Moulins : une chapelle transformée en spa

Download PDF

Un lecteur nous informe qu’à Moulins-sur-Allier, l’Hôtel de Paris appartient à un franc maçon, Philippe Boismenu, qui est aussi le président de l’office de tourisme de Moulins et sa région. Il y a une chapelle dans cet hôtel. Enfin, il y avait.

C’était la chapelle des chanoinesses de Saint-Augustin.Il s’y trouvait la châsse de sainte Bénédicte. Les religieuses ont vendu l’établissement. Elles avaient fait attention à la chapelle, mais c’est l’évêché qui s’est trompé et l’a revendu à l’Hôtel de Paris.

Cette chapelle d’établissement scolaire – ancien pensionnat de l’école Notre-Dame – a été construite sur les plans de l’architecte Amable Barnier à la fin du XIXème siècle. Elle est de style néo-roman, avec une nef unique et un chevet à pans. Elle est surmontée d’un petit clocher-mur en pierre, portant encore une cloche.

La nef a été transformée en salle d’accueil pour grandes cérémonies festives ou séminaires et autres manifestations de ce genre. Dans la crypte les nouveaux propriétaires ont créé un centre de bien être et de balnéothérapie. Voici ce que l’on peut lire sur leur site :

“Avec la création d’un spa dans un cadre d’exception, la crypte de l’ancienne chapelle, l’hôtel de Paris propose sauna, hammam, jacuzzi, douches “Vichy”, hydrothérapie et flottarium avec toute la gamme de massages et soins du corps prodigués par un  personnel qualifié et diplômé. Ouvert aussi à une clientèle extérieure à l’hôtel.”

Et au-dessus de la crypte :