En Une

Mgr Nicolas Bux : le pape, l’hérésie et le schisme…

Commentaires (19)
  1. Attention à cet article : Il envisage qu’un pape pourrait, ex catedra, promulguer une hérésie ?

    C’est une hypothèse impossible. Le fait même de l’envisager indique qu’on ne croit plus dans le dogme de l’infaillibilité pontificale en matière de doctrine universelle du salut. Cela indique qu’on ne croit déjà plus en cette promesse du Seigneur : Luc 22, 31 “Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous cribler comme froment ; mais moi j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères dans la foi.”

    Voilà pourquoi il faut dire que la polémique ne porte pas sur le Magistère Doctrinal du pape François, qui est protégé, mais sur la cohérence de ses décisions PASTORALES avec la logique du Magistère, domaine où il n’y a aucune protection infaillible. Or, jusqu’ici, le pape François n’a touché qu’à la pastorale, y compris dans l’application de la peine mort à l’époque actuelle, faites de prisons plus sûres.

    1. JF dit :

      Où voyez-vous la suggestion d’une hérêsie professée « ex-cathedra »?
      C’est le magistère ordinaire du pape qui est ici considéré, avec l’autorité propre aux documents cités qui ne sont pas des déclarations ex catedra…
      Vous savez bien qu’elles sont rares, et leurs conditions d’existence précises…

      1. Gaston dit :

        L’infaillibilité Pontificale ne vaut que pour un souverain Pontife légitime et nullement illégitime a cet office…..

  2. VILLEMOT dit :

    Je ne suis pas d’accord avec M. Arnaud Dumouch. Le fait du prince qui consiste à créer un dogme (peine de mort qui passe du négociable au non négociable) est du domaine dogmatique. Je ne développe pas les conséquences. Cela n’a rien à voir avec le ‘progrès’ (domaine du subjectif) ou la qualité momentanée de certaines prisons.

  3. Hervé Soulié dit :

    Brillante démonstration, et bien documentée, de Mgr Nicola Bux.
    Mais l’idée d’une déposition du pape François pour abandon de la doctrine bi-millénaire de l’Eglise, ou même d’un procès en hérésie paraît impensable, quelle soit effectivement parfois l’hétérodoxie de son enseignement (Amoris Laetitia, annulation expresse du mariage chrétien sur simple demande, peine de mort, etc…).
    Il vaut mieux prier pour que le pape se convertisse, ce qui serait l’idéal et rétablirait l’Eglise dans une communion avec lui, ou de prier pour que, autant que possible, l’épreuve que nous vivons avec lui soit abrégée.

  4. Octavio dit :

    Il faudrait qu’Arnaud Dumouch cesse cette hypocrisie qui consiste à défendre infaillibilité du pape tout en sachant pertinemment comment notre cher François a été élu.
    Il précisait il y a peu qu’un pape “légitimement élu” jouissait d’une protection sans faille de notre Seigneur.
    Visiblement il a retiré la mention entre guillemet ; tout comme il a retiré de ses pensées, les trahisons de St Pierre envers le Seigneur…

    Cette église est devenue mortifère comme dévorée de l’intérieur.
    En pleine crise sur les milliers d’actes pédophile sur d’innocentes victimes, François a déclaré que “la sexualité était un don de Dieu” le 19 septembre 2018. Que dire de plus ….

    1. claude dit :

      Mais oui, la sexualité entre un homme et sa femme est un don de Dieu, ce couple forme même une petite église avec, à son centre, le Christ; mais cette sexualité est actuellement dépravée par certains comme la PMA en dehors du couple (ne pas confondre couple et pair), la GPA, l’adultère de plus en plus courant, etc…qui sont des péchés graves.
      L’Eglise catholique, dans une partie territoriale, interdit l’ordination d’hommes mariés et dans l’autre l’autorise (uniates) . Le Christ avait parmi ses apôtres des hommes mariés. Il serait temps que l’Eglise catholique ordonne des hommes mariés pour être curés. Je pense qu’ainsi, il y aurait moins de problèmes et plus de compréhension de ces prêtres envers les fidèles. Faut-il rappeler que le mariage est un grand sacrement. Et il y aurait aussi des saintes messes dans toutes les églises et on ne verrait plus un curé en charge de 5 à50 clochers !!!!! ce qui a pour conséquence la perte de la foi.

  5. Sygiranus dit :

    Monsieur Demouch enfonce avec beaucoup d’énergie une porte largement ouverte : Il est évident que Dieu ne laissera pas ébranler sa Loi. Le dogme de l’Infaillibilité est là pour cela. Mais le Magistère Ordinaire de l’Église peut être invoqué à faux et promulgué avec assez d’insistance pour s’en couvrir de l’apparence. Ce peut être le cas du document sur la peine de mort qui enfreint le Commandement du Christ : “Rendez à César, ce qui est à César…!” Or la peine de mort appartient à le justice civile car l’Église “ne veut pas la mort du pécheur.”
    La non-dénonciation avec pertinacité d’erreurs manifestes et leur présentation sous un angle favorable sont également des facteurs troublants dans le peuple catholique où ils provoquent des perturbations inédites.
    Il est certain que le Pape François, à côté de gestes de la meilleure Tradition, joue sur une ligne de fracture… qu’il ne franchira jamais officiellement tout en fermant les yeux sur ceux qui le font avec son approbation tacite !
    Saint Michel! Au secours : nous sommes cernés !!!

  6. E.M. dit :

    Merci pour cet excellent article qui donne des lumières aux catholiques perplexes dans la grande confusion dont on se trouve, où la vérité est devenue floue avec ce Pape qui croix qu’il a les clés pour changer l’Eglise fondé par Notre Seigneur Jésus Christ.

  7. Sait-on encore que le pape Honorius a été déclaré anathème en raison de ses enseignements pas le 3e concile de Constantinople (DZ 550) ?

    1. Albert dit :

      L’Église n’a pas traité la question de savoir si Honorius avait perdu ou non la fonction papale après être tombé en hérésie ; elle l’a simplement condamné. (Honorius fut également condamné par le quatrième concile de Constantinople et le second concile de Nicée). Puisque Honorius était un pape validement élu (ce qui explique qu’il figure sur la liste des vrais papes), s’il était devenu véritablement hérétique durant son règne, alors il perdit bel et bien la fonction papale ; car comme l’admettent même les non-sédévacantistes prononçant cet argument, « les hérétiques ne sont pas catholiques, et les non-catholiques ne peuvent pas être des papes. »

  8. Jean dit :

    La grande hérésie du moment, c’est la ”désobéissance à la Parole de Dieu”. Telle a été la cause première de la disparition définitive de la prêtrise juive. La prêtrise catholique court le même risque pour le même motif, car prêtres et évêques excellent dans le mépris de Dieu qui désapprouve leurs actes délictueux. Pire encore, ils s’en défendent dans les médias au lieu de démissionner EN SILENCCE, dignement et librement! Plus grave encore, prêtres et évêques ont perdu le sentiment de honte et la notion de ridicule : ils vont s’incliner sur l’autel du Seigneur pour célébrer impunément et faussement les sacrements, tout en sachant qu’ils ne sont plus en état de communion avec Dieu, état de grâce et d’amitié avec le sacré ! Dit-on que le sacré s’arrête là où commence la ”désobéissance à la Parole de Dieu”. Telle est la grande hérésie, tout le reste en découle.

    1. Rébécca dit :

      Merci Jean ! …vos paroles sont extrêmement douloureuses à entendre et pourtant criantes de Vérité !

  9. Ginou Georges dit :

    Arnaud Dumouche a tout faux. Depuis 2013 il clame la saintete de Francois, et son infaillibilite, il ferait mieux de se taire maintenant, car beaucoup d’eau a coule sous les ponts depuis que Francois est soit-disant elu a la tete de l’Eglise.
    Notre secours est dans le Nom du Seigneur qui a fait le ciel et la terre!

  10. alain blaise dit :

    -“Mes enfants, nous sommes à la dernière heure. L’ Anti-Christ, comme vous l’avez appris, doit venir; or, il y a dès maintenant beaucoup d’anti-christs” [ 1 JEAN 2, 18 ]
    – ” Je connais ta conduite, ton labeur, ta persévérance, je sais que tu ne peux supporter les méchants; tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres, et ne le sont pas; tu as constaté qu’ils sont menteurs ” [ APOCALYPSE 2, 2]
    – ” Ne laissez personne vous égarer d’aucune manière.Il faut que vienne d’abord l’APOSTASIE, et que se révèle l’homme de l’impiété, le fils de perdition, celui qui s’oppose et qui s’élève contre tout ce qui est appelé dieu et à qui on rend un culte allant jusqu’à siéger dans le Temple de DIEU* en se faisant passer lui-même pour dieu” [ 2 Thessaloniciens 2, 3 -4 ] (*) Temple de DIEU = Basilique St-Pierre de Rome.
    – ” …Nos pères n’ont hérité que le mensonge, de vaines idoles qui ne servent à rien. L’homme peut-il se faire des dieux qui ne sont pas des dieux” [ JEREMIE 16, 19 – 20 ] ( ” J’ai dit : vous êtes des dieux” Jean 10, 34 ) MAIS ” les Catholiques peuvent-ils se faire des saints qui ne sont pas des saints”.
    – ” Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en-haut, du Père des lumières , chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation” [ JACQUES 1, 17 ]
    – “…si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père” [ 1 JEAN 2, 24]
    – ” ainsi donc, que ce soit moi , que ce soient eux, voilà ce que nous prêchons, et c’est ce que vous avez cru” [ 1 Corinthiens 15, 11]
    -le mépris de la Mère du Sauveur, notre Mère avec cet abominable slogan proclamé dans les rencontres dites oecuméniques : ” ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise avec les frères dits séparés “. Qu’est-ce qui nous unit ? pas le VRAI CHRIST mais cette idole, véritable “veau d’or” que notre père PAUL appelle ” l’autre christ” ( entendons le faux-christ ) cf 2 Corinthiens 11, 4.
    Et qu’est-ce qui diviserait les Catholiques d’avec les frères dits séparés en l’occurrence “protestants” : c’est la Vierge MARIE mère de JESUS ( Jean 2,1 ) car ceux-ci ne supportent pas , disent-ils, la “mariolâtrie de ceux-là.
    C’est donc la Mère de DIEU, cause de division des “faux-frères” ( 2 Corinthiens 11,26) qu’il s’agit d’ignorer dans les réunions oecuméniques. Et depuis le concile dit du Vatican 2, tous ceux qui se sont assis sur la chaire de PIERRE ont déclaré que “l’oecuménisme était irréversible”. Folie.
    – ” Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté et une maison s’écroule sur une autre” [ LUC 11, 17 ].
    Comment l’Eglise peut-elle s’opposer à elle-même ?
    “Syllabus” de notre père PIE IX contre “anti-syllabus” de Joseph Ratzinger ; “peine de mort” selon l’Eglise contre “peine de mort” selon ” François” ; Nostra Aetate contre doctrine de toute l’Eglise auparavant ( Papes Innocent III, Boniface VIII, Eugène IV,Pie IX, Léon 13, PIE X, Ignace d’Antioche, Cyprien de Carthage…), messe avec prêtre dos tourné au SEIGNEUR ( 2 CHRONIQUES 29, 6 ) contre messe de notre père saint PIE V ( Quo primum ) , etc…
    ” le mystère de l’impiété est déjà à l’oeuvre et est bien avancé avec une force d’égarement dévastatrice” ( 2 Thessaloniciens 2, 7- 12 ).
    En conclusion : Le 2ème concile du Vatican est manifestement opposé à l’Eglise ( pour faire court ). Ceux qui y adhèrent ont ainsi annulé la Parole de DIEU au profit de leur fausse tradition toute faite de nouveautés [ MATTHIEU 15,6 ]. Maudit soit l’aggiornamento !

  11. alain blaise dit :

    -“Mes enfants, nous sommes à la dernière heure. L’ Anti-Christ, comme vous l’avez appris, doit venir; or, il y a dès maintenant beaucoup d’anti-christs” [ 1 JEAN 2, 18 ]
    – ” Je connais ta conduite, ton labeur, ta persévérance, je sais que tu ne peux supporter les méchants; tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres, et ne le sont pas; tu as constaté qu’ils sont menteurs ” [ APOCALYPSE 2, 2]
    – ” Ne laissez personne vous égarer d’aucune manière.Il faut que vienne d’abord l’APOSTASIE, et que se révèle l’homme de l’impiété, le fils de perdition, celui qui s’oppose et qui s’élève contre tout ce qui est appelé dieu et à qui on rend un culte allant jusqu’à siéger dans le Temple de DIEU* en se faisant passer lui-même pour dieu” [ 2 Thessaloniciens 2, 3 -4 ] (*) Temple de DIEU = Basilique St-Pierre de Rome.
    – ” …Nos pères n’ont hérité que le mensonge, de vaines idoles qui ne servent à rien. L’homme peut-il se faire des dieux qui ne sont pas des dieux” [ JEREMIE 16, 19 – 20 ] ( ” J’ai dit : vous êtes des dieux” Jean 10, 34 ) MAIS ” les Catholiques peuvent-ils se faire des saints qui ne sont pas des saints”.
    – ” Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en-haut, du Père des lumières , chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation” [ JACQUES 1, 17 ]
    – “…si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père” [ 1 JEAN 2, 24]
    – ” ainsi donc, que ce soit moi , que ce soient eux, voilà ce que nous prêchons, et c’est ce que vous avez cru” [ 1 Corinthiens 15, 11]
    -le mépris de la Mère du Sauveur, notre Mère avec cet abominable slogan proclamé dans les rencontres dites oecuméniques : ” ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise avec les frères dits séparés “. Qu’est-ce qui nous unit ? pas le VRAI CHRIST mais cette idole, véritable “veau d’or” que notre père PAUL appelle ” l’autre christ” ( entendons le faux-christ ) cf 2 Corinthiens 11, 4.
    Et qu’est-ce qui diviserait les Catholiques d’avec les frères dits séparés en l’occurrence “protestants” : c’est la Vierge MARIE mère de JESUS ( Jean 2,1 ) car ceux-ci ne supportent pas , disent-ils, la “mariolâtrie de ceux-là.
    C’est donc la Mère de DIEU, cause de division des “faux-frères” ( 2 Corinthiens 11,26) qu’il s’agit d’ignorer dans les réunions oecuméniques. Et depuis le concile dit du Vatican 2, tous ceux qui se sont assis sur la chaire de PIERRE ont déclaré que “l’oecuménisme était irréversible”. Folie.
    – ” Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté et une maison s’écroule sur une autre” [ LUC 11, 17 ].
    Comment l’Eglise peut-elle s’opposer à elle-même ?
    “Syllabus” de notre père PIE IX contre “anti-syllabus” de Joseph Ratzinger ; “peine de mort” selon l’Eglise contre “peine de mort” selon ” François” ; Nostra Aetate contre doctrine de toute l’Eglise auparavant ( Papes Innocent III, Boniface VIII, Eugène IV,Pie IX, Léon 13, PIE X, Ignace d’Antioche, Cyprien de Carthage…), messe avec prêtre dos tourné au SEIGNEUR ( 2 CHRONIQUES 29, 6 ) contre messe de notre père saint PIE V ( Quo primum ) , etc…
    ” le mystère de l’impiété est déjà à l’oeuvre et est bien avancé avec une force d’égarement dévastatrice” ( 2 Thessaloniciens 2, 7- 12 ).
    En conclusion : Le 2ème concile du Vatican est manifestement opposé à l’Eglise ( pour faire court ). Ceux qui y adhèrent ont ainsi annulé la Parole de DIEU au profit de leur fausse tradition toute faite de nouveautés [ MATTHIEU 15,6 ].

  12. Etienne L'Huillier dit :

    très intéressant cet article mais Mgr Bux ne parle pas d’une initiative récente dans l’église qui est celle de l’abbé de Nantes en 1973, 1983 et 1993 en déposant un liber d’accusation aux papes Paul VI et Jean-Paul II demandant un jugement infaillible sur des supposées hérésies des papes eux-mêmes. Il l’a fait en tant que simple prêtre mais pourquoi ce Mgr ne le ferait pas ?

  13. James dit :

    Contrairement à ce que vous affirmez, Mgr Bux ne dit nullement que le pape puisse promulguer une hérésie ex cathedra. Le procédé pour tenter de décrédibiliser son propos, en suggérant à mots couverts qu’il n’aurait pas la foi, est quand même bien contestable.

    De surcroît, vous vous illusionnez sur la réalité. Une “pastorale” du pape François habituellement déconnectée de ce que vous appelez la logique du Magistère est un leurre. Une pastorale ne peut pas être habituellement déconnectée de cette logique sans cesser d’être catholique.

    Enfin, votre affirmation selon laquelle la question de la peine de mort serait purement pastorale est fausse, purement et simplement. L’Eglise l’a toujours rattachée à l’Évangile, et l’a toujours articulée entre un principe de droit de naturel et des circonstances particulières, autrement dit, entre un principe magistériel et des conditions particulières. Quand le pape François affirme que la peine de mort est contraire à l’Évangile, il n’indique pas seulement une règle pastorale. Il affirme un principe magistériel, qui est contraire à ce que l’Eglise a toujours enseigné.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »