Nous connaissons et subissons aussi une crise de la combativité chrétienne

Download PDF

Un lecteur nous écrit suite à cet article :

 Certes, nous connaissons et subissons une crise de la civilisation actuelle, mais nous connaissons et subissons aussi une crise de la combativité chrétienne, la combativité chrétienne n’étant certainement pas de l’agressivité partisane et promotrice du théocratisme, mais étant de la combativité au service de la promotion et de la protection, pensées et vécues, des vertus chrétiennes que sont la foi, l’espérance, la charité, et non, bien sûr, au bénéfice de la légitimation de certaines prétendues ou soi-disant “valeurs chrétiennes”, fallacieusement ou tendancieusement émancipatrices ou unificatrices, qui sont plus ou moins compatibles ou conciliables avec les valeurs dominantes.

Ainsi, posons-nous donc la question de savoir pour quelles raisons “pastorales” et par quels moyens “pastoraux” nous avons aussi souvent droit à une confusion tragique entre bisounournisme et catholicisme, face à la crise de la civilisation actuelle et face à la crise de la combativité chrétienne, mais aussi et surtout pensons, prions, vivons en tenant compte de ceci, qui s’adresse à chacun d’entre nous, et qui exhorte chacun d’entre nous.

A. Romains chapitre 15 :
“30 Je vous en supplie, frères et soeurs, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l’amour de l’Esprit, combattez avec moi en adressant à Dieu des prières en ma faveur. 31 Priez afin que je sois protégé des incrédules de la Judée et que l’aide que j’apporte à Jérusalem soit bien accueillie par les saints. 32 Ainsi je pourrai venir chez vous dans la joie, si c’est la volonté de Dieu, et trouver un peu de repos au milieu de vous. 33 Que le Dieu de la paix soit avec vous tous ! Amen !”

B. 1 Corinthiens chapitre 14 :
“7 Si les objets inanimés qui rendent un son, comme une flûte ou une harpe, ne rendent pas des sons distincts, comment reconnaîtra-t-on la mélodie jouée sur eux ? 8 Et si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat ? 9 Il en va de même pour vous : si votre langue ne donne pas une parole intelligible, comment saura-t-on ce que vous dites ? En effet, vous parlerez en l’air. 10 Si nombreuses que puissent être les diverses langues dans le monde, aucune [d’entre elles] n’est dépourvue de signification. 11 Si donc je ne connais pas le sens d’une langue, je serai un étranger pour celui qui parle, et celui qui parle sera un étranger pour moi. 12 Vous de même, puisque vous aspirez aux dons spirituels, cherchez à posséder avec abondance ceux qui édifient l’Eglise !”

C. 1 Corinthiens chapitre 15 :
“29 S’il en était autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts? Si les morts ne ressuscitent en aucun cas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux ? 30 Et nous, pourquoi affrontons-nous à toute heure le danger ? 31 Chaque jour je risque la mort, aussi vrai, frères et soeurs, que vous faites ma fierté en Jésus-Christ notre Seigneur. 32 Si c’est dans une perspective purement humaine que j’ai combattu contre les bêtes à Ephèse, quel avantage m’en revient-il ? Si les morts ne ressuscitent pas, alors mangeons et buvons, puisque demain nous mourrons.”

D. 2 Corinthiens chapitre 10 :
“3 Si en effet nous vivons dans la réalité humaine, nous ne combattons pas de façon purement humaine. 4 En effet, les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas humaines, mais elles sont puissantes, grâce à Dieu, pour renverser des forteresses. 5 Nous renversons les raisonnements et tout obstacle qui s’élève avec orgueil contre la connaissance de Dieu, et nous faisons toute pensée prisonnière pour qu’elle obéisse à Christ. 6 Nous sommes aussi prêts à punir toute désobéissance dès que votre obéissance sera entière.”

E. Philippiens chapitre 1 :
“27 Seulement, conduisez-vous d’une manière digne de l’Evangile du Christ. Ainsi, que je vienne vous voir ou que je sois absent, j’entendrai dire de vous que vous tenez ferme dans un même esprit, combattant d’un même coeur pour la foi de l’Evangile, 28 sans vous laisser effrayer en rien par les adversaires. Pour eux c’est une preuve de perdition, mais pour vous de salut, et cela vient de Dieu. 29 En effet, il vous a été fait la grâce non seulement de croire en Christ, mais encore de souffrir pour lui 30 en menant le même combat que celui que vous m’avez vu mener et que, vous l’apprenez maintenant, je mène encore.”

F. Philippiens chapitre 2 :
“25 J’ai cependant estimé nécessaire de vous renvoyer mon frère Epaphrodite, mon collaborateur et mon compagnon de combat, que vous aviez envoyé afin de pourvoir à mes besoins. 26 Il désirait vous revoir tous et se tourmentait parce que vous aviez appris sa maladie. 27 Il a été malade en effet, tout près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui mais aussi de moi, afin que je n’aie pas tristesse sur tristesse. 28 Je m’empresse donc de le renvoyer pour que vous puissiez vous réjouir de le revoir et que je sois moi-même moins triste. 29 Accueillez-le dans le Seigneur avec une joie sans réserve et ayez de l’estime pour de tels hommes. 30 En effet, c’est pour l’oeuvre de Christ qu’il a été près de la mort ; il a risqué sa vie afin de vous remplacer dans le service que vous ne pouviez pas me rendre.”

G. Philippiens chapitre 4 :
“1 C’est pourquoi, mes très chers frères et soeurs que je désire tant revoir, vous qui êtes ma joie et ma couronne, tenez ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés ! 2 J’encourage Evodie et Syntyche à vivre en plein accord dans le Seigneur. 3 Toi aussi, mon fidèle collègue, je te demande de les aider, elles qui ont combattu pour l’Evangile avec moi ainsi qu’avec Clément et mes autres collaborateurs dont le nom figure dans le livre de vie. 4 Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur! Je le répète : réjouissez-vous ! 5 Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. 6 Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. 7 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre coeur et vos pensées en Jésus-Christ. 8 Enfin, frères et soeurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d’être aimé, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange.”

H. Colossiens chapitre 1 :
“21 Et vous qui étiez autrefois étrangers et ennemis de Dieu par vos pensées et par vos oeuvres mauvaises, il vous a maintenant réconciliés 22 par la mort [de son Fils] dans son corps de chair pour vous faire paraître devant lui saints, sans défaut et sans reproche. 23 Mais il faut que vous restiez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été proclamé à toute créature sous le ciel et dont moi, Paul, je suis devenu le serviteur. 24 Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous et je supplée dans ma vie à ce qui manque aux peines infligées au Christ pour son corps, c’est-à-dire l’Eglise. 25 C’est d’elle que je suis devenu le serviteur, conformément à la charge que Dieu m’a confiée pour vous : annoncer pleinement la parole de Dieu, 26 le mystère caché de tout temps et à toutes les générations, mais révélé maintenant à ses saints. 27 En effet, Dieu a voulu leur faire connaître la glorieuse richesse de ce mystère parmi les non-Juifs, c’est-à-dire le Christ en vous, l’espérance de la gloire. 28 C’est lui que nous annonçons, en avertissant et en instruisant toute personne en toute sagesse, afin de présenter à Dieu toute personne devenue adulte en Jésus-Christ. 29 C’est à cela que je travaille en combattant avec sa force qui agit puissamment en moi.”

I. Colossiens chapitre 2 :
“1 Je veux, en effet, que vous sachiez à quel point il est grand, le combat que je soutiens pour vous, pour ceux qui sont à Laodicée et pour tous ceux qui n’ont jamais vu mon visage. 2 Je combats ainsi afin que, unis dans l’amour, ils soient encouragés dans leur coeur et qu’ils soient enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, aussi bien du Père que de Christ. 3 C’est en lui que sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. 4 Je dis cela afin que personne ne vous trompe par des discours séduisants. 5 En effet, même si je suis absent de corps, je suis avec vous en esprit, et je vois avec joie le bon ordre qui règne parmi vous et la fermeté de votre foi en Christ. 6 Ainsi donc, tout comme vous avez accueilli le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui ; 7 soyez enracinés et fondés en lui, affermis dans la foi telle qu’elle vous a été enseignée, et soyez-en riches en exprimant votre reconnaissance à Dieu. 8 Faites attention : que personne ne vous prenne au piège par la philosophie, par des tromperies sans fondement qui s’appuient sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires qui régissent le monde, et non sur Christ.”

J. Colossiens chapitre 4 :
“1 Maîtres, accordez à vos esclaves ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un maître dans le ciel. 2 Persévérez dans la prière, veillez-y dans une attitude de reconnaissance. 3 Priez en même temps pour nous : que Dieu nous ouvre une porte pour la parole afin que je puisse annoncer le mystère de Christ, à cause duquel je suis emprisonné, 4 et que je le fasse connaître de la façon dont je dois en parler. 5 Conduisez-vous avec sagesse envers les gens de l’extérieur et rachetez le temps. 6 Que votre parole soit toujours pleine de grâce et assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun. 7 Tychique, qui est notre frère bien-aimé, un serviteur fidèle et mon compagnon de service dans le Seigneur, vous informera de tout ce qui me concerne. 8 Je vous l’envoie exprès pour qu’il prenne de vos nouvelles et réconforte votre coeur. 9 Je l’envoie avec Onésime, le fidèle et bien-aimé frère qui est l’un des vôtres. Ils vous informeront de tout ce qui se passe ici. 10 Aristarque, mon compagnon de détention, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des instructions : s’il vient chez vous, faites-lui bon accueil. 11 Jésus, appelé Justus, vous salue aussi. Ils sont parmi les circoncis les seuls qui travaillent avec moi pour le royaume de Dieu et ils ont été un grand encouragement pour moi. 12 Epaphras, qui est l’un des vôtres, vous salue. Serviteur de [Jésus-]Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières afin que vous teniez bon, comme des hommes mûrs, pleinement disposés à faire toute la volonté de Dieu.”

K. 1 Thessaloniciens chapitre 2 :
“1 Vous savez vous-mêmes, frères et soeurs, que notre arrivée chez vous n’a pas été sans résultat. 2 Après avoir souffert et avoir été maltraités à Philippes, comme vous le savez, nous avons pris de l’assurance en notre Dieu pour vous annoncer l’Evangile de Dieu à travers bien des combats. 3 En effet, notre prédication ne repose ni sur l’erreur, ni sur des motifs impurs, ni sur la ruse. 4 Mais, puisque Dieu nous a jugés dignes de nous confier l’Evangile, nous parlons, non dans l’idée de plaire à des hommes, mais pour plaire à Dieu qui éprouve notre coeur. 5 Jamais, en effet, nous n’avons eu recours à des paroles flatteuses, comme vous le savez ; jamais nous n’avons eu la soif de posséder pour mobile, Dieu en est témoin. 6 Nous n’avons pas recherché la gloire qui vient des hommes, ni de vous ni des autres. Nous aurions pu nous imposer en tant qu’apôtres de Christ, 7 mais nous avons été pleins de bienveillance au milieu de vous. De même qu’une mère prend un tendre soin de ses enfants, 8 nous aurions voulu, dans notre vive affection pour vous, non seulement vous donner l’Evangile de Dieu, mais encore notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers. 9 Vous vous rappelez, frères et soeurs, notre peine et notre fatigue : c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun d’entre vous, que nous vous avons prêché l’Evangile de Dieu. 10 Vous en êtes témoins, et Dieu l’est aussi : nous nous sommes comportés envers vous qui croyez d’une manière sainte, juste et irréprochable. 11 Vous savez aussi que nous avons été pour chacun de vous ce qu’un père est pour ses enfants : 12 nous vous avons encouragés, réconfortés et suppliés de marcher d’une manière digne de Dieu, qui vous appelle à son royaume et à sa gloire.”

L. 1 Timothée chapitre 1 :
“12 Je suis reconnaissant envers celui qui m’a fortifié, Jésus-Christ notre Seigneur, car il m’a jugé digne de confiance en m’établissant à son service, 13 moi qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Cependant, il m’a été fait grâce parce que j’agissais par ignorance, dans mon incrédulité. 14 Et la grâce de notre Seigneur a surabondé, avec la foi et l’amour qui sont en Jésus-Christ. 15 Cette parole est certaine et digne d’être acceptée sans réserve : Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver des pécheurs. Je suis moi-même le premier d’entre eux, 16 mais il m’a été fait grâce afin que Jésus-Christ montre en moi le premier toute sa patience et que je serve ainsi d’exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle. 17 Au roi des siècles, au Dieu immortel, invisible et seul [sage] soient honneur et gloire aux siècles des siècles ! Amen ! 18 Timothée, mon enfant, voici l’instruction que je t’adresse, conformément aux prophéties faites précédemment à ton sujet : t’appuyant sur elles, combats le bon combat 19 en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l’ont rejetée, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi. 20 C’est le cas d’Hyménée et d’Alexandre, que j’ai livrés à Satan afin qu’ils apprennent à ne plus blasphémer.”

M. 1 Timothée chapitre 6 :
“1 Que tous ceux qui vivent sous la contrainte de l’esclavage considèrent leurs maîtres comme dignes d’un plein respect, afin que le nom de Dieu et sa doctrine ne soient pas calomniés. 2 Quant à ceux qui ont des maîtres croyants, ils ne doivent pas les mépriser sous prétexte qu’ils sont des frères, mais les servir d’autant mieux que ce sont des croyants et des bien-aimés qui bénéficient de leurs services. Enseigne ces choses et recommande-les. 3 Si quelqu’un enseigne une autre doctrine et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et à l’enseignement qui est conforme à la piété, 4 il est aveuglé par l’orgueil, il ne sait rien, il a la maladie des controverses et des querelles de mots. C’est de là que naissent les jalousies, les disputes, les calomnies, les mauvais soupçons, 5 les discussions violentes entre des hommes à l’intelligence corrompue, privés de la vérité, qui croient que la piété est une source de profit. [Eloigne-toi de telles personnes.] 6 La piété est pourtant une grande source de profit quand on se contente de ce que l’on a. 7 En effet, nous n’avons rien apporté dans le monde et [il est évident que] nous ne pouvons rien en emporter. 8 Si donc nous avons de la nourriture et des vêtements, cela nous suffira. 9 Quant à ceux qui veulent s’enrichir, ils tombent dans la tentation, dans un piège et dans une foule de désirs stupides et nuisibles qui plongent les hommes dans la ruine et provoquent leur perte. 10 L’amour de l’argent est en effet à la racine de tous les maux. En s’y livrant, certains se sont égarés loin de la foi et se sont infligé eux-mêmes bien des tourments. 11 Quant à toi, homme de Dieu, fuis ces choses et recherche la justice, la piété, la foi, l’amour, la persévérance, la douceur. 12 Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle. C’est à elle que tu as été appelé et c’est pour elle que tu as fait une belle profession de foi en présence d’un grand nombre de témoins.”

N. 2 Timothée chapitre 4 :
“1 [C’est pourquoi] je t’en supplie, devant Dieu et devant [le Seigneur] Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts au moment de sa venue et de son règne: 2 prêche la parole, insiste en toute occasion, qu’elle soit favorable ou non, réfute, reprends et encourage. Fais tout cela avec une pleine patience et un entier souci d’instruire. 3 En effet, un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine. Au contraire, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule d’enseignants conformes à leurs propres désirs. 4 Ils détourneront l’oreille de la vérité et se tourneront vers les fables. 5 Mais toi, sois sobre en tout, supporte les souffrances, accomplis la tâche d’un évangéliste, remplis bien ton ministère. 6 Pour ma part, en effet, je suis déjà comme sacrifié et le moment de mon départ approche. 7 J’ai combattu le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai gardé la foi. 8 Désormais, la couronne de justice m’est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. 9 Tâche de me rejoindre au plus vite, 10 car Démas m’a abandonné par amour pour le monde présent…”

Ephésiens chapitre 6 :
“1 Enfants, obéissez à vos parents, [dans le Seigneur,] car cela est juste. 2 Honore ton père et ta mère – c’est le premier commandement accompagné d’une promesse – 3 afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. 4 Quant à vous, pères, n’irritez pas vos enfants mais élevez-les en leur donnant une éducation et des avertissements qui viennent du Seigneur. 5 Esclaves, obéissez à vos maîtres terrestres avec crainte et profond respect, avec sincérité de coeur, comme à Christ. 6 Ne le faites pas seulement sous leurs yeux, comme le feraient des êtres désireux de plaire aux hommes, mais obéissez comme des serviteurs de Christ qui font de tout leur coeur la volonté de Dieu. 7 Servez-les avec bonne volonté, comme si vous serviez le Seigneur et non des hommes, 8 sachant que chacun, esclave ou homme libre, recevra du Seigneur le bien qu’il aura lui-même fait. 9 Quant à vous, maîtres, agissez de même envers eux et abstenez-vous de menaces, sachant que leur maître et le vôtre est dans le ciel et que devant lui il n’y a pas de favoritisme. 10 Enfin, mes frères et soeurs, fortifiez-vous dans le Seigneur et dans sa force toute-puissante.
11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre les manoeuvres du diable. 12 En effet, ce n’est pas contre l’homme que nous avons à lutter, mais contre les puissances, contre les autorités, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal dans les lieux célestes. 13 C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu afin de pouvoir résister dans le jour mauvais et tenir ferme après avoir tout surmonté. 14 Tenez donc ferme: ayez autour de votre taille la vérité en guise de ceinture ; enfilez la cuirasse de la justice ; 15 mettez comme chaussures à vos pieds le zèle pour annoncer l’Evangile de paix ; 16 prenez en toute circonstance le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées du mal ; 17 faites aussi bon accueil au casque du salut et à l’épée de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. 18 Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance et en priant pour tous les saints. 19 Priez pour moi afin que, lorsque j’ouvre la bouche, la parole me soit donnée pour faire connaître avec assurance le mystère de l’Evangile. 20 C’est pour lui que je suis ambassadeur dans les chaînes. Priez que j’en parle avec assurance comme je dois le faire. 21 Afin que vous connaissiez vous aussi quelle est ma situation et ce que je fais, Tychique, le frère bien-aimé qui est un fidèle serviteur dans le Seigneur, vous informera de tout. 22 Je l’envoie exprès vers vous pour que vous ayez de nos nouvelles et pour qu’il réconforte votre coeur. 23 Que la paix et l’amour avec la foi soient donnés aux frères et soeurs de la part de Dieu le Père et du Seigneur Jésus-Christ ! 24 Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ d’un amour que rien ne peut corrompre !”