Les participants français au synode des évêques

Download PDF

Les évêques français participant au synode sont :

  • Mgr Laurent PERCEROU, évêque de Moulins, président du conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes,
  • Mgr David MACAIRE, dominicain, archevêque de Fort-de-France,
  • Mgr Emmanuel GOBILLIARD, évêque auxiliaire de Lyon,
  • Mgr Bertrand LACOMBE, évêque auxiliaire de Bordeaux, responsable pour les vocations du conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes.

Il y a aussi

  • le Père Bruno CADORÉ, maître de l’Ordre des prêcheurs (dominicains).
  • Sœur Nathalie BECQUART, xavière, ancienne directrice du service national pour l’évangélisation des jeunes et les vocations de la Conférence des évêques de France
  • Frère ALOÏS, prieur de la Communauté œcuménique de Taizé

Le Synode des jeunes a entamé son travail avec les premières interventions en séance plénière dans la Salle du synode du Vatican. 25 évêques ont pris la parole. Mgr Emmanuel Gobilliard a lancé ce cri : « N’ayons pas peur de la sexualité ! »

« Il est capital de rappeler combien il est important que nous puissions parler librement de sexualité, que nos jeunes et nos séminaristes puissent être éduqués pour bien éduquer ».

Mercredi soir, les pères synodaux ont élu les membres de la commission pour l’information du Synode, sous la houlette de Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la communication et du père Antonio Spadaro. Les membres, élus par continents sont

  • le cardinal Luis Antonio Tagle (Manille),
  • le cardinal Gérald Cyprien Lacroix (Québec),
  • le cardinal Christoph Schönborn (Vienne)
  • Mgr Anthony Fisher (Sydney).

Élu pour l’Afrique, le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin, a renoncé, invoquant des « motifs personnels » ; il a été remplacé par le cardinal Wilfrid Fox Napier (Durban).

3 comments

  1. Je crois comprendre les motifs du désistement du cardinal Sarah. Ce Synode est déjà réglé comme du papier à musique et la musique est déjà écrite.
    Attendons nous à de nouvelles hérésies.

  2. Eve

    Donc l’éducation des séminaristes, les futurs prêtres (?) va être “tout, tout, tout…”.
    Ils pourront ainsi, le cas échéant se reconvertir (!).
    Et parler librement de catéchisme et des péchés, cela fait peur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *