En Une

Mgr Bernard Podvin porte-parole de la CEF jusqu’à fin décembre

Commentaires (9)
  1. Marguerite dit :

    Familles monoparentales ? Pour moi le mot “famille” est impropre, une famille est constituée de deux parents et d’enfants. On encourage depuis des décennies les femmes à avoir des enfants, même sans travail, sans logement, sans mari …….. !!!!!!!! et nous payons cette inconscience de nos dirigeants avec toujours plus d’impôts. Et la crise du logement est toujours présente. Avant l’Ere de Destruction systématique de la famille, on se mariait quand on avait un boulot et un salaire qui permettait d’élever les enfants que l’on mettait au monde. Il y avait des familles pauvres il y en a toujours eu. Chacun vivait selon ses moyens et s’occupait au mieux de ses enfants. Au XXIe s. Il y a 3 000 000 d’enfants sous le seuil de pauvreté en France ! Alors que nous sommes un pays riche !!!! Mais on fait n’importe quoi ! Pour satisfaire les individus qui veulent vivre à leur guise. Résultat : on fait des petits malheureux par milliers qui se révoltent et veulent ce que les “riches” ont … Voilà le progrès !!!!!
    Et je ne parlé pas des immigrés innombrables qui arrivent et arriveront encore plus nombreux sur notre sol ….

  2. Shimon dit :

    Un vrai discours d’académicien cultivant le politiquement correct et surfant sur toutes les vagues à la mode pour ratisser large.

    1. noelle dit :

      tout à fait d’accord avec vous shimon et encore quand vous parlez d’académicien vous êtes gentil, c’est d’une platitude à pleurer…ce n’est pas avec cela que les catho peu pratiquants retrouveront joie et force

  3. Françoise dit :

    Pas si mal ! Je ne vois dans ce discours rien de subversif ni contraire aux Evangiles et à l’enseignement du Christ. Ce texte a le mérite de se pencher sur la grande détresse matérielle et morale de nos compatriotes, familles en particulier.

  4. Martina dit :

    Déprimant de voir comment ces évêques sont la proie de la désinformation du GIEC.
    Les pauvres français et allemands ne peuvent plus se chauffer ou même s’éclairer car les taxes de ces fameuses énergies nouvelles gonflent les factures…..et augmentent le CO2 qu’ils craignent….
    L’activité humaine n’influence pas le climat, qui d’ailleurs ne se réchauffe pas depuis 17 ans. Voilà ce que disent les vrais scientifiques. Ce serait plutôt le soleil.
    Nos évêques mélangent tout et leur salmigondis m’attriste…..

  5. Sami dit :

    Une omission étonnante de ce qui se passe d’absolument atroce et inoui dans le monde !
    Des enfants sont arrachés à leurs famille, capturés, vendus, massacrés…. Les gens se font écraser ou poignarder, décapiter dans la rue ! Il y a des familles chassées de leur maison, forcées de quitter leur pays et de survivre sous des tentes à la merci de tout . Il y a une guerre tentaculaire que nous ne pouvons ignorer .
    Rien n’en transparaît dans ce rapport !
    Et l’on a critiqué le silence de Pie XII !!
    Jamais Benoit XVI n’aurait laissé un tel silence s’installer.

  6. Henri dit :

    Quel baratin!!! Bien d’accord notamment, à cet égard, avec Shimon et Noelle. Ce qu’on se demande, c’est comment des jeunes peuvent en voyant cela se tourner vers la prêtrise. Le résultat ne peut qu’être double: d’une part, faire qu’il y ait peu de candidatures à la prêtrise (ce qui est d’ ailleurs ce que l’on observe), d’autre part, que ceux qui sont attirés (sauf exception bien sûr, il y en a nécessairement, comme en tout et ici peut-être plus qu’ailleurs car on peut espérer que le Saint-Esprit veille, mais ce n’est pas une raison pour tenter le diable!!!) tendent à ne pas être les meilleurs, et qu’il y ait notamment parmi eux une proportion anormalement élevée d’esprits faux, ou d’ambitieux, ou des deux….

    .Quelle douleur! Combien de temps cela va-t-il durer? Il y a peu de chance en tout cas que cela s’arrête tant que nous aurons comme successeur de Pierre à la tête de l’Eglise un pape à l’esprit faux et particulièrement soumis à la tentation de l’orgueil. Un pape qui à la fois juge faux et est sûr de lui, ça ne peut évidemment pas être plus dévastateur que ça ne l’est. Nous avons tous un devoir de résistance étroitement lié à un devoir de prière. Lier les deux devoirs n’est pas facile, car on a envie de tout envoyer promener ou de céder à la haine. IL ne le faut surtout pas. Disons, pour prendre les choses positivement, qu’il faut y voir un appel de chacun de nous, et de nos évêques aussi, à d’autant plus de Sainteté.

  7. Bertrand dit :

    Bien d’accord avec Henri, Shimon et Noelle: que de baratin….En même temps, on peut observer qu’au milieu de ce baratin apparait subrepticement l’annonce de ce qu’une évolution gravissime se prépare, celle d’une décentralisation dans l’Eglise, décentralisation que les progressistes avaient tenté de faire accepter au moment de Vatican 2 et qui avait été stoppée in extremis à l’époque.

    Voilà donc que le pape François y revient maintenant et que Mgr Pontier s’engouffre dans l’ouverture qui se dessine (heureusement, Mgr Vingt -Trois est sans doute quand même, espérons -le en tout cas, plus prudent ). Mgr Pontier sort même la brosse à reluire pour pousser dans cette direction, puisqu’il nous annonce qu’il va faire appel à un Jésuite, – assurément ce choix est de nature à plaire au pape-, pour aider les évêques des diocèses de France à progresser dans la capacité à discerner, capacité à discerner dont ils vont justement avoir d’autant plus besoin en contexte décentralisé qui accentuera leur autonomie et ainsi l’étendue de leurs responsabilités. Mgr Pontier, en reliant ainsi décentralisation et exercice par les évêques d’une démarche de discernement se coule dans le discours du pape.

    Ainsi voit-on bien se dessiner une nouvelle offensive de la tentative avortée, sur ce point de la décentralisation, de Vatican 2. A noter de plus le lien extrêmement dangereux qui apparaît, dans le discours de Mgr Pontier, entre ce thème du discernement lui-même relié à la volonté décentralisatrice, et le traitement de la question, qui a fait tant débat au synode, des divorcés-remariés. Est-ce que tout cela ne prépare pas la manière suivante de résoudre le problème, à savoir: puisque l’on ne réussit pas à mettre tout le monde d’accord – et pour cause, car c’est évidemment contraire à l’enseignement du Christ- sur l’idée de l’accès possible sous certaines conditions de personnes divorcées-remariées à la communion, et bien décentralisons le problème, laissons chaque évêque discerner et décider….

    Cela serait évidemment particulièrement scandaleux de transférer au plan diocésain la responsabilité de choisir de piétiner ou non la Parole du Seigneur. Observons au passage qu’on entrerait en plein protestantisme, et par l’entrée, avec la décentralisation, dans une religion sans chef réel, et par l’abandon, même si le contraire est mensongèrement proclamé, de la doctrine sur les sacrements. Ce rapprochement avec le protestantisme à partir d’un débat concernant le mariage rejoindrait d’ailleurs l’histoire, car c’est bien justement en raison d’un différend à propos du mariage qu’Edouard VII a quitté l’Eglise pour fonder la religion anglicane. Le Christ lui-même avait d’ailleurs parfaitement mis en garde ses disciples, lorsqu’il leur enseigna le commandement de ne pas commettre l’adultère y compris sous la forme du remariage, sur le fait que les hommes auraient tout particulièrement du mal à comprendre le bien-fondé de cette exigence là. Le Christ était prémonitoire: c’est bien ce qui se passe aujourd’hui, les hommes, mais aussi les évêques, et semble-t-il le pape lui-même, ont en effet bien du mal à comprendre justement cela. Voilà très exactement ce que nous sommes en train de voir se dérouler sous nos yeux.

  8. Maurice dit :

    Auprès de tels propos, ne nous étonnons pas que les séminaires ne se remplissent pas autant que nous pourrions le souhaiter.
    La reforme néo-protestante V2 continue à faire son office, une déclaration comme celle-là est digne d’un frère la truelle !

    Bertrand nous fait remarquer : – observons au passage qu’on entrerait en plein protestantisme –
    J’ai comme l’impression que c’est l’orientation prise depuis pas mal de temps.

    Votre commentaire fait plaisir à lire !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »