En Une

Rome – Conférences pour le dixième anniversaire de Summorum Pontificum

Commentaire (1)
  1. Carolus Magnus dit :

    Nous lisons :
    “Quant au cardinal Sarah, il s’est livré à un fervent plaidoyer pour les fidèles attachés à la forme extraordinaire “ne sont pas des catholiques de second rang”, “personne ne pourra confisquer cela !””

    Je dis: TANT MIEUX !!!
    Nous qui sommes attachés à l’ordinaire du Missel Romain que l’on veut faire passer pour “extraordinaire” ne sommes pas des catholiques de second, mais bien de PREMIER RANG rang pour une raison doctrinale toute simple que voici.

    Avant le catastrophique Concile Vatican II° (CV2) qui a vidé les églises, les séminaires et les monastères et défroqué les prêtres, le Missel Romain établi par Saint Pie V qui n’a pas introduit un novus ordo mais enroché solidement la tradition catholique romaine bâtie sur le Magistère infaillible de Pierre, telle une CONSTITUTION ECCLÉSIASTIQUE sur plus de 1900 asn, est validé IN PERPETUUM (à perpétuité) et commence par le décret fondamental “QUO PRIMUM”.

    Il y est dit que par Autorité Apostolique, quiconque se hasarderait à modifier ou à toucher ce décret, il encourrerait la vengeance des Apôtres Pierre et Paul et de Dieu Tout puissant en personne.
    Or tous ceux qui ont été fait prêtres AVANT 1969 ont prêté jurement sur ce texte et que s’ils ont embrassé sans réfléchir le novus ordo missae après CV2, ils sont PARJURES devant l’Éternel et devront en rendre compte.

    Je ne voudrais pas être dans la soutane des parjures devant Dieu lui-même !

    https://www.youtube.com/watch?v=YUkNxxsNVbw&t=274s

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »