Perepiscopus

Mgr Jaeger et la jungle de Calais

Article précédent
Cerise et les évêques
Commentaires (3)
  1. karr dit :

    J’ai contacté l’évêque d’Arras suite à une vidéo présentant le témoignage poignant d’une Calaisienne,cet évêque m’a répondu qu’il n’avait pas vu cette vidéo.
    Il me semble surprenant que l’évêque d’un diocèse ne soit pas averti de la situation dans laquelle vivent des habitants de son diocèse,à présent ce “pasteur” nous déclare que ces “réfugiés” s’invitent à notre Carême,plutôt des envahisseurs voleurs,agressifs ,violeurs,s’en prenant même à des mineurs,des enfants se rendant à l’école,à des personnes âgées,entrant dans les maisons et agressant les habitants alors que tout dépôt de plainte est absolument inutile et déconseillé.
    Mais que cet évêque les invite à sa table et les loge chez lui,étonnons nous que les églises continuent à se vider!
    Seigneur donnez nous de bons et saint évêques!

  2. gege dit :

    Il est vrai qu’un évêque et un chrétien doivent se soucier de la veuve et de l’orphelin, qu’ils doivent avoir le sens de l’accueil de l’étranger, cependant, lorsque l’on analyse bien la situation présente c’est l’épée de Charles Martel qu’il faudrait rechercher au plus vite si l’on ne veut pas sombre dans un angélisme béat ou un irénisme irresponsable et décalé de toutes réalités qui mettent gravement en danger le peuple de France.

  3. Tite dit :

    Faisons un rêve… Que dans le texte ci-dessus, 45 lignes soient rédigées pour les Calaisiens, 16 pour les “migrants” et non le contraire.
    Mais c’est certainement trop demander… Qui veut faire l’Ange, fait la Bête…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »