En Une

Les Semaines Sociales tirent à boulets rouges sur la rencontre entre le pape et Kirill

Article précédent
Le pape s'en remet à Marie
Commentaires (3)
  1. Mézière dit :

    Un commentaire profondément antirusse.

    Les fascistes de Kiew, dénoncés sans cesse par le président Poutine, sont les
    petits-fils des Ukrainiens “à brassard” qui aidaient les Allemands pour la
    Shoah par balles…

  2. gege dit :

    Cette rencontre était espérée par tous les chrétiens authentiques depuis l’écroulement du mur de Berlin. On peut ergoter sur tels ou tels aspects de la rencontre mais la méchante intervention du représentant des SSF démontre l’opposition radicale au rapprochement des orthodoxes et des catholiques car les membres de la SSF sont avant tout des mondialistes et des francs-maçons. La division des églises et leur affaiblissement doit rester la règle.Le soutien de l’Eglise à cette association est encore une imposture de plus.

  3. Denis F dit :

    Décidément, l’Eglise soutient officiellement beaucoup de “m…”

    Mais, au-delà du parti pris et de la mauvaise foi, je note quand même quelques points non négligeables :

    1/ on prie dans les mosquées, on va fêter la naissance du protestantisme, mais rien avec un les orthodoxes?
    Peut-être ne sont-ils pas assez orthodoxes???
    Ou pas aussi orthodoxes que les musulmans, les juifs, les protestants, etc???

    2/ qu’en est-il exactement de cette question d’influence de Patriarches, et pourquoi?
    J’espère en apprendre plus.

    Quoi qu’il en soit, une référence à Sa Sainteté Benoît XVI, grand artisan d’un tel rapprochement, ne devrait pas être passée sous silence dans un article prétu sérieux…
    Mais là, la haine est-elle encore plus grande?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »