Brèves

Les Innocentes, des femmes et des dieux

Commentaire (1)
  1. BERTRAND BRAULT dit :

    Très déçue de cette critique, fier de ma foi catholique , j’ai été profondément touché par ce film avec des moments de grâce. Nous sommes tous des enfants de Dieu …. même les enfants de communiste….
    La rencontre entre ces deux femmes donne un sens à la vocation de Soeur Maria… quand à Mathilde nul ne peut conjecturer … mais nul ne peut nier qu’elle en est grandie.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »