En Une

Fin du confinement : le communiqué de la Fraternité Saint-Pierre

Commentaires (3)
  1. BAINVILLE dit :

    Il est facile de critiquer l’attentisme du clergé, soumis à un État athée et tenu en sous main par des sociétés, elles occultes, influentes ayant décidé l’éradication méthodique de la civilisation, qui ne peut être que chrétienne.

    Mais une consigne nette de venir à 100 personnes inscrites, pour plusieurs messes célébrées le dimanche, avec service d’ordre assuré par les fidèles, ce serait un minimum, pour pouvoir encore oser regarder les images des innombrables saints et martyrs.

  2. de la part d’un “clergé de choc” (qui se prétend tel), avouez que l’on pouvait attendre une attitude plus engagée, non pas en direction de Jean-Paul Sartre (qui est mort, signé Dieu), mais vers la personne de Jésus-Christ qui veut que Son sacrifice sublime soit un témoignage pour tous les hommes, même en temps de…. coronavirus !

    N’oublions tout de même pas que le coronavirus, ce n’est pas la grippe espagnole !

  3. À Bainville.
    Mais ils n’ont même pas atteint ce minimum dont vous parlez, ce qui rend ce clergé dit de choc aussi peu crédible que le clergê dit conciliaire dans sa grande majorité.
    Jésus Christ peut rougir d’eux ! Et cela ne me réjouit pas.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »