En Une

Amoris laetitia: l’« aide des sacrements » dans une « situation objective de péché » ? Observations sur un risque d’impasse

Commentaires (5)
  1. balanine dit :

    la CHASTETE ! un point c’est tout ! qu’on arrête de toujours mettre en avant certaines choses ! Si l’on prie suffisamment fort la Ste Vierge Marie et St Joseph et que l’on demande la CHASTETE, on l’obtient ! le tout est de le vouloir au fond de soi !
    A entendre certains, on a l’impression que le plus important est la fonction sexuelle ! pourtant JESUS a lui-même prôné la chasteté, puisqu’IL aimait particulièrement pour cette raison ST JEAN à qui IL a confié sa Ste Mère ! Si JESUS n’avait pas su que ST Jean était chaste, IL n’aurait pas confié sa propre MERE et l’Eglise à St Jean !
    Donc ! que ceux qui ont des oreilles entendent ! et ceux qui ont l’intelligence comprennent !

    1. Y.Castel dit :

      Point-de-vue intéressant, pour ne pas dire amusant. Ainsi donc, la sexualité qui vous a fait naître devrait être interrompue, comme une grossesse, une fois sa fonction remplie ! Il suffirait au surcroît de vouloir ingurgiter un remède contre-nature pour guérir de la maladie d’amour humaine, quitte à croire que la chasteté n’est pas surhumaine et la sexualité toujours animale.

    2. Yves dit :

      Oui, a force de la demander, la chasteté peut venir… avec l’âge! Au moins dans les actions. Dans les intentions, c’est autre chose! Pour ma part, je ne peux que me reconnaitre pêcheur (bien que marié et fidèle…)

  2. Coeursunis dit :

    Il faut se mettre en prière pour les prêtres qui dans l’obéissance à l’Eglise vont être devant un dilemme de donner l’absolution à des pêcheurs non repentis et à donner la communion à des hommes et des femmes vivant en couple après l’échec de leur mariage, donc en état d’adultère.
    Quelle responsabilité pour les prêtres devant Dieu!!
    Comment pourront-il résister à ce phénomène qui se pratique déjà partout:
    des fidèles, qui, à la messe, vont communier en état de péché grave, mais sans en être vraiment conscients car cela n’est plus enseigné:
    ” ils ne savent pas ce qu’ils font” c’est à dire qu’il communient pour leur condamnation et en profanant la sainteté de l’Eucharistie.
    Les nouvelles directives de Rome ne font qu’aggraver cette confusion qui existe déjà.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »