En Une

L’épiscopat du Kazakhstan se distance d’Amoris lætitia

Article précédent
Les projets 2018 de Mgr Dognin
Commentaires (24)
  1. Rascol dit :

    Notre Seigneur a aussi dit que le seul péché qui ne sera pas pardonné, c’est le péché contre l’Esprit-Saint. Le pape François a déclaré que sa réponse aux décisions prises par les évêques argentins “avait une valeur magisterielle”. Nul doute que l’Esprit a inspiré le pape dans cette disposition.

    1. Ecossais dit :

      Expliquez nous comment l’Esprit Saint pourrait inspirer au successeur de Saint Pierre un enseignement contraire a l’enseignement du Christ? Il y a plus que l’ombre d’un doute convenez en

  2. Louis de Montalte dit :

    Deo gratias !

    1. Rascol dit :

      N’est-ce pas qu’il faut rendre grâces à Dieu de nous avoir donné le pape François ?

  3. rocheteaum dit :

    ça c’est enfin clair ! merci Monseigneur !

  4. Carolus Magnus dit :

    Bergoglio successeur de Pierre et Vicaire du Christ sur la terre ???
    Non je ne le crois pas: il faut relire avec attention et avec toute la prudence nécessaire la Thèse de Cassiciacum de feu Mgr Guérard des Lauriers. Tout y est dit. Depuis longtemps.
    Le Christ ressuscité, Roi des rois et Fils éternel du Dieu Vivant, Verbe devenu chair pour nous les hommes, infaillible dans sa parole divine, a fixé par l’Évangile ce qui est le Magistère de l’Église.
    Ni Bergoglio ni qui que ce soit d’autre, ne peut et n’a pas l’autorité pour changer quoi que ce soit, ne serait-ce qu’une virgule, à la Loi divine édictée de la bouche même de Jésus.
    C’est aussi simple que cela.
    Sans aller chercher des justifications théologiques justes mais compliquées.
    Le Christ nous dit: “Qui n’est pas avec Moi est contre Moi”.
    Clair, non ?

    1. Rascol dit :

      Ces prélats khazaks seraient donc contre le Christ ? (note: en hébreu et en araméen, il n’y a pas de virgules: difficile de les changer !)

  5. Assurbanipal dit :

    “Cuistre violet” comme aurait dit Saint-Simon!

  6. Pauvre pécheur que je suis dit :

    Pourquoi nous en sommes rendus là ?

    Avons-nous peur de nous poser les vrais questions ?

  7. David dit :

    @ rascol

    “Les quelques 200 évêques rassemblés à Rome ont voté sur les 62 paragraphes de cette “relatio”. Chacun de ces paragraphes, pour être approuvés, devait obtenir les deux tiers des voix. Les trois paragraphes qui n’ont pas obtenu cette majorité qualifiée sont ceux qui portent sur l’accès aux sacrements des divorcés remariés et sur l’accueil des homosexuels.”

    C’était en octobre 2014 à la fin de la première session du synode sur la famille. Comme vous le savez M Rascol, le paragraphe sur les divorcés remariés, rejeté à la suite du vote de l’ensemble des cardinaux, a été réintroduit “de force” pour la deuxième session. Vous appelez cela comment cher ami ? De la super-collégialité ! Et la parole de l’Esprit Saint exprimée par ce vote collégial des cardinaux, qu’est-elle devenue ? Alors avant d’accuser les autres…

    Faut-il enfin vous rappeler un épisode de la crise arienne : “Lorsqu’en 357 le pape Libère a signé l’une des dites formules de Sirmium, dans laquelle il a délibérément écarté l’expression dogmatiquement définie de « homo-ousios », et excommunié saint Athanase afin d’obtenir la paix et l’harmonie avec les évêques ariens et semi-ariens de l’Orient, des catholiques fidèles et un petit nombre d’évêques, spécialement saint Hilaire de Poitiers, ont été profondément choqués. Saint Hilaire a transmis la lettre écrite par le pape Libère aux évêques orientaux, annonçant l’acceptation de la formule de Sirmium et l’excommunication de saint Athanase. Dans sa profonde douleur et dans son désarroi, saint Hilaire a ajouté à sa lettre, comme avec désespérance, la phrase : « Anathema tibi a me dictum, praevaricator Liberi » (« je te dis anathème, prévaricateur Liberius »), cf. Denzinger-Schönmetzer, n° 141. Libère voulait la paix et l’harmonie à n’importe quel prix, même au prix de la vérité divine. Dans sa lettre aux évêques latins hétérodoxes, Ursace, Valence et Germinius, annonçant les décisions ci-dessus mentionnées, il écrivait qu’il préférait la paix et l’harmonie au martyre (cf. Denzinger-Schönmetzer, n. 142).

    Je note la formule finale de cette profession de foi : “En faisant cette profession publique devant notre conscience et devant Dieu qui nous jugera, nous sommes sincèrement convaincus d’avoir ainsi rendu un service de charité dans la vérité à l’Église actuelle et au Souverain Pontife, Successeur de Pierre et Vicaire du Christ sur la terre.” Est-ce qu’une personne pourrait m’expliquer précisément cette formule ? Quel est le rôle de notre conscience dans une éventuelle opposition à une décision ecclésiale ?

    1. Rascol dit :

      Les articles en question avaient recueilli plus de 60% des voix des pères synodaux..

  8. Rascol dit :

    D’abord, tous les pourfendeurs d’ ” Amoris laetitia” font semblant de croire que le pape ouvre la porte à la communion automatique pour les dm, ce qui n’est vrai que si ces prélats et leurs prêtres l’interpretent dans ce sens au cours du discernement souhaité: ils sont malhonnêtes. Ensuite, il y a d’autres commandements du Christ qui sont régulièrement violés: ne jugez pas, aimez votre prochain, ne scandalisez pas les petits,que votre oui soit oui. En ce qui concerne ce dernier conseil, l’Eglise reconduit à l’état laïc des prêtres qui ont dit “oui” le jour de leur ordination afin qu’ils puissent se marier et font peser sur les couples de pesants fardeaux.

    1. Anne-Marie dit :

      Au fond de vous même vous savez bien que la communion prévue par ce Pape pour les dm deviendra automatique, comme la communion dans la main depuis Paul VI, qu’il n’est plus nécessaire de se confesser, qu’on fait disparaître la notion de pecher, et même le sacrement du baptême pour les enfants, etc …ne traitez pas les autres de malhonnêtes, c’est vous qui êtes aussi un pourfendeur de la vérité.
      L’evangile du Christ ne peut être changer, l’interpréter de façon personnelle ne résoudra pas les problèmes, au contraire.

    2. Ecossais dit :

      Bien sûr que beaucoup de commandements sont violés, est ce une raison pour remettre en cause l’enseignement du Christ comme le fait le Pape François?
      Sinon excusez moi, mais votre dernière phrase:
      “En ce qui concerne ce dernier conseil, l’Eglise reconduit à l’état laïc des prêtres qui ont dit “oui” le jour de leur ordination afin qu’ils puissent se marier et font peser sur les couples de pesants fardeaux”
      est totalement incompréhensible.

  9. David dit :

    L’Esprit Saint avait donné une indication au Pape par le vote collégial des 200 prélats présents à la première session au sujet de cette question des divorcés remariés. Et ce vote n’a pas été pris en compte ! Et c’est tout ! Et c’est grave! Et la suite de ce manque de confiance dans le vote collégial des cardinaux, de ce manque de confiance dans la motion de l’Esprit Saint, c’est une suite de péchés en actes et en paroles. Et c’est tout ! Et pourquoi voudriez-vous que je lui fasse confiance ? J’ai un large choix de communautés traditionalistes dans mon environnement proche pour ne pas avoir à m’adresser à ces personnes qui soutiennent une personne qui n’a pas entendu la voix de l’Esprit Saint. Je prie pour ces personnes dont la mort est programmée et déjà bien visible dans leur communauté moribonde ou déjà morte. Car le salaire du péché, c’est la mort. Et le salaire de la grâce, ce sont des fruits de conversion et de vocation.

  10. DUFIT THIERRY dit :

    Il y a encore des évêques catholiques qui rappellent la doctrine catholique sur le Sacrement du Mariage mais il est regrettable que ces évêques n’aillent pas à la racine du mal : le concile Vatican II qui avec ses mauvais textes a laissé les hérésies s’introduire dans l’Eglise.

  11. Rébécca dit :

    L’office des lectures de ce jour participe à notre éclairage ..

    .”De même en effet que l’homme avait corrompu sa nature en absorbant le venin répandu dans l’arbre de la connaissance, ainsi le démon, en cherchant à manger la chair du Seigneur, serait détruit par la puissance de la divinité qu’elle contient. Le grand mystère de Dieu fait homme demeure toujours un mystère. ”

    Et saint Maxime conclue ainsi :
    “La foi seule embrasse ces mystères, car elle est la manière de posséder déjà ces réalités qui sont au-delà de l’intelligence et de la parole.”

  12. Hélène dit :

    “se distance”? ou “se distancie” ( “se distancier” : Le Littré : “donner du recul”; “mettre une distance entre soi, quelque chose ou quelqu’un”).

  13. hermeneias dit :

    Bla bla bla M. Rascol “et font peser de pesants fardeaux sur les couples” , sortez les violons ont va bientôt pleurer …..c’est sans doute le but . Comme d’autres vous savez jouer le zin-zin du psycho-affectif , comme les médias parangons de moralité bien connus et certains ecclésiastiques démagogues et …..”mondains” ( suivez mon regard ) .
    Vous comparez ce qui n’est pas comparable , un “remariage” , oubliant de dire qu’il y a des cas de nullité probablement de plus en plus nombreux , et un changement d’état de vie pour un prêtre qui n’a pu ou su être fidèle aux engagements de son ordination .
    Vous oubliez de dire que beaucoup qui négligent la confession ne devraient pas s’approcher de la communion eucharistique et enfin les époux séparés peuvent revenir en arrière si leur mariage n’est pas nul , peuvent ne pas se “remarier” ou vivre dans la chasteté ( non ? ) .
    Enfin ne pas communier physiquement n’est pas un tel fardeau qu’il faille nous faire des trémolos sanglotants ad hoc . Par contre cela a du sens !

  14. @Rascol dit “D’abord, tous les pourfendeurs d’ ” Amoris laetitia” font semblant de croire que le pape ouvre la porte à la communion automatique ”
    Il fait quoi d’après vous ? Les évêques allemands appliquent les décisions du pape sans aucun discernement sans être repris par le pape. Certains diocèses ont organisé des célébrations spéciales où ils donnaient la communion à tous les divorcés remariés.
    Les faits sont bien visibles !!!
    Maintenant, si les commandements du Christ sont régulièrement violés, est ce une raison valable pour les modifier ?

  15. Rascol dit :

    Ces evêques cosaques, plutôt que de désobéir au pape, feraient bien de s’occuper de la situation des droits de l’homme dans leur pays néo-communiste. Evidemment, c’est moins facile et plus dangereux…

    1. DUFIT THIERRY dit :

      Les droits de l’homme sont une invention de la révolution française qui fut foncièrement anti-chrétienne et déclencha de violentes persécutions contre l’Eglise. On ne peut citer toutes les atrocités commises par la révolution française dont le communisme s’inspira par la suite. Cette déclaration des droits de l’homme fut condamnée par le pape Pie VI.
      Dieu premier servi comme disait Ste Jeanne d’Arc.
      Le premier devoir d’un évêque est de défendre la loi de Dieu qui est mise en péril par Amoris Laetitia.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »