Un “Saint Nicolas du Chardonnet” dans l’ouest parisien

Download PDF

Quelle est la situation  à Saint Germain en Laye ? Pendant plusieurs années, le diocèse puis la paroisse ont indiqué qu’il n’y avait pas de possibilité d’application du Motu Proprio Summorum Pontificum à Saint Germain en Laye (pas de fidèles en nombre suffisant, pas de prêtres pour célébrer, pas d’église disponible…).

En 2007, le groupe de fidèles s’est constitué de manière plus formelle.

En 2016, des travaux indispensables sont annoncés par la commune de Port-Marly entrainant la fermeture complète de l’église Saint-Louis du Port-Marly. Au moment de cette annonce, une période de flottement entraina quelques tensions : Qu’allait devenir la communauté traditionnelle de Port-Marly qui comptait plus 1000 fidèles aux messes du dimanche et une vie de paroisse dynamique ? Le diocèse finit par annoncer avant l’été 2016 que les messes des dimanches et fêtes seront célébrés en la chapelle des Franciscaines à Saint Germain en Laye en attendant la fin des travaux, dont la durée est incertaine.

Aujourd’hui, les travaux de Saint Louis de Port-Marly viennent de s’achever… et le retour de la communauté de Port-Marly (la chapellenie Notre-Dame de France) à l’église Saint-Louis est prévu pendant l’été.

D’après nos informations, l’Institut du Christ Roi a proposé de continuer à desservir les dimanches et fêtes la chapelle des Franciscaines pour répondre à la demande des fidèles de Saint-Germain (mais aussi pour résoudre les difficultés de place à Saint Louis du Port-Marly en raison de l’importance “numérique” de la communauté). Le diocèse a refusé cette proposition et la paroisse répond qu’il n’y aura pas de messes dans la forme extraordinaire alors qu’elle y est célébrée depuis 2 ans et demi. Il faut aussi souligner que le diocèse de Versailles, si il ne souhaite pas faire appel à des communautés Ecclesia Dei, dispose  de “ressources internes” avec des prêtres qui connaissent la forme extraordinaire.

On peut évoquer une situation comparable à Versailles, où pendant des années le diocèse de Versailles a affirmé qu’il n’y avait aucune possibilité de proposer un second lieux en plus de Notre-Dame des Armées qui débordait de fidèles… Finalement en 2008 pour résoudre la situation née du départ des prêtres de Notre-Dame des Armées de la Fraternité Saint-Pierre vers le diocèse de Versailles, le diocèse confie à la Fraternité Saint-Pierre une nouvelle chapelle, la Chapelle de l’Immaculée Conception (dite des Clarisses), désaffectée depuis une dizaine d’années. Plus de 10 ans après, Notre-Dame des Armées administrée par des prêtres du diocèse est devenue paroisse personnelle (preuve d’ailleurs qu’elle a d’ailleurs largement depuis des années la “stature” du paroisse), et la chapelle de l’Immaculée Conception dont le chapelain est le curé de la cathédrale aidé par deux vice-chapelains de la Fraternité Siant-Pierre s’est bien développée. A Versailles, la situation est désormais sereine et apaisée. Pourquoi ne pas le vouloir pour Saint-Germain en Laye ?   

Un lecteur nous invite à diffuser l’avis ci dessous :

Vers un nouveau Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Saint-Germain – en Laye ?

Depuis trois semaines des fidèles de la région de Saint-Germain-en laye ont entamé une démarche de prière dans l’église de saint-Germain en Laye… en créant le groupe Math.7.7 «  Demandez et vous recevrez »

Leur motivation ?

Cela fait maintenant 12 ans qu’ils implorent leurs pasteurs de leur accorder de pouvoir vivre leur foi catholique au rythme de la liturgie traditionnelle à saint-Germain

Or depuis douze ans ceux ne sont que faux semblant, manques (multiples) de charité et invitation pressante  à «  allez prier ailleurs »  que leur assènent leurs  drôles de pasteurs par ailleurs si attentifs «  aux autres » ( mais de quels autres parlent-ils ? ) sans doute seulement ceux qui pensent comme eux…

Hier jeudi 23 mai 2009, le coup de grâce : « Vous n’aurez JAMAIS  de messe à Saint Germain » leur répond (de loin) leur médiatique et cynique pasteur le célèbre père Thierry Faure que tous connaissent  aux quatre coins de la France grâce  aux affiches faisant publicité du denier de l’Eglise

C’est pourquoi  désireux de ne plus se faire abuser, le groupe Math.7.7, selon un programme explicite que nous reproduisons ci-dessous va organiser chaque semaine , puis peut-être chaque jour à la rentrée, une supplication  de prière dans ou hors de l’église de saint germain.

Prions pour que s’instaure à Saint-Germain-en-Laye un esprit de paix et de réconciliation et qu’il y soit célébré chaque dimanche et fêtes une messe selon la forme extraordinaire du rite romain pour les nombreux fidèles qui désirent vivre leur foi catholique au rythme de cette belle liturgie.

Merci de vous associer par la prière ou votre présence à ce groupe qui n’entend pas continuer à se faire manipuler

[email protected]

6 comments

  1. Justine

    “Un Saint Nicolas du Chardonnet” dans l’ouest parisien, une très bonne nouvelle !
    Les catholiques resteront catholiques malgré toutes les persécutions.
    Gardons la foi et continuons à prier le Rosaire avant le Saint Sacrifice de la Messe, que le Seigneur nous donne beaucoup de saints prêtres et de saintes vocations religieuses.

  2. Lui

    La plus part des évêques et des prêtres diocésains (qui passent leur temps à se plaindre d’avoir trop de clochers dont s’occuper) refusent la venue de communautés traditionnelles (et même charismatiques) et préfèrent voir les églises vides plutôt que de les affecter à des instituts qui risquent de marcher sur leurs plates bandes.

  3. karr

    Quand comprendrons-nous qu’il n’y a absolument rien à attendre du clergé conciliaire,même les “ralliés” ne sont pas fiables.
    François ne tient aucun compte du motu proprio Summorum Pontificum de SS Benoît XVI,dans cette situation les fidèles attachés à la Tradition doivent se résoudre à occuper une église ou une chapelle et à faire appel à des prêtres de la Fraternité St-Pie X .
    Ne perdons pas notre temps à supplier des évêques qui ne lâcheront rien,ils sont plus soucieux d’aller pratiquement bénir des mosquées que d’accueillir avec bonté la demande de leurs fidèles.
    Lorsque les temps seront venus le Saint-Esprit donnera un bon successeur de Saint-Pierre à l’ Eglise ,soyons en certains!
    Ayons en mémoire l’image que De Gaulle donnait des français et des mahométans,prenez de l’huile et de l’eau dans une bouteille,secouez le tout,l’huile remontera toujours à la surface,cela vaut autant pour le concile et la Tradition!

  4. Pingback: Des catholiques ukrainiens instrumentalisés par une paroisse de Saint-Germain-en-Laye ? - Le Salon Beige

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *