Perepiscopus

La sainteté n’a rien d’extraordinaire, elle se vit au quotidien

Commentaires (5)
  1. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Merci Mgr de nous faire voir un autre chemin sur la sainteté dans le respect des laïcs + + +

  2. Le Guen dit :

    Merveilleuse homélie, en fait les parents Martin ont formé leur fille par leur spiritualité à la spiritualité d’enfance de Ste Thérèse. Ils ont eu 5 filles religieuses, ce qui est une immense grâce pour leur famille. Mais eussent-il eu 5 filles ou fils ayant la vocation du mariage ou du célibat consacré ou non, cela n’aurait rien enlevé à leur spiritualité et à celle de leurs enfants. Eux et leur fille Thérèse, je dirais même tous leurs enfants ont vécu de cette enfance spirituelle, ils ont montré le chemin à leurs enfants quelle que fût leur vocation. ça a été très dur à vivre pour Léonie et elle voyant que tout se passait pour le mieux pour ses soeurs, ça a dû être culpabilisant pour elle de ne pas répondre à l’attente de ses parents, de ses soeurs, et de Dieu du moins en apparence. Cette famille nous montrer le chemin de la sainteté effectivement à travers l’ordinaire de nos vies et c’est merveilleux, et cela l’est d’autant plus que la famille est attaquée, la vie dès ses débuts, par l’avortement et la fin par l’euthanasie que les F.M. voudraient bien faire passer. Etre saint dans l’ordinaire de nos vies, pas besoin d’être un héros, comme je le disais à un petit garçon de 8 ans dont les parents toxicomanes avaient fait de la prison, on est tous des héros du quotidien si on fait bien ce qu’il y a à faire, cet enfant est papa, je n’ai plus de nouvelles depuis longtemps, j’espère que depuis il a demandé le baptème et qu’il a répondu à la grâce de Dieu.

  3. Castille dit :

    Respect des laics……L’amour des fidèles.

    Une homélie où chacun peut se servir. Entre :
    …….Il ne s’agit donc pas tant de les imiter que de s’inspirer de leur chemin de vie, de ce qu’ils ont vécu pour y puiser lumière et encouragement…….
    et /……. Si tu veux être une sainte, cela te sera facile… que ton but soit unique : faire plaisir à Jésus ».
    Un prêtre ne doit pas craindre de se montrer dirigiste.
    Main de fer, gant de velours…Charité et fermeté. Bienveillance et solidité.
    La lecture plurielle doit être impossible. Autrement on se retrouve a “respecter les laïcs” et a laisser les fidèles a leur sort.

  4. Pierre Faucher dit :

    Au lieu d’essayer de démolir la porte étroite qui mène au Royaume des cieux pour en construire une nouvelle, toute grande. Je proposerais un synode portant sur l’adultère, et la fornication (en plus de la pédophilie) qui sévit pour une large proportion du clergé catholique; chacun laisserait son attirail somptueux, à la porte, les fesses à l’air, comme François, pour se revêtir du sac et de la cendre et ainsi entamer une période de jeûne et de prière pour le pardon de leur péchés et scandales sans nombre.

  5. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Beaucoup de vérités dans les commentaire mais je dis encore une fois, merci Mgr.

    Dieu ne regarde pas ce que l’homme regarde et dans saint Marc (12,38-44) : une pauvre veuve s’avança et déposa deux piécettes…

    Ne dit-on pas aussi : tous les péchés des hommes seront pardonnés ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »