Perepiscopus

Mgr Brunin et Bordeyne interprètent le synode

Article précédent
La messe de la COP21
Commentaires (5)
  1. toto dit :

    ” « hélas, des chrétiens, des évêques, n’ont sans doute pas encore assimilé Vatican II ».”
    Heureusement et qui prouve que le St Esprit n’a pas abandonné son Eglise
    Bordelique et Borderline adjectifs qui s’appliquent bien à la pensée (si l’émission de ces slogans progressistes mérite le qualificatif de ” pensée”) de ces deux Mgrs.

  2. Tous ces efforts financiers et humains qui ne mènent à rien; quel triste spectacle d’une église divisée qui depuis longtemps a laissé entrer le loup dans la bergerie. Si l’église veut aider les pauvres, elle a raté une belle occasion.

  3. Frère elie dit :

    On fait beaucoup de bruit pour rien revenons à la Parole de DIEU et vivre vraiment de la Parole de l évangile et tous les problèmes seront règle on ne peut pas vivre sur deux chemins

  4. Hervé Soulié dit :

    Il serait trop long de réfuter, point par point, ce laborieux numéro à deux (pardon, à trois, puisque Mme de Gaulmyn y concourait à sa manière).
    À le bien étudier, c’est un vrai galimatias.
    Ou bien on prend la parole de Jésus-Christ au sérieux, ou bien on l’écarte franchement.
    Mais on ne la contourne pas par de laborieuses et vaines circonvolutions de la pensée comme font ces prélats.

    1. Denis Merlin dit :

      Tout à fait d’accord avec monsieur Soulié. Ces textes sont laborieux et incompréhensibles.

      “sit autem sermo vester est est non non quod autem his abundantius est a malo est” (Mt 5,37) http://speedbible.com/vulgate/B40C005.htm

      “Mt 5,37. Mais que votre langage soit: Oui, oui; Non, non; car ce qu’on y ajoute vient du mal.” (traduction Fillion du site magnificat.ca)

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »