En Une

La cathédrale d’Amiens livre son trésor

Commentaires (2)
  1. Denis Merlin dit :

    « Nous présentons aussi six éléments, comme des bijoux pend-à-col du XVe et XVIe siècles qui proviennent du trésor originel qui a disparu en 1793 pendant la Révolution. »

    En 1793 on volait et interdisait le culte et la religion. Tout cela au nom du droit et de la liberté !

    Aucun droit de l’homme ne peut être invoqué pour violer un droit de l’homme (en 1793 le gouvernement violait le droit à la liberté de pensée, à la liberté religieuse et à la liberté de culte sous prétexte de liberté de pensée… C’est le paradoxe du rationalisme.)

  2. solluna dit :

    Espérons que ces trésors offerts à Dieu et à ses saints serviront toujours pour le culte divin. C’est là en effet leur raison d’être. J’attire l’attention de Mgr l’évêque d’Amiens sur cette destination première. La liturgie est l’écrin naturel des ces œuvres d’art qui magnifient la splendeur du Maitre d’ouvrage de l’univers.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »