Plusieurs réponses intéressantes de la Commission Ecclesia Dei

Download PDF

Nos confrères Le Forum Catholique et le blog anglophone Rorate Caeli publient la lettre d’un prêtre polonais à la Commission Pontificale Ecclesia Dei et les réponses de la Commission sur un certain nombre de sujets ayant attrait à l’application du Motu Poprio. Nous avons repris quelques unes des réponses adressées par la Commission et analysées par Rorate Caeli (vf Riposte) :

# 2: La Commission Ecclesia Dei déclare clairement le Confiteor avant que la communion des fidèles est licite, en répondant “dans les endroits où la pratique existe, cela peut être poursuivi”.

# 5: La pratique des “messes anticipées” – malheureusement trouvée en quelques lieux de messes dans la forme extraordinaire – est illicite. Bien que, techniquement, une messe offerte la veille d’un dimanche ou d’un jour saint d’obligation remplisse ses obligations pour le dimanche ou le jour saint (conformément au droit canon de Vatican II), la messe traditionnelle en latin ne peut PAS être utilisée le lendemain. La Commission a déclaré, en prenant pour exemple une messe du samedi soir, “le propre de la messe utilisé devrait être celui autorisé le samedi”. C’est peut-être la réponse la plus médiatique du lot, car il faudra que certaines églises où est célébrée la messe traditionnelle en latin changent leurs pratiques actuelles […] (Dans la première partie, “Rubriques générales”, chapitre 2, numéro 4, la journée liturgique est explicitement définie comme étant de minuit à minuit, avec les jours solennels ayant des premières vêpres le jour précédent.

# 6: A propos des sous-diacres et diacres “de paille” [c’est à dire non clercs]. La Commission a de nouveau déclaré que les sous-diacres présents aux messes solennelles devaient être clercs, séminaristes, des acolytes institués ou religieux. Les laïcs qui font offices de sous-diacres lors d’une messe solennelle – que l’on trouve malheureusement encore dans certains lieux – le font illicitement.

# 12: Les prêtres et les communautés religieuses affiliés à la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X relèvent de la permission du pape François pour les facultés concernant l’absolution valide et licite. Cela peut être une nouvelle pour certains qui ont supposé que les autorisations étendues étaient réservées aux prêtres de FSSPX.

Lire les autres réponses ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *