Perepiscopus

CEF : débats à huis clos

Commentaire (1)
  1. Jean dit :

    Nous espérons que les évêques seront honnêtes pour se dire la vérité sur les prêtres étrangers accueillis en France. Certains ont perdu leur vocation en France, d’autres sont sans paroisse, d’autres encore se sont mariés ou travaillent dans d’autres secteurs et ce, à cause de l’immoralité ambiante qui sévit au sein du clergé d’Europe en général et de France en particulier…Ces prêtres étrangers ont découvert que le célibat ecclésiastique est une imposture ici en France. Certains prêtres et évêques français se comportent s’ils ne croyaient au mystère de la foi qu’ils célèbrent…Il faudra donc assainir les mœurs du clergé français qui détruit sans pitié l’honneur de l’Église, la crédibilité épiscopale et la dignité sacerdotale…Certains évêques prétendent faussement que l’Église de France manque de prêtres: il y a beaucoup de prêtres dans l’Église universelle, mais il manque notre sens de l’université pour accueillir avec respect et dignité les prêtres étrangers…D’abord l’expression ”prêtres étrangers” est fausse et ne rime à rien. Un prêtre vaut prêtre…Il faudra plutôt dire ”prêtres missionnaires”.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »