Clôture de l’Assemblée Générale de Regnum Christi à Rome

Download PDF

Le 6 décembre s’est achevée l’Assemblée Générale de Regnum Christi à Rome qui avait commencé le 19 novembre. L’Assemblée comprenait 91 délégués :

  • 37 légionnaires du Christ (40,6 %) : 16 d’office, 21 par élection ;
  • 30 laïcs (33 %) : 1 d’office, 29 par élection, (13 femmes, 17 hommes) ;
  • 18 consacrées (20 %) : 6 d’office, 12 par élection ; et 6 hommes consacrés (6,4 %) : les 6 d’office.

Les délégués résident dans 14 pays : Allemagne, Argentine, Autriche, Brésil, Canada, Chili, Italie, Mexique, Salvador, Espagne, États-Unis, Philippines, Venezuela et France.

Le P. Gianfranco Ghirlanda S.J., assistant pontifical pour le processus de révision des statuts de Regnum Christi, était également présent. Lors de son mot d’introduction adressé aux délégués, il a souligné la complémentarité des quatre vocations de Regnum Christi :

« Nous nous trouvons au terme d’un long chemin qui a duré au moins six années et qui a coûté beaucoup d’énergie. Nous remercions tous ceux qui se sont investis avec beaucoup d’effort, d’engagement et de patience, afin de faire avancer le travail d’analyse des différentes étapes et de préparation des projets du texte. Nous sommes à la recherche de la forme juridique la plus adéquate pour Regnum Christi, qui puisse garantir l’autonomie de chaque branche ainsi que l’unité au sein de la communauté. Cela signifie surtout une confiance en Dieu qui nous guide. »

L’objectif principal de l’Assemblée Générale était de terminer et d’approuver les nouveaux statuts généraux pour la future fédération Regnum Christi et le règlement pour les membres laïcs deRegnum Christi.

Le mouvement Regnum Christi demande au Saint-Siège d’être érigé canoniquement en fédération, formée et gouvernée collégialement, comprenant les Légionnaires du Christ, les hommes et femmes consacrés, incluant le vote consultatif des laïcs qui s’associent individuellement à la fédération Regnum Christi. Le Mouvement a ainsi atteint l’étape finale du processus qu’il parcourait depuis 2010, guidée par le Saint-Siège afin de se doter d’une forme juridique exprimant sa réalité ecclésiale et de nouveaux statuts soumis au Saint-Siège et aux autorités ecclésiales correspondantes pour vérification et approbation.

Le mouvement Regnum Christi est formé des Légionnaires du Christ, des hommes et femmes consacrés et des laïcs ; les statuts qu’ils présentent au Saint-Siège pour son approbation expriment un accord que ces quatre vocations ont discerné quant à la mission et au charisme com- muns, à la spiritualité, aux membres, à l’organisation et au gouvernement.

Durant ces huit dernières années de renouveau, guidées par le Saint-Siège, les Légionnaires du Christ ont élaboré de nouvelles constitutions qui ont été approuvées en février 2014 par le pape François.

Le 27 novembre dernier, Mgr Rodriguez Carballo, o.f.m, secrétaire de la Congrégation des Instituts de vie consacrée et des Sociétés de vie apostolique, a pu remettre les décrets de reconnaissance canonique des hommes et femmes consacrés de Regnum Christi. Ces deux décrets comprennent la reconnaissance des deux branches comme « Sociétés de vie apostolique » ainsi que leurs statuts respectifs.

En outre, les laïcs de Regnum Christi ont élaboré, dans le cadre de l’Assemblée Générale 2018, leur règlement propre, un code secondaire qui dépend des statuts généraux de Regnum Christi.

Le processus de révision des statuts a conclu que chacune des quatre vocations au sein de Regnum Christi est coresponsable de la conservation du charisme commun. La valeur de l’autonomie de chaque branche du Mouvement et l’importance de son expression canonique propre sont reconnues.

Durant le processus de renouveau, l’appartenance de la congrégation des Légionnaires du Christ au mouvement Regnum Christi a été confirmée, aussi bien au Chapitre Général des Légionnaires du Christ de 2014 (CCG 2014, 2) que dans la communication du Chapitre Général d’avril 2018 (CCG 2018, 12). Ces deux réalités sont indissociables.

La collégialité du gouvernement de la fédération est l’une des autres grandes nouveautés. Elle suppose un progrès et une expression renouvelée de l’exercice de l’autorité au service de la mission commune de Regnum Christi. Elle met en évidence l’esprit de communion et la complémentarité des branches en respectant l’autonomie de chacune.

L’organe de gouvernement de la fédération s’appellera collège directeur. Il sera formé des directeurs des branches consacrées – Légionnaires du Christ, hommes et femmes consacrés – et de deux laïcs avec voix et vote consultatifs.

Les laïcs ont exprimé l’importance d’approfondir leur identité de laïcs dans le mouvement Regnum Christi et l’Église, considère « la nécessité de croître dans l’avenir jusqu’à une meilleure harmonie entre l’identité juridique et la réalité charismatique de Regnum Christi ».

Les statuts comprennent une expression renouvelée et partagée de la spiritualité et des principes d’action apostolique, et dessinent clairement les fondements spirituels de Regnum Christi. Ses membres cherchent à « rendre gloire à Dieu et à rendre présent le Règne de Dieu dans le cœur des hommes et dans la société » (EFRC, 7) pour leur propre sanctification et par l’action apostolique.

Les statuts ont été adoptés à l’Assemblée Générale par 58 voix pour, 2 contre et 1 abstention. Les assemblées générales des hommes et femmes consacrés les ont ratifiés. Le Chapitre Général, de son côté, les ont ratifiés avec 59 voix pour et une abstention.

Les organes suprêmes des trois branches consacrées de Regnum Christi (Chapitre Général de la congrégation des Légionnaires du Christ et assemblées générales des hommes et femmes consacrés de Regnum Christi) ont ratifié, le 6 décembre dernier, leur volonté de constituer une fédération Regnum Christi, et signé les statuts qui ont été remis au Saint-Siège pour ses observations et son approbation définitive.

Le mouvement Regnum Christi est originaire du Mexique et présent dans différents pays d’Amérique latine, d’Amérique du Nord, d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Europe. Né, dans un premier temps, dans des pays hispanophones, le Mouvement a surtout développé des œuvres d’éducation – établissements scolaires, universités, mouvements de jeunes. Par ses engagements apostoliques, il rayonne maintenant dans de nombreux pays selon les besoins spirituels et institu- tionnels des Églises locales.

En Europe la province « d’Europe occidentale et centrale » regroupe les membres et œuvres du Mouvement de France, Suisse, Irlande, Allemagne, Autriche, Hongrie et Pologne.

En France, outre le Collège-Lycée de l’Immaculée Conception à Méry-sur-Marne et des présences apostoliques diverses, le choix a été fait d’accueillir également des missions en paroisses à la demande des évêques diocésains. Des membres laïcs de Regnum Christi sont présents dans différentes régions. Trois communautés de prêtres sont présentes à Paris, Bordeaux, Méry-sur-Marne (diocèse de Meaux) et les consacrées dans deux communautés (Paris et Bordeaux).

Fin 2017, le mouvement Regnum Christi comptait 21 300 membres laïcs, 526 consacrées, 63 laïcs consacrés et 1 537 légionnaires du Christ. Il comprend également 11 584 membres de l’ECyD (charisme Regnum Christi vécu par des adolescents).

En 2017 deux nouvelles paroisses ont été confiées aux Légionnaires du Christ, sur un total de 44 paroisses, dont 28 se trouvent au Mexique (27 dans la Prélature de Cancun-Chetumal), 8 en Italie, 2 en France, 2 au Brésil, 2 aux États-Unis, 1 en Argentine, 1 au Canada et le sanctuaire diocésain de Notre Dame de Sonsoles à Avila (Espagne) ; les légionnaires du Christ et des consacrées deRegnum Christi dirigent le Magdala Center en Terre Sainte.