Le Prieuré du Mont-Saint-Michel inauguré

Download PDF

Le 5 octobre, le Prieuré d’Ardevon, aux porte du Mont-Saint-Michel, a été béni et inauguré après 4 années de travail au service de sa restauration et de sa renaissance spirituelle. Cette cérémonie était présidée par Monseigneur Laurent Le Boulc’h, évêque de Coutances et Avranches, président de la Fondation du Mont-Saint-Michel, en présence de Monseigneur Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo et du Père André Antoni, directeur général de Bayard, co-fondateurs. Parmi les officiels on notait aussi la présence de Xavier Darcos, ancien ministre et actuel chancelier de l’Institut de France.

Après les gigantesques travaux visant à restaurer son caractère maritime, le Mont-Saint-Michel est en train de vivre une nouvelle grande aventure : ranimer son rayonnement spirituel. Depuis 2007, l’association Robert de Torigni, soutenue par la Fondation du Mont-Saint-Michel, travaille, en lien avec les Fraternités Monastiques de Jérusalem et avec le Sanctuaire au Mont, à sensibiliser les visiteurs à l’essence chrétienne du Mont. Une des pistes consiste à faire renaître le Prieuré d’Ardevon.

Racheté en 2014, c’est un ensemble bâti datant du XIIIe siècle situé à Ardevon, à 4 km du Mont-Saint-Michel. Son histoire a toujours été étroitement liée à celle de l’Abbaye. La Fondation du Mont-Saint-Michel, son nouveau propriétaire, rassemble le diocèse de Coutances et Avranches, le diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo, le groupe Bayard et des mécènes privés.

Le Prieuré accueille déjà un nombre important de manifestations, conférences ou expositions. Il est ouvert au public lors des Journées européennes du patrimoine et accueille des conférences lors du festival Via Aeterna, il abrite une bibliothèque physique et numérique… Le bâtiment redevient jour après jour un vaste lieu d’accueil et d’animation pour tous les visiteurs en quête de sens. « Il s’agit d’accompagner le renouveau des pèlerinages. Il y a des gens de toutes sortes qui se mettent en chemin et l’Église a ici une mission importante. Il y a beaucoup de jeunes. » a confirmé Mgr Le Boulc’h.

Depuis 2014, plus de 900 000 € ont été investis pour la renaissance du Prieuré : aménagement de dortoirs, d’une grande salle polyvalente, construction d’un abri des pèlerins, création d’une bibliothèque, aménagements extérieurs… Jusqu’en 2022, d’autres tranches de travaux sont déjà envisagés : restauration du reste du bâtiment, aménagement d’autres salles, augmentation de la capacité d’hébergement. Tous ces projets, passés et à venir, sont réalisés grâce à la générosité de 800 mécènes et donateurs privés.