En Une

FFI : victoire judiciaire pour le Père Manelli !

Article suivant
Apprenez à prêcher
Commentaires (6)
  1. Théofrède dit :

    rien de nouveau sous le soleil : rappelons nous l’affaire des Templiers
    celle-ci semble encore plus scandaleuse : les autorités civiles n’y sont pour rien et il s’agit d’un simple règlement de comptes au sein du clergé, bien plus violent que celui si bien décrit par Boileau, mais dont on pourrait très vraisemblablement trouver d’autres exemples, sans avoir à remonter jusqu’au procés fait au pape Formose par son successeur
    comme les laïcs, les clercs, si haut placés soient-ils, ne sont que des hommes

  2. de la Croix Guy dit :

    C’est quand même le comble de ce qu’un catholique peut encore imaginer…. car ce ne sont pas les instances religieuses et vaticanes ou autres cardinaux , évêques ou simples prêtres qui prennent l’initiative de défendre un fondateur d’une Institution religieuse remarquable de sainteté et d’excellence et en plein développement dans une église moribonde mais non… c’est le pouvoir civil… quelle honte et quel scandale pour tous les clercs de l’Eglise qui ont hurlé avec les loups mensongers y compris le Bergoglio qui a déchainé une véritable haine de jalousie à l’égard de cette congrégation qu’il a essayé de radier… apostasie invraisemblable qui va déchainer la sainte COLERE de Dieu… tenez vous prêts…

  3. gerard dit :

    Si vous lisez les prophéties de Saint Nilus ,nous y somme .Oui tenez vous prêts.

  4. Hervé Soulié dit :

    L’affaire des Franciscains de l’Immaculée, tache originelle du présent pontificat ?
    Oui, probablement, et elle marquera de façon indélébile ses instigateurs: le cardinal Braz de Aziz, chef du dicastère qui a organisé la cabale, l’ignoble Volpi (mort heureusement depuis) et quelques autres.
    Tout cela dans le silence, bien gênant, du pape qui n’est pas le plus souvent avare de discours……

  5. Françoise Marchal
    25 novembre 2016 à 18 h 36 min – Répondre

    Il est clair que comme les Franciscains de l’Immaculée ont adopté la messe de s’est déchaîné envers le fondateur qui est passé au crible dans l’Eglise elle -même.
    Quant aux calomnies plus c’est gros plus ça passe.
    Il faudrait penser au jugement important qui nous attend.Ce prêtre est décédé! Cela fait trembler!
    Miséricorde Seigneur pour nos ennemis !
    D’autre part ces épreuves mettent en relief la sainteté de leur fondateur car il a OBEI

    1. PM de Montamat dit :

      Pas tout à fait d’accord avec vous lorsque vous jugez positif qu’il ait obéi.

      En effet, eu égard à ses responsabilités, il aurait peut-être dû ‘désobéir’… Par respect du bien commun de l’Eglise et du bien commun de l’Ordre qu’il avait fondé.

      C’est parfois dur d’être chef; plus encore lorsque le chef d’au-dessus entreprend une oeuvre destructrice…

      Ce qui n’enlève rien à la ‘sainteté’ du P. Manelli; il s’agit là d’un jugement de prudence et je ne suis pas à sa place, bien sûr…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »