importance.

    Ce pape a terriblement bien compris que ce qu’il ne peut ouvertement pas détruire, son combat sera vainqueur pour conquerrir le plus d’ esprits par un langage revolutionaire et de nouvelles pratiques “graduelles” dans chaque église autonome local, ce combat mondial mené avec une poignée de soldats romains démultiplié indéfiniement par les médias et réseaux cathos ultra-modernistes.
    en facade, il reprendra l’alibi du “concile des médias” de ses prédecesseurs, pour dire que ce “synode des médias” a relayé de la désinformation, mais il ne dira jamais laquelle, et en sachant très bien qu’il aura deja atteint son objectif de faire passer l’impossible dans les coeurs et esprits , tout cela en court-circuitant la voie hierarchique écclésiale établie.
    ce pape est un habile et puissant manipulateur de “masses”, par le “paraitre”, par le langage démago-hypocrite&mensonger, bien au-delà des poulaillers diocesains.

    Après Benoit 16, personne ne l’a vu venir ce fou du monde: ce pape est un adorateur idolatre du monde, à suivre, à imiter.

    L’OUVERTURE AU MONDE de l’Eglise Conciliaire n’a que toujours été “L’IMITATION DU MONDE”, et non l’imitation du Christ completement opposée !!
    Dans ce document, la manoeuvre est habile pour ne pas exposer cette vérité d’imitation du monde à tout prix:
    le langage évoque “le changement antropologique de notre époque”, donc l’homme ayant changé il faut meme pas l’imiter et imiter donc son monde pour lui parler et l’evangeliser, car soi-disant nous-tous-mondiaux avons changé subitement parce que le pape&partisans a décidé de ce changement anthropologique.

    c’est de la pure subversion obligeant a croire et adhérer à cette “révolution (=banal “changement “dans ce document synodal) anthropologique effective et irréversible” à tout le monde.
    c’est rusé et puissant, car ce nouvel “ENTRISME” est DEGUISE derrière une “REVOLUTION SOUVERAINE DES HUMAINS ET DE LEUR SOCIETE”:
    si bien que la Rébellion Vaticane se cache derrière cette révolution mondaine hypothetique&imposée comme faite, pour faire adhérér à la “Marche (immuable) de l’Histoire(souveraine..)” 2 termes issus de Marx.
    Le pape a souvent répété que Dieu est le Dieu de l’Histoire, que c’est Dieu qui fait l’Histoire-Entière: c’est du marxisme romain pur.
    Pourquoi marteler ça ? mais pour que la revolution papale&ultras soit IRREVERSIBLE, ca sert à ça d’ADORER le dieu-Histoire car une fois la subversion opérée, elle est imprimée pour toujours dans les esprits!
    c’est un vrai travail préparé tout ça ! et conscient, VOLONTAIRE !!!

    Alors voilà, ce pape n’est évidement pas Dieu, il est fils du concile mais veut aller plus loin comme la plupart des ouailles.
    L’église n’est pas de Dieu, car la fameuse Collégialité pronée par francois pour dissoudre l’autorité ancestrale du pape, s’avère etre une Collégialité des alliés du pape francois, et non une collégialité reprsentative des territoires-églises-peuples du monde.
    C’est un véritabe SOVIET SUPREME réactualisé composé de “choisis du pape” mais appelé “collège”, ça passe tres bien dans les coeurs et esprits.

    Toute cette mouvance ultra-minoritaire mais fortement mondialisée court à sa ruine, à sa perte.

    Malheur à tous ceux et celles qui se compromettent avec cette Rébellion contre Dieu.

  18. Léa dit :

    La hiérarchie catholique de France a baissé les bras dans les années 60, les journaux bien-pensants ont enfumé leurs lecteurs (le principe de la grenouille dans l’eau froide), les quelques uns, jeunes à l’époque, qui se sont rendus compte de cette situation ont été traités de réac et Marie-Claude Monchaux qui est l’auteur de :”Ecrits pour nuire” s’est faite stigmatisée de censeur, alors qu’elle ne faisait que prévenir les parents, “le gender”s’installait déjà, les cathos bien pensants n’ont rien voulu savoir, encore moins les religieux!
    Tout à été dit à cette époque, il suffisait d’être attentif c’est tout!
    Je souhaite que les jeunes actuels demandent des comptes sévères aux séniors qui étaient jeunes adultes à l’époque, ils ne voulaient pas savoir, voilà c’est tout!

  19. Fètis dit :

    Un grand merci à Courivaud pour cette belle analyse. Combien de Catholique, conciliaires, ne nous écouter pas nous autres traditionnalistes ! Et surtout ceux de la Fraternité Saint Pie X. Faudrait -il en arriver à cette limite pour que vous soyez courageux ? Qu’allez vous faire continuer à vous voiler la face ?

  20. Hervé Soulié dit :

    Oui, comme d’autres l’on dit bien mieux, moi non plus, je ne pensais pas vivre de telles heures.
    Moi non plus, je n’imaginais pas lire de tels propos comme le compte-rendu d’un synode de l’Eglise catholique.
    j’ai peur que des ténèbres approchent encore de notre pauvre barque de saint Pierre.
    Et des ténèbres complaisamment tolérées par qui ?
    Peut-être bien par celui dont c’était la mission même de les écarter.
    Quoique j’essaie de la chasser de mon esprit, il me vient de plus en plus souvent à ce sujet une pensée effrayante.
    Et s’il n’était pas un ami ?
    Et s’il n’était pas vraiment le bon pasteur du troupeau ?
    Et s’il était, à un moment pourtant crucial de l’histoire des hommes, au lieu d’un soutien, une épreuve de plus pour l’Eglise ?
    Vous vous souvenez, cet acharnement d’il y a quelques mois contre la Curie, ce comité mis en place auprès de lui et dont toute l’action consiste à la déstabiliser ?
    Vous vous souvenez, ces propos étranges (bizarres) sur le pasteur qui doit avant tout suivre l'”odeur du troupeau” ?
    Et cette persécution des malheureux Franciscains de l’Immaculée, sous le bâton du commissaire Volpi ?
    Et ces interviews un tantinet bavardes, racoleuses même, accordées à des journalistes notoirement hostiles….
    D’abord perplexe, puis inquiet, je crains la suite des évènements, en espérant encore me tromper.
    Mais la confiance n’est plus vraiment là.

  21. Damien dit :

    A lire les commentaires, j’ai l’impression qu’on s’affole un peu vite ! N ‘oublions pas qu’il s’agit pour l’instant d’un document de travail susceptible donc d’être profondément modifié et je ne doute nullement qu’il le sera car c’est l’Esprit-Saint qui aura le dernier mot !!!
    Il semble évident que certains ont profité de la mise au point de ce document pour y introduire leur vision hérétique et luciférienne sur la question en espérant que les évêques n’oseront pas trop s’y opposer compte tenu de la formidable pression médiatique et sociétale ambiante et du laxisme ( supposé…) du Pape François. Mais François ou pas, évêques timorés ou pas, je ne doute pas un seul instant que c’est la Vérité éternelle de Jésus-Christ qui triomphera, l’Eglise en a vu d’autres dans le passé.
    La seule chose à regretter, ce sont les dégâts que cela cause d’ores et déjà à l’Eglise, quand je lis certains commentaires qui poussent à la quitter…

  22. Gilberte dit :

    En somme, accepter le monde tel qu’il est, c’est avoir de la miséricorde, c’est le monde qui convertit l’Eglise!!; Saint Pierre avait dit “vers qui irions-nous, Tu as les paroles de la vie éternelle” ceux qui cherchent Jésus ne le trouveront pas dans le monde

  23. Devgir dit :

    Toute la journée mon commentaire a été en attente de publication, parce qu’il contredisait votre publication.
    Est-ce votre sens de la conversation ? Vous ai-je insultés ? Quelle estime peut-on avoir pour vous et combien je le regrette. ..

  24. Jean dit :

    La situation est d’une gravité inouïe au sens propre du terme. Depuis 2ooo ans que l’Eglise existe, si les projets évoqués sur l’accès à la communion des divorcés-remariés aboutissent, ce sera la première fois que l’Eglise écartera l’enseignement du Christ. La première fois que l’Eglise renie son Sauveur. La première fois……Ces cardinaux le réalisent-ils? Même Mgr Muller, qui décèle parfaitement l’ erreur, en mesure-t-il mesure-t-il complètement le caractère inouï? Il faut qu’il complète son discours en qualifiant la gravité en ces termes qui sont parfaitement fondés. De fait, il est impossible de citer un précédent pour pareille infidélité. Jamais l’Eglise, si par malheur cette folie se concrétisait, n’aurait commis pareille infidélité. Jour de tristesse immense pour ceux qui sont lucides et qui aiment l’Eglise leur mère.

  25. Vendome dit :

    C’est toujours pareil!
    Juin 1789: les états généraux font un coup de force en se déclarant assemblée nationale,
    1962: une minorité à Vatican II fait annuler la préparation des travaux et en impose une autre plus “ouverte au monde”
    2014: une minorité au synode, appuyée par le pape, tente de mettre en avant des sujets heureusement refusés (pour le moment?) par la majorité. Mais le Mal, colporté par les media, est déjà fait dans bien des esprits.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »