Mgr Bertrand nommé évêque de Mende

Download PDF

Ce jeudi 17 janvier, le Pape François a nommé le Père Benoît Bertrand, vicaire général du diocèse de Nantes, évêque du diocèse de Mende (Lozère).

Ce diocèse était sede vacante depuis la nomination de Mgr Jacolin à Luçon.

Mgr Bertrand n’est pas inconnu sur ce blogue : il avait nié mordicus une provocation islamiste au sein de la cathédrale de Nantes. Plus récemment, il a fait une mise en garde contre l’Association des Amis de Marie-Julie Jahenny.

Mgr Benoît Bertrand sera ordonné évêque en la Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat à Mende le dimanche 3 mars à 15h.

Message de Mgr Jean-Paul James aux prêtres, diacres, séminaristes, laïcs en mission ecclésiale, aux Supérieur(e)s des Congrégations

Chers amis,

Le Pape François vient de nommer, le Père Benoit Bertrand, évêque de Mende. Je suis heureux de vous faire part de cette nouvelle.

Au moment où il reçoit cette nomination, nous assurons Monseigneur Bertrand de notre fidèle amitié et de notre  prière pour le ministère qu’il exercera en Lozère.

La célébration de son ordination épiscopale est fixée au dimanche 3 Mars après-midi.

Nous savons les uns et les autres, ce que nous devons au Père Bertrand, dans le diocèse de Nantes. Depuis qu’il est ordonné prêtre, il a rempli, ici, de nombreuses missions. Il a été enseignant et Supérieur du Séminaire Saint Jean. Et depuis 2010, il est vicaire général, accompagnant l’évêque dans sa mission, se rendant disponible aux prêtres, diacres, LEME, dans les paroisses, mouvements et services du diocèse. Nous avons tous, beaucoup de gratitude à son égard. Avant qu’il ne quitte Nantes, nous lui dirons notre reconnaissance et prierons avec lui. J’invite tous ceux qui le peuvent, à se réunir, à la maison Saint-Clair le Mercredi 6 Février  à 18h30. Nous célébrerons l’office des Vêpres et partagerons le verre de l’amitié, avec le nouvel évêque  nommé de Mende.

En communion avec tous.

† Jean-Paul James

Evêque de Nantes

Message de Mgr Benoît Bertrand au diocèse de Nantes

Chers frères et sœurs,

Chers amis,

La nouvelle est rendue publique par le Vatican ce jeudi 17 janvier 2019 à midi. Le Saint-Père m’a nommé évêque du diocèse de Mende. Je porte cette nomination dans la discrétion et la prière depuis le jour de ma rencontre avec Mgr Luigi Ventura, Nonce apostolique. C’est une période bienvenue pour implorer la grâce de Dieu, intérioriser cet appel de l’Eglise, prier pour ceux que je quitte et le Peuple de Dieu qui attend un évêque en Lozère. Cela m’a conduit, vous l’imaginez, à vivre les fêtes de Noël avec une intensité toute particulière !

Je réponds à l’appel du pape François avec beaucoup de joie et de gratitude mais aussi avec un sentiment mêlé : serai-je à la hauteur des attentes et de la mission confiée ? En effet, on attend beaucoup d’un évêque ! Autant vous le dire, je suis impressionné d’entrer dans la succession apostolique et d’intégrer ainsi le collège épiscopal. Je suis également touché de la confiance qui m’est faite. Merci de prier pour moi et mon nouveau diocèse. Vous le mesurez aisément, j’ai tout à découvrir de ce pays d’Occitanie, de cette Eglise particulière et de ce nouveau ministère. Quel dépaysement ! Mais « sous la conduite de l’Esprit » (Ga 5,25), je réponds : j’accepte et j’avance… Dieu m’appelle en Lozère, que le nom du Seigneur soit béni !

Je mesure aussi ce que je dois quitter. J’ai aimé servir le beau diocèse de Nantes. Combien de fois ai-je été édifié dans ma prière devant la disponibilité des prêtres et des diacres, le témoignage des consacrés, l’engagement des laïcs, la formation des séminaristes, l’implication spirituelle des uns et des autres. Modestement mais de grand cœur, je souhaite témoigner combien j’ai été heureux de servir le diocèse de Nantes avec sa si belle vitalité apostolique. Je rends grâce pour les évêques qui, chacun à leur façon, m’ont fait confiance : Mgr Emile Marcus, Mgr Georges Soubrier, Mgr Jean-Paul James. Je leur dois une immense reconnaissance. J’ai été, au séminaire Saint-Jean, un témoin privilégié de l’action de l’Esprit-Saint dans le cœur de jeunes se préparant à devenir prêtre. Comme vicaire général, j’ai aimé ce travail intense de collaborations avec Mgr James, les divers membres du conseil épiscopal, les curés, les responsables de services et de mouvements portant, ensemble, les joies et les épreuves de la mission. Mon cœur est saisi de gratitude et d’affection pour vous tous, à commencer par mes chers parents ! Avec vous et de vous, j’ai beaucoup reçu.

La date de mon ordination épiscopale est fixée au dimanche 3 mars 2019 à 15h00 en la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat à Mende. Si vous le pouvez, venez ! Vous traverserez, m’a-t-on dit, des paysages magnifiques… Par ailleurs, un moment convivial est prévu à Nantes à la Maison St Clair. Je serai heureux de pouvoir vous saluer avant de quitter la Loire-Atlantique.

Restons unis, chers amis, par les liens de notre foi au Christ, le Pasteur des pasteurs. « Je suis avec vous tous les jours » (Mt 28,20), dit-il à ses disciples. Ces paroles seront ma devise épiscopale. Je vous redis ma profonde fraternité pour l’annonce de l’Evangile.

† Benoît Bertrand

Evêque nommé de Mende

Voici sa biographie :

Né le 1er juin 1960 à Nantes
Ordonné prêtre le 29 juin 1991 pour le diocèse de Nantes

Études

Faculté de pharmacie, Université de Nantes
Faculté de pharmacie, Université de Paris V
Séminaire français, Rome
Université grégorienne, Rome
Institut Jean-Paul II, Université du Latran, Rome
Institut de formation des éducateurs du clergé, Paris

Diplômes

Docteur en pharmacie (1983)
Docteur en théologie (1995)

Ministères

1991-1994 : Études en théologie, vicaire dominical à Vigneux-de-Bretagne (Nantes)
1994-1996 : Professeur de théologie morale et directeur au séminaire de 1er cycle (Angers)
1996-2004 : Professeur de théologie morale et directeur au séminaire Saint-Jean (Nantes)
2000-2004 : Responsable de la formation permanente des prêtres (Nantes)
2004-2010 : Supérieur du séminaire Saint-Jean (Nantes)
Depuis 2010 : Vicaire général (Nantes)

4 comments

  1. ChocoBN

    Mgr Bertrand n’est certes pas un “tradi” mais il n’hésitait pas dans son apostolat nantais à affirmer les valeurs de la vie, dans sa dignité intrinsèque et la relation au Christ.
    Malheureusement un peu malmené et happé par l’air du temps et le vivrensemblisme inter-religieux ambiant.
    Il était par ailleurs très chaleureux et devrait faire un bon évêque, avec la grâce de Dieu bien sûr!

  2. Germain BERTRAND

    Ecce pastor bonus.

    Il y a eu déjà un évêque de Mende du nom de Bertrand, Paul Bertrand, de 1989 à 2001, originaire de l’Yonne où il s’est retiré.

    Le diocèse de Mende est le plus petit de France. Belle chrétienté rurale naguère, sinistré aujourd’hui. Une partie de ce pays garde la trace de rivalités entre catholiques et protestants, blessures qui mettent du temps à disparaître.

    N’oublions pas que l’ordination épiscopale procure des grâce d’état.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *