En Une

Le problème, c’est surtout le “sede-consensualisme”!

Commentaires (8)
  1. Arome dit :

    Riposte catholique est un site intéressant, où l’on trouve souvent des informations que l’on ne trouve pas ailleurs. Les commentaires sont de moins en moins souvent ouverts, ce qui peut se comprendre, vu les risques légaux et d’image associés. Il permet un espace de dialogue entre tenants de différentes sensibilités catholiques. Merci à eux, merci pour le travail qu’ils fournissent.

    Bon, pour cet article, comment dire… beaucoup de mots et de répétitions pour dire au final que François ne serait que le dernier d’une série contestable et que depuis le concile Vatican II l’Eglise a choisi une approche compréhensive du monde qui ne donnerait pas que de bons résultats. Ce débat n’est pas précisément nouveau, et les arguments avancés non plus…

    Or le réel est un peu plus complexe que cela, et l’auteur semble un peu l’ignorer. Son analyse du pontificat de Jean-Paul II est monoaxiale et terriblement pauvre. Peut-on parler des encycliques de ce saint pape, de ses motu proprio, de son gouvernement, de ce que l’Eglise était au début de son pontificat et de ce qu’elle était à la fin ? Idem pour François. La presse se complait à présenter les choses sous leur aspect le plus choquant pour les conservateurs (au rang desquels j’assume de figurer). Certaines décisions ou déclarations pontificales sont parfois (ou souvent, mais la presse rend-elle compte de tout ?) difficiles à comprendre immédiatement. On n’a pas entendu de critique sur l’exhortation du pape à la sainteté personnelle : peut-être parcequ’elle ne cadre pas avec la critique systématique de tout ce qui est post-conciliaire ?

    Encore un article dont l’auteur pense sans doute qu’il aurait fait un bien meilleur pape que l’actuel – ou que ses prédécesseurs jusqu’à Paul VI. Et l’article ne propose aucune piste positive. Résumé : tout va mal (depuis le concile) et on ne voit pas où cela nous mène. Merci, ça c’est de l’info !

    Entre celui qui a écrit, ceux qui le lisent, et l’andouille qui le commente, on se demande qui a perdu le plus de temps. Allez, c’était le rodage, le prochain sera certainement mieux.

  2. Rébécca dit :

    Qu’est ce qui est pré-établi dans la Foi catholique ? … Jésus, uniquement Jésus Christ, la vie de Jésus, la Parole de Dieu .
    Pré-conciliaire, post-conciliaire ? …les conciles ne sont ils pas simplement des guides formulés au cours des âges par l’Église afin de rejoindre l’unique chemin : Le Chemin, la Vérité, la Vie : Jésus. !

    Et si le Pape François nous invitait, invitait les hommes et les femmes de notre temps à la vie Évangélique ?
    Que risque t on de perdre ? … nos fondations ? Sûrement pas, puisque Jésus est l’unique Pierre d’Angle de l’Eglise.

  3. On peut espérer que RC fera un petit effort pour publier les commentaires dans les 24-48 heures qui suivent la publication d’un “article adressé par un lecteur” (il est temps de lever l’anonymat : laissez cela à Facebook et autres réseaux sociaux) pour ouvrir un débat intéressant.
    Merci par avance.

    Pour l’article “Sede indigente”, il aura fallu trois semaines pour que l’on publie les commentaires.
    Je suis sûr que pour “la Pravda”, on est plus rapide dans les délais….

  4. Rébécca dit :

    De quel problème parlons nous ? Du fait que le Pape François s’appuie sur le Christ Jésus ?… l’unique Pierre d’Angle de l’Eglise ?!

    Le Pape François nous invite à la vie Évangélique, suivre Jésus, accomplir la volonté du Père, la foi, l’espérance et la charité … la vie de Jésus !

    S’il vous plaît un peu de sérieux, la seule crainte que nous pouvons avoir est celle de ne pas accomplir ici bas la mission personnelle ( et ecclésiale) que Dieu nous donne !

    Dieu reconnaîtra les siens (son Église) à l’amour que nous aurons les uns pour les autres.

  5. Arome dit :

    Henri, vous êtes dur. RC n’est pas un service public. Ils font ce qu’ils peuvent quand ils peuvent, et rien ne les y oblige. Soyez un jour webmaster et vous comprendrez ce que c’est que de tenir dans la durée. De nouveau merci à RC pour ce qu’ils font, et pour permettre la discussion. Bon courage pour la suite.

    Pour l’anonymat : Henri, ayez la bonté de vous renseigner sur ce que “troller” et “harceler” veut dire. Je n’ai aucune envie d’avoir des protestataires devant mon domicile parceque j’aurai critiqué Che Guevara ou le veganisme (voire pire !). Si vous voulez essayer, allez-y, je vous regarde. Pour ma part, sans anonymat, pas de commentaires.

  6. Arome dit :

    @ Rebecca : l’article n’était pas très argumenté d’accord, mais il était argumenté. Je crois que personne ne reproche au Pape de s’appuyer sur le Christ, c’est un peu plus compliqué que ça – le reproche que vous faites me semble un peu facile et pour le coup pas argumenté du tout. J’espère ne pas vous blesser : vous pourriez développer votre raisonnement ?

  7. BAINVILLE dit :

    Article verbeux, plein de termes grandiloquents et peu significatifs.
    Moins d’emphase et plus de précision dans le discours.seraient nécessaires pour seulement retenir l’intérêt et l’attention.

  8. Rébécca dit :

    … Arôme,
    un exemple, Quand l’auteur de cet article dit : “appauvrissement unificateur” il lui semble que ce soit un problème alors qu’au contraire, la pauvreté est une nécessité pour recevoir tout ce qui vient de Dieu …

    « la soumission du christianisme catholique au consensualisme fraternitaire, » : … pareil, la fraternité est une nécessité et le prétendu consensualisme sous-entend des compromis à 2 parties(alors que le Pape s’y oppose clairement) en y oubliant l’Esprit Saint qui guide l’Eglise ….

    « …., n’irons-nous pas, prochainement, jusqu’à une Eglise catholique presque “post-missionnaire”, et jusqu’à une foi catholique quasiment “post-trinitaire” ?« 

    Ces pensées sont grotesques car vous savez comme moi que l’Eglise est corps du Christ, elle s’efforce comme vous et moi (et le pape) «  de lever les yeux vers la sainte Trinité »

    … la fraternité ? Jésus n’a t il pas désiré que nous soyons ses frères ? Alors suivons Le .

    Le vrai problème et la vrai solution sont le regard que l’on porte … soit il est extérieur et on finit par avoir peur ou par s’opposer car les voies de Dieu sont impénétrables, soit on porte un regard intérieur … et là … « c’est la confiance rien que la confiance (en Dieu) qui conduit à l’Amour.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »