En Une

Les confusions de Mgr de Sinety

Commentaires (16)
  1. Etienne dit :

    Merci M. Maugendre votre réponse était nécessaire : les enfants du bon Dieu ne sont pas ni des canards sauvages ni des imbéciles heureux. Après quelques réactions comme la vôtre, l’ensemble du clergé catholique finira par s’en rendre compte.
    Si on veut que notre Eglise remonte la pente descendue, cette prise de conscience de leur part est indispensable.

  2. Albert dit :

    Le Sieur de Sinety a de grandes ambitions.
    Dès son investiture, dès sa première homélie de Vicaire général à Notre Dame, les éléments de langage étaient là, bien en place.

  3. Gérard TÊTE dit :

    Mgr de Sinety a-t-il lu “Le Camp des Saints” ? Il y est pourtant décrit prophétiquement.
    Quelle misère

  4. Barthe dit :

    Quelle tristesse de voir des “Pasteurs” occupant une place importante dans notre Eglise faire preuve d’une telle indigence intellectuelle et spirituelle!
    Oui une approche aussi superficielle de ce grave problème qui se pose à notre conscience de Catholiques est une insulte à l’intelligence…
    Prions l’Esprit-Saint pour qu’Il donne à nous tous Sagesse, Intelligence et Science pour agir dans la Modestie et la Charité, avec Prudence et Justice.

  5. Qon quijote dit :

    qu’en sait-il de Johny? et de dire que nous n’avons pas de souci à nous faire sur notre sort après la mort? Voilà bien le langage tenu par les conciliaires de tout poil qui ressemble étrangement à la pensée de luther

    1. hermeneias dit :

      oUI ses références théologiques semblent se limiter à Michel Polnareff et son “on ira tous au paradis” …….commode et arrangeant qui regarde d’un oeil bonnasse et cauteleux le MAL à l’oeuvre dans le monde le cynisme , les massacres de masse , les trahisons , la perversion et l’utilisation des enfants , le meurtre de l’innocent et le terrorisme islamiste pronés en vertu …..
      C’est regarder d’un oeil indifférent les Evangiles , la vie et la mort du Christ

  6. Agnès La Belle dit :

    Petit livre de poncifes politiques. Par un Evêque complaisant.” Vision abominable “selon Benoit XVI dans le Sel de la Terre.Encore un séduit par la Théorie de la Libération. Qu’il fasse de la politique et démissionne.”Ceci est son Eglise pas un terrain pour théologiens.” Ni ambitieux .

  7. Paul Claude dit :

    “Si vous m’êtes fidèle, renoncez à toute promotion” dit la TSVM. dans ses messages à Don Gobbi.
    C’est ainsi qu’une catégorie défectueuse pour le moins a pris les rênes, les micros pour mener le troupeau lambda où Lucifer le veut.
    La seule arme : prière et pénitence. Tout va y passer: tapis rouge pour l’antichrist etc… Vidéo: 4 baptisés sur 5 vont en enfer !!! L’océan ne peut contenir nos larmes !

    1. Courivaud dit :

      oui, mais les fidèles ne doivent pas rester passifs, si les évêques cèdent aux séductions imaginées par Satan (pouvoir des médias, idéologies, irénisme). Il n’est pas question de voir l’enfer s’installer sur terre de cette manière. Notre foi est aussi celle de saint Jacques.

      1. Goyard dit :

        Bien et posément dit

  8. Courivaud dit :

    Une fois de plus, les évêques en France manquent à leur devoir, qui est celui d’exercer une fonction magistérielle à part entière au sein de l’Eglise et refusent ainsi de guider les fidèles de l’Eglise militante vers leur salut éternel. En outre, les propos tenus par cet évêque contredisent ouvertement ce que dit la loi naturelle dans le domaine qu’il prétend examiner.
    De tels propos, d’ailleurs, sont irresponsables dans le contexte politique et social actuel, celui d’une insécurité politique et sociale croissante, provoquée par les liens de plus en plus évidents entre le terrorisme, l’explosion de courants migratoires que les gouvernements d’accueil ne maîtrisent plus et le développement d’un fondamentalisme musulman, lui aussi incontrôlable et incontrôlé, en l’absence d’un magistère au sein de l’Islam.

    Face à de telles carences et de telles irresponsabilités épiscopales débordant le thème traité par ce livre, il revient aux fidèles qui sont l’Eglise, doit-on le rappeler (ce qui est déjà affirmé par le catéchisme de saint Pie X), de mettre en œuvre un principe de nécessité pour rappeler sans tarder ce qu’enseignent l’Eglise de la vérité catholique et la loi naturelle de la vie en société aux fins d’éviter à l’Eglise et aux nations de sombrer dans de grands désordres – ce fut le cas par le passé au prix de guerres civiles – qui retarderaient davantage l’avènement définitif de la Royauté de Notre-Seigneur sur la terre et qui se manifesteraient pour le plus grand malheur de tous (un enfer sur la terre, en quelque sorte).
    D’ailleurs, les fidèles participent déjà à la fonction magistérielle, ce que par exemple, illustre la supplique publiée l’automne dernier par les auteurs de la « correctio filialis de haeresibus », adressée au pape François 1er qui se comporte substantiellement de la même manière qu’aujourd’hui, par exemple, Mgr de Sinety et bien d’autres évêques en France et ailleurs (l’Allemagne en particulier).

    C’est pourquoi, mutatis mutandis, une « correctio filialis » sur le thème traité ici pourrait être adressée à cet ou à ces évêques qui manquent ainsi à leur devoir d’éclairer les fidèles et refusent par ce comportement, l’action du Saint-Esprit sur l’Eglise catholique. Cette supplique pourrait en outre, avoir valeur de témoignage au nom de la vérité naturelle et d’avertissement, appelant l’attention de ces évêques qu’ils ne sont pas des citoyens comme les autres et qu’ils exercent des responsabilités politiques spécifiques dans le pays où ils exercent leur apostolat.

    Qui vent se charger de cette supplique, à faire publier dans les principaux organes de presse, électroniques ou classiques ? Monsieur Maugendre, par exemple ?

  9. Jacques dit :

    Monseigneur,

    Nous avons, en France, près de 9 millions de compatriotes français qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Vous avez bien lu : neuf millions ! Soit un Français sur sept environ. La charité chrétienne ne nous demande-t-elle pas de nous occuper en priorité de l’immense misère qui sévit dans notre pays avant d’accueillir davantage de misère venue d’ailleurs ? Ne faites-vous pas preuve d’angélisme ?

    A la base de cette inversion de priorités, je pense, se situe le fait que, les responsables de l’Eglise comme vous, n’ont pas de charge familiale. Vous n’avez pas à vous préoccuper de l’avenir de nos enfants et petits-enfants car vous n’en avez pas. Quelle France et quelle Europe allons-nous laisser à nos enfants ? Avons-nous encore les moyens d’accueillir en France et en Europe des millions de nécessiteux qui viendrons grossir les rangs des demandeurs d’empoi et de logement alors que nous n’arrivons déjà pas à satisfaire les besoins les plus élémentaires de milliers de nos compatriotes ? Etes-vous autant ému par les sans domicile fixe, qui dorment dans la rue, comme des chiens errants, comme vous l’êtes au sujet de l’accueil de clandestins qui, pour l’immense majorité d’entre eux, ne fuient pas la guerre mais espèrent trouver en France et en Europe un meilleur avenir. Avec quels moyens financiers allons-nous les accueillir ? Y avez-vous pensé ? Certes, la France produit encore beaucoup de richesses mais elle est aussi énormément endettée (plus de 2 200 milliards d’euros ou près de 14 500 milliards de francs nouveaux ou 1 450 000 de milliards d’anciens francs !). Nous empruntons chaque jour sur les marchés internationaux de l’argent pour payer ce que l’Etat français doit payer. Nous vivons au-dessus de nos moyens depuis presque un demi-siècle. Faut-il que nous finissions comme les Grecs ? Faut-il que la France devienne un deuxième Liban, càd, un pays ingouvernable où des milices hostiles à la foi chrétienne historique font tout pour renforcer leur présence ? Faut-il que les chrétiens de France et d’Europe envisagent un jour de fuir leur pays pour échapper, comme nos frères du Proche- et Moyen-Orient, à la persécution et à la mort ? Ce n’est pas mon rêve pour la France et l’Europe. Je ne peux imaginer que ce soit le vôtre.

    Respectueusement,
    Votre frère en Christ,
    Jacques

    1. Courivaud dit :

      à Jacques,

      Vous au moins, pensez à l’avenir de vos enfants et à celui des nouvelles générations et pour vous la France n’est pas finie ; il n’y a pas lieu de le penser, d’ailleurs.
      En outre, vous ne voulez pas baisser les bras, sous prétexte que “les derniers temps seraient venus” et qu’il ne reste plus qu’à prier et attendre, comme on le lit trop souvent dans ce forum.
      Je vous approuve, par conséquent.
      Et que pensez-vous d’une supplique à cet évêque à la fois inculte, opportuniste et inconscient (tout cela est à déplorer tout autant qu’à dénoncer), surtout s’il ne remplit pas sa tâche ? C’est le moment où jamais où les fidèles ont à prouver qu’ils sont l’Eglise, là où “des gens d’Eglise” ne le sont pas et ne font pas honneur à Jésus-Christ.

  10. Ar-Men dit :

    Mgr de Sinety va surement être nommé cardinal par le pape François.
    Dis moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es.

  11. hermeneias dit :

    Je n’avais pas lu l’article initial complètement ….

    Il semble que “l’argumentaire” COURT de Mgr de Sinety fasse de lui un bon disciple du “cardinal républicain” .
    C’est du politiquement correct à couper au couteau et encore

  12. Anne dit :

    Si vous tenez à “réinformer” comme vous dites, vous pourriez au moins donner des infos actualisées: l’ATA et l’AMS n’existent plus depuis 2015, Désormais, tous les demandeurs d’asile reçoicent l’ADA, d’un montant différent selon qu’ils dont hébergés en CADA ou non. Par ailleurs, je ne crois pas que l’ATA et l’AMS aient jais été cumulables contrairement à ce que vous laissz entendre. Je n’ai pas le temps d’aller vérifier les autres soit-disant informations données dans cet article mais du coup je les mets toutes en doute.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »