Divers Jeanne smits

L’avortement direct pour sauver la vie de la mère ? Questions et réponses (II)

Commentaires (4)
  1. Pépin dit :

    Je voudrais bien savoir: si une personne a suggéré à une femme de se faire avorter, mais que finalement l'avortement n'a pas eu lieu, est-ce que la personne qui a conseillé l'avortement est excommuniée quand même?

  2. Patricia dit :

    Et un prêtre pédophile, il est également automatiquement excommunié? on dirait bien que non, vu les scandales récents sur la planète entière! Faut dire qu'ils ne font que souffrir et détruire la vie d'enfants réels, avec une existence propre! Or les seuls “enfants” importants à vos yeux, c'est les foetus, à ce que je vois!

  3. Jeanne Smits dit :

    Les prêtres pédophiles sont coupables d'actes pour lesquels le Christ a les mots les plus durs qui soient, à propos de ceux qui “scandalisent” les enfants en les poussant au crime : ils méritent d'être jetés au fond de la mer avec une meule autour du cou. C'est plutôt violent et l'Eglise considère le péché si grave qu'il faut en référer à Rome, alors que pour l'excommunication, c'est l'évêque local qui est compétent et que celui-ci donne en pratique souvent le pouvoir à tous ses prêtres diocésains de pardonner et de lever l'excommunication dans le cadre de la confession.

    Vouloir le respect de la vie de l'enfant à naître n'équivaut pas à vouloir l'impunité pour les pédophiles !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »