Brèves

L’église nationale de Suède, que reste-t-il du Christ ?

Commentaires (2)
  1. allegrovivace dit :

    Avec ce pape, il faut s’attendre à tout, comme des évêques du moment qui, dans la réalité, sont plus anthropocentriques que christocentriques.

    le catholique ne choisit ni son Pape, ni son évêque ni son Roi. (pour la répuplique, mère de tous les vices institutionnels et oeuvre du diable, elle est à détruire et d’abord par l’application du “NON EXPEDITt” – non élu non électeur- de 1768 du Bhx Pie IX . Le NON EXPEDIT a été abandonné par les hommes de Rome avec les résultats que nous constatons aujourd’hui. Sur le moment, on peut comprendre que les hommes de Rome aient essayé de composer sur le plan temporel. Vu les résultats aujourd’hui, la voie politique d’alors est une impasse dont il faut sortir).

    gardons la foi catholique comme la prunelle de nos yeux et qu’à DIEU ne plaise !

    allegrovivace

  2. karr dit :

    Effectivement François est évêque de Rome et c’est déjà trop pour aller rendre hommage au fondateur de cette fausse église réellement schismatique.
    Je me demande si François est conscient des répercutions de ses actes,que lèguera t-il à son successeur?
    La place du successeur de saint Pierre n’est pas là,la mission du successeur de Saint-Pierre est de confirmer ses frères dans la véritable foi catholique,le jour ou François sera présent à cette cérémonie je considèrerai en conscience que le Siège de Saint-Pierre est momentanément vacant,tout comme le courageux Roi Beaudoin de Belgique a cessé,momentanément, d’être Roi des Belges pour ne pas avoir à signer le décret autorisant le crime d’avortement dans son pays.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »