En Une

67 prêtres diocésains ordonnés en 2018

Commentaires (9)
  1. emilie dit :

    Comment mentir sans le laisser paraître !
    Les prêtres des fraternités ne sont pas tous des diocésains, ils oeuvrent souvent dans leurs communautés dans des lieux qu’un l’évêque plus compréhensif leur a accordé (pour le bien des fidèles).

  2. allegrovivace dit :

    Tout pendant qu’ils nous bassinent du printemps de l’Eglise qu’il ont inauguré avec le Grand concile vatican II.
    Ils sont concrètement en voie d’extinction vérifiée 50 ans après, ils ont perdu la foi catholique (exclusive-entière) sans se l’avouer en vivant dans l’illusion imagée d’un hiver qui précède le printemps…
    “il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir”.
    Leur hiver cache-misère et leur vie auto-revendiquée prophétique est apostasie inavouée.
    De toute façon, la foi catholique n’est jamais fille de l’apostasie ou d’un relativisme quelconque.
    l’adage “lex orandi lex credendi” ne les concerne plus. Ils sont ailleurs, d’un coin de désert où la mort de faim et de soif est inéluctable.

  3. Edel dit :

    Quelles sont les sources de cet article ? Paris Notre Dame indiqué 125 ordinations en France cette année.

    1. Staub dit :

      Il y a effectivement 125 ordinations sacerdotales, mais seulement 67 sont des ordinations de prêtres purement diocésains – il faut ensuite y ajouter les prêtres des congrégations et les religieux pour arriver au total de 125 nouveaux prêtres -.

    2. Enpassant dit :

      Cher Edel,

      Vous dites que : “Paris Notre Dame indiqué 125 ordinations en France cette année.”

      L’article indique :
      “105 prêtres seront ordonnés ;”
      “Ainsi que 20 prêtres religieux :”

      105+20=?
      Bravo, vous avez trouvé votre 125.

  4. karr dit :

    Nous pouvons rendre grâce au Seigneur pour ces vocations,cependant 68 ordinations diocésaines alors que la moitié des prêtres de France est âgée de 80 à 100 ans,il n’y a pas à pavoiser!
    La Communauté St-Martin représente un vivier pour les évêques français,longtemps boudée, car considérée comme trop classique,à présent les évêques sollicitent des prêtres de cette communauté.
    Rien de surprenant car ces jeunes gens portant la soutane et chantant les offices en grégorien,une fois en paroisse célèbrent la messe Paul VI en français tournés vers l’assemblée et non orientée, (tournée vers l’Orient d’ou le Seigneur reviendra).
    En ce qui concerne les instituts religieux,Marianistes,Assomptionnistes et autres,une seule ordination pour combien de religieux disparaissant chaque année?!

    1. Tony Truand dit :

      “Ces jeunes gens” renoncent à célébrer la messe ad orientem en raison de “réalités pastorales” qui leur sont très défavorables. Beaucoup de prêtres (et pas seulement ceux de la Cté St Martin !) célèbreraient bien la “messe Paul VI” ad orientem -comme c’est d’ailleurs prévu dans le texte de l’Ordinaire publié en 1969- mais s’autocensurent par crainte des corbeaux qui voient en eux d’insupportables intégristes ! Quant aux évêques, garants de la liturgie, ils sont, sauf rares exceptions, incapables de délivrer un enseignement à son sujet aux fidèles parce qu’ils ne la connaissent pas !

  5. vendome dit :

    Il conviendrait de mettre en regard le nombre de prêtres ayant pris définitivement leur retraite et de prêtres décédés depuis un an: 600? 800?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »