Perepiscopus

L’importance de la Vie consacrée dans l’Église et pour le monde

Article précédent
Festi Frat à Saint-Nazaire
Commentaires (2)
  1. alex dit :

    c’est très nombriliste je trouve.

  2. Denis dit :

    Je suis assez surpris de lire “ermites, veuves et vierges consacrées”…
    Pourrait -on m’instruire à ce sujet, s’il vous plaît?
    Sur leur apport PARTICULIER, évidemment.
    Mais aussi sur la manière de les dénombrer, car je suis surpris que des ermites soient comptabilisés (Où, combien, etc), ou encore les conditions de prise en compte des veuves…
    Quant aux vierges consacrées, je n’ai absolument rien contre les origines gréco-romaines de notre civilisation, BIEN AU CONTRAIRE MEME, mais j’ai du mal à voir le lien avec notre morale judéo-chrétienne, et d’autant plus en ces temps libertaires.
    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »