En Une

Mgr Brunin revient sur l’affaire Brugère

Commentaires (7)
  1. “L’intervention de Fabienne Brugère n’était qu’un contrepoint dans cette journée.”
    Depuis quand la doctrine du Christ a-t-elle besoin d’un contrepoint ?

  2. berna dit :

    “pas un modèle de famille”, mais une “vocation”. Mais c’est les deux à la fois ! pas l’un ou l’autre.
    Et puis le modèle de famille à imiter, c’est la Sainte Famille de Nazareth. C’est ce à quoi tendent les familles : imiter Marie et Joseph dans les difficultés de la vie, en ayant Jésus pour appui et à protéger de toutes les agressions extérieures.
    Invitons nos prêtres et nos évêques chez nous, et rappelons-leur, si besoin est que le modèle par excellence, c’est la Sainte Famille : Jésus Marie Joseph, qui n’existerait pas sans Jésus le Verbe Incarné.
    Le Christ dit bien “soyez parfaits comme votre Père Céleste est parfait”. Il sait très bien que pour l’Homme pécheur c’est impossible, SAUF avec le secours de sa sainte Grâce.

    Si Fabienne Burgère avait été FN ou tradi, l’auraient-ils invitée ? Ils sont bien assez “prudents” de peur de cautionner les catholiques de ce bord. Discrimination ?

    Pourquoi aller chercher chez l’ennemi de l’Eglise des formateurs, des avis qui savent manipuler le terreau chrétien à leur profit…? Cette candeur d’agneau ne sied pas à des pasteurs qui doivent protéger les brebis des loups. Les évêques ont-ils, tous, la formation thomiste et objectivement critique, pour débusquer les impostures de sa philosophie ou de son (F Brugère) discours ?

    N’y-a-t-il donc pas de laïcs dans l’Eglise, qui aient une formation aussi et plus large, pour donner le même regard du monde ? Mais avec l’avantage de connaître l’Eglise du dedans pour voir les dangers et les pièges de toute idéologie anti-chrétienne, crypto ou ouverte…?

    C’est plutôt une “gaffe”. Aux yeux extérieurs, cela semble cautionner cette personne : l’effet tout contraire. Et s’en expliquer après, c’est un peu tard… Gouverner, c’est prévoir.

    “ce serait ne pas croire en elles”. Croire en l’Homme. Oui, mais il faut préciser “l’Homme qui s’appuie sur Dieu principalement”, sinon c’est du simple humanisme athée, et c’est un peu court.

    Tout à fait d’accord avec le dernier paragraphe. Pourquoi n’a-t-il pas demandé “conseil” à St Jean-Paul II” pour cette formation ????

  3. France dit :

    Je remercie cet évêque de m’avoir fait comprendre du moins que je ne dispose pas de facultés suffisantes pour le comprendre, lui. Je ne vois pas, vu son niveau, que ce discours soit de nature à réconcilier les catholiques avec les épiscopes. Bref, moi je suis consciente de mes limites…

  4. mcm dit :

    Connaissez-vous épiscope plus verbeux que ce pauvre Brunin qui a déjà sévi en Corse et qui poursuit au Havre??? Qu’attend-on pour le remercier au sein de la CEF?

    1. Courivaud dit :

      Qu’attend-on SURTOUT de “remercier la CEF” ?

      La mascarade a assez duré…

  5. chui Zemmour dit :

    Le rôle des évêques n’est-il pas d’ouvrir le chemin et pour ouvrir le chemin on ne s’embarrasse pas de théories plus fumeuses les unes que les autres. Ondit l’Evangile, on dit l’enseignement de l’Eglise qui est le même depuis Jésus Christ. Et quand le feu est à la maison, le chef, le berger passe devant sinon à quoi sert sa crosse? et si tous les évêques qui sont précédemment des bergers étaient descendus chaque fois dans les rues, je dis tous, on aurait enterré la loi de la taupira, mais il faut avoir du courage et il n’y aurait pas eu 2 millions de personnes il yen aurait eu 5 millions, mais on aimerait savoir combien d’évêques reconnaissent cette loi?

  6. FRANCE dit :

    Mgr Vingt Trois n’est-il pas prenante de ce discours de la Commission Famille et societe relatif a la position des évêques sur la loi Taubira? Peut-on me renseigner? Merci.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »