L’Église est une famille où tout le monde a sa place

Download PDF

Le diocèse des Yvelines organisait mercredi 15 août son pèlerinage de l’Assomption. 78Actu a interrogé Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles.

Eric Aumonier, vous avez longuement évoqué Marie à la collégiale de Mantes-la-Jolie (Yvelines) en mettant les femmes au cœur de votre homélie…

« Oui. J’insiste sur le fait que nous avons besoin de retrouver nos places respectives dans nos relations entre l’homme et la femme. La question n’est pas nouvelle mais ressentie avec plus de forces aujourd’hui. Cette femme signifie vraiment pour nous aussi la beauté de l’accueil par l’humanité de Dieu. »

C’est une réponse à tout ce que l’on a entendu cette année après l’affaire Weinstein ?

« Il faut penser les choses au niveau le plus profond et pas au niveau le plus bas. »

[…]

Vous vous étiez engagé en faveur des migrants. Que pensez-vous de la situation actuelle du bateau Aquarius et du sort fait à ses passagers ?

« Le pape l’a dit maintes fois. Les évêques aussi. La question générale des migrations et des réfugiés, deux choses liées mais à distinguer, suppose une solidarité au niveau mondial et européen. Il est particulièrement douloureux de voir des personnes ballottées par d’autres personnes qui tirent profit de leur misère et qui leur laissent miroiter des merveilles ailleurs de là où ils sont. C’est le scandale de l’argent facile, le manque de répartition des richesses. Cela soulève des questions énormes. L’Église est une famille où tout le monde a sa place. Nous n’allons pas prôner un accueil ciblé ou avec des discriminations. Il y a aussi les responsabilités propres de l’État, du gouvernement. Nous n’avons pas, nous les chrétiens, de leçons à donner au gouvernement. Chacun fait son travail. Ce que nous essayons de faire, et nous pouvons le voir ici à Notre-Dame-de-la-Mer où nous avons toutes sortes de population, c’est d’accueillir tout le monde. C’est extrêmement coloré. »