Summorum Pontificum

De l’absence de sacrements

Commentaires (2)
  1. BETIS dit :

    C’est bien gentil tout ça, mais quelle belle pirouette pour se dédouaner !
    ‘Ce n’est pas notre faute’, ah bon ?
    Quel obstacle physique à la distribution des sacrements ?
    Les journalistes peuvent faire des intefviews, les livreurs de pizzas livrer etc…
    Et les prêtres ne peuvent que surfer sur le web ?
    Du temps de la constitution civile du clergé on aurait pu tenir exactement les mêmes discours, sauf que ceux qui ont dit NON sont aujourd’hui les Saints !
    Je suis écoeuré par cette Eglise du Cenacle, terrorisée à l’idée d’affirmer que le Christ est le seul Chemin, la Verité, la Vie, qu’il a vaincu la mort !
    N’y aura t il pas un Saint pour le dire en 2021 ?

  2. Vous avez entièrement raison, cher Monsieur.
    Il faut à présent invoquer saint Charles Borromée pour qu’il inspire des devoirs essentiels à tous ces prélats et tout ce clergé oublieux de leurs devoirs, soucieux de faire de la “pastorale” en guise de “com'” comme on dit aujourd’hui (en payant inutilement des “com-com” pour cela).
    La fraternité Saint-Pie X ne fait guère mieux, à cet égard.

    “L’Eglise visible est sérieusement en panne”, pas seulement de vocations, mais aussi de sainteté. Cette crise en sert de révélateur supplémentaire.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »