Perepiscopus

Une paroisse d’Arcachon va célébrer une union “de l’amour” [Erratum]

Commentaires (7)
  1. Arnaud dit :

    Désolant de voir une rumeur lancée sans aucune vérification. Marion est bien un garçon , c’est un prénom mixte. Pas de mariage de lesbiennes à Arcachon
    Père Sylvain curé de la paroisse d’Arcachon

  2. Szerment Marion dit :

    Cher Monsieur Maximilien Bernard

    Je me permets de répondre à cet article que je prends comme violente agression vis à vis de moi et de ma future épouse.
    Car, comme vous pouvez le devinez (du moins, j’espère que votre intelligence ira jusque là) je suis l’un des deux futurs mariés.
    En tant que journaliste, mais ce terme sera galvaudé vous concernant, vous devez aller au bout de vos investigations . Si cela avait été le cas, vous auriez vérifié la civilité des personnes concernées et vous auriez constaté qu’il ne s’agit pas de deux dames, mais d’un homme et d’une femme.
    Après la colère que vous avez déclenchée, vous allez générer la risée de tous les catholiques que vous inondez de vos articles extrémistes et provocateurs.
    Vos propos sont des actes intégristes qui blessent aux mêmes titres que ceux qui déposent des bombes pour revendiquer leur cause religieuse.
    Vous êtes une personne dangereuse qui s’approprie une religion qui ne vous appartient pas.
    Dans ce cadre je vais déposer une plainte pour diffamation publique.
    Et nous attendons dans les plus brefs délais des excuses dans votre propre journal, insistant sur votre incompétence.
    J’espère que ce commentaire sera relayé dans toute la presse et en particulier la presse catholique qui semble vous être chère.
    Cordialement
    Marion

    1. Je vous prie de m’excuser de cette confusion.

      1. Message de Béatrice Malleron :

        A l’adresse de Monsieur Marion Szerment,
        Monsieur,
        Personne ne m’a demandé de vous écrire. Seulement l’Esprit Saint auquel j’obéis.
        Depuis 2004 et 2010, j’exerce des charismes de guérison et de libération reconnus et j’écris des livres.
        Dans mon deuxième livre « Si tu crois, tu verras la Gloire de Dieu, éditions Croix du Salut, 318 pages. Année 2017 » je cite à la page 267 dans le paragraphe « A chacun, il nous est demandé d’être fidèle, d’obéir et de faire confiance » par ce charisme d’alerter les grands pécheurs, reçu du Seigneur en novembre 2016 en présence d’un prêtre et pour un prêtre et reconnu,
        je voudrais relire avec vous votre réponse que j’ai lue avec un grand effarement et une grande tristesse.
        «S’étant relevé, il leur dit: Que celui de vous qui est sans péché, jette le premier la pierre contre elle. Et s’étant encore baissé, il écrivait sur la terre» (Luc 8, 7, 8).
        « comme violente agression vis à vis de moi et de ma future épouse ». Il est nécessaire que vous alliez voir un prêtre exorciste ou charismatique dans la délivrance ou libération pour vous libérer vous et votre future épouse de cet esprit démoniaque d’agression.
        Si cette agression est liée à votre prénom, peut-être avez-vous vécu par le passé des attaques similaires qui vous ont blessé, il est aussi nécessaire de demander une prière de libération et de guérison des blessures.
        « du moins, j’espère que votre intelligence ira jusque là) »
        Même blessé, vous ne pouvez pas écrire cela. C’est une malédiction, vous n’avez, personne n’a le droit de porter une malédiction. Grâce à Dieu, je sais briser les malédictions. Dans mon livre « Si tu crois, tu verras la Gloire de Dieu », vous pourrez apprendre à briser les malédictions. Il faudra demander pardon à Dieu.

        « En tant que journaliste, mais ce terme sera galvaudé vous concernant ». Deuxième malédiction, sachez qu’une malédiction qui est lancée, ne s’arrête jamais, sauf si on la brise !
        « Après la colère que vous avez déclenchée », c’est un esprit de colère qui vous a saisi. Vous devez aussi en être libéré… Avez-vous prié l’Esprit Saint avant de répondre ?
        « vous allez générer la risée de tous les catholiques que vous inondez de vos articles extrémistes et provocateurs ». C’est encore un jugement et une malédiction que vous portez sur Mr Maximilien Bernard et sur sa famille et sur toutes ses générations descendantes. Et vous devrez rendre, comme nous tous, des comptes à Dieu. Tous nos actes nous engagent. S’il y a la Miséricorde de Dieu, il y a aussi la Justice de Dieu !
        « Vos propos sont des actes intégristes qui blessent aux mêmes titres que ceux qui déposent des bombes pour revendiquer leur cause religieuse ». Encore du jugement et de la malédiction. Demandez à un prêtre de vous chasser l’esprit démoniaque de malédiction et de jugement qui est en vous. Et libérer aussi toutes les blessures que vous avez pu vivre, liées à des jugements et à des malédictions.
        « Vous êtes une personne dangereuse qui s’approprie une religion qui ne vous appartient pas ». Encore du jugement et de la malédiction. Attention à ne pas confondre « religion et foi » !
        Je lis dans le document joint que vous faites célébrer une célébration d’amour, d’amour de quoi ? d’amour de la chair ? d’amour de Dieu ?
        Je n’ai jamais entendu cette appellation. Qu’est-ce qui vous empêche de célébrer un vrai mariage sacramentel ? Parce que l’un des deux a déjà eu un mariage sacramentel non annulé ?
        Si une autorité d’Eglise vous autorise à faire bénir un mariage, à célébrer une célébration d’amour alors que l’autre mariage sacramentel n’est pas annulé, il y a un grave problème.
        Dans l’expérience des charismes, en 2013, j’ai refusé de prier (en accord avec un prêtre) pour un monsieur qui ne vivait pas en frère et sœur avec son amie comme il me l’affirmait. Et l’Esprit Saint m’a fait découvrir l’esprit démoniaque de luxure par le discernement direct des esprits. Ma prière de guérison n’aurait pas été exaucée, parce qu’il vivait dans l’adultère.

        Epître aux Ephésiens 5, 3 à 11.

        Quant à la fornication, à l’impureté sous toutes ses formes, ou encore à la cupidité, que leurs noms ne soient même pas prononcés parmi vous :

        5, 5 Car, sachez-le bien, ni le fornicateur, ni le débauché, ni le cupide – qui est un idolâtre- n’ont droit à l’héritage dans le Royaume du Christ et de Dieu.

        5,6 b ce sont bien de tels désordres qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui lui résistent.

        5,10 Discernez ce qui plaît au Seigneur,

        5,11 et ne prenez aucune part aux œuvres stériles des ténèbres ; dénoncez-les plutôt.

        Le journaliste faisait son travail « dénoncez-les plutôt », l’Epître aux Ephésiens lui en donne le droit, sauf qu’il n’a pas vérifié lui-même la source. Lui aussi, il devra se confesser de son manquement à son travail de journaliste et vous demander pardon.

        Extraits de mon troisième livre « Passeport pour l’Enfer si tu t’enfonces dans la boue de l’impureté ! » Editions Croix du Salut. Novembre 2018 :

        -Jésus a racheté ta vie à un très grand prix, puisqu’Il a versé Son Sang Précieux pour te sauver de la mort et du péché.

        Et toi, tu veux dédaigner ce cadeau inestimable et tu désires aller en Enfer parce que tu ne veux pas renoncer à ta vie de pécheur, à ta vie de péchés d’impureté, à ta vie de faire du mal à ton prochain, à ta vie de rejet de Dieu, à ton refus de pardonner… ! Permets-moi de te dire que tu es inconscient (e), mon frère ou ma sœur que tu sois clerc ou laïc.

        « La possibilité du péché mortel, dont la conséquence est la damnation éternelle »
        Notre-Dame (Fatima) nous montra une grande mer de feu, qui paraissait se trouver sous la terre et, plongés dans ce feu, les démons et les âmes, comme s’ils étaient des braises transparentes, noires ou bronzées, avec une forme humaine. «Vous avez vu l’Enfer, où vont les âmes des pauvres pécheurs ».
        « Le dogme de l’enfer illustré par les faits du P. François-Xavier Schouppe ».
        « Pour se mettre en sûreté contre l’enfer, il faut éviter d’en prendre le chemin, supprimer la cause de la damnation, c’est-à-dire le péché sous toutes ses formes. »
        « Selon Saint Alphonse Marie de Liguori, Docteur de l’église :
        « La majeure partie des âmes va en enfer à cause des péchés sexuels [péchés “d’impureté”] »

        Clercs, libérez-vous tous les esprits impurs en lien avec les péchés dans le sacrement de Réconciliation ? Pénitents, si le prêtre ne sait pas les libérer, vous repartez avec vos esprits impurs.

        Prenons un exemple : le pénitent a confessé un péché de masturbation, l’esprit de masturbation et l’esprit d’impureté seront toujours là après l’absolution et ils vont continuer à le faire tomber dans le péché. Et le pénitent risque de se décourager ou de ne plus supporter le discours moralisateur du prêtre en confession et ne plus venir se confesser. Le pénitent peut apprendre aussi à se libérer de ses esprits impurs si le prêtre ne l’a pas fait.

        Mais cet esprit d’impureté peut être lié à une malédiction d’impureté générationnelle posée sur sa famille par un ascendant qui se livrait à la débauche, à l’adultère, au viol, à l’inceste, à la pornographie, …(cela se sait très souvent dans les familles, mais le Seigneur peut le donner au prêtre ou au fidèle laïc qui a le discernement direct des esprits, 1 Co 12, 10) et/ou les esprits d’impureté peuvent être entrés dans un enfant in utero avant la naissance, suite au viol de la mère, ou autres péchés d’impureté, ou au désir d’avortement de l’enfant et quand ils le font, les esprits impurs sont protégés par un sceau qu’il faut briser.

        Et ces sceaux utéros, il y en a de très nombreux qu’il faut nommer précisément et ce n’est que l’Esprit Saint qui peut les dévoiler. L’enfant ou l’adulte clerc ou laïc concerné aura toujours une vie chaotique, s’ils ne sont pas libérés.

        Un couple qui voudrait se marier qui a eu auparavant une vie désordonnée dans le concubinage, la pornographie… a besoin d’une prière de libération pour libérer les liens physiques, psychiques, spirituels et sexuels pour que Jésus-Christ les libère de tous leurs liens de concubinage ou d’adultère ou de pornographie…

        Idem pour un séminariste qui a vécu dans l’impureté avant son ordination ou qui a été abusé.

        Si le Bon Dieu nous demande dans ses commandements, Ex 20,14 à 17 ; « tu n’auras pas de désir impur volontaire, tu ne commettras pas d’adultère », ce n’est pas pour nous brimer, c’est pour notre bien !

        Dieu s’oppose aux orgueilleux, l’orgueil est un péché capital, c’est une porte ouverte au démon.

        Rappelez-vous que le démon est venu voler, égorger, détruire. Jn 10,10. Et il sait bien le faire ! N’ayez pas peur de le combattre par les prières de l’Eglise Catholique ! –

        Il y a deux espèces de dogmes : les vérités DE FOI CATHOLIQUE, qui ont été définies par le Magistère et les vérités DE FOI DIVINE, qui sont clairement et explicitement exprimées dans l’Écriture Sainte.
        Matthieu 5, 27 : « tu ne commettras pas l’adultère ».
        Si vous êtes en état d’adultère, un prêtre ne peut pas aller contre la Parole de Dieu, il ne peut pas aller contre une Vérité de Foi Divine, il aura lui aussi des comptes à rendre à Dieu.
        « En effet, l’hérésie suppose l’obstination à nier une vérité dogmatique, qu’il s’agisse évidemment d’une vérité DE FOI DIVINE ».

        Je vous recommande de lire le témoignage de Gloria Polo « Sauvée de l’enfer ! »
        ou de regarder à You Tube son témoignage.
        « Elle a été foudroyée, son corps fut calciné. …Elle se retrouva dans un très beau tunnel de lumière blanche, remplie de joie et de paix… Elle voyait sa vie telle qu’elle avait été réellement. …Son corps ne faisait plus partie de l’espace et du temps…Il lui était possible d’embrasser d’un regard le monde des vivants et de celui des morts. …Durant ces moments si beaux hors de son corps, écrira-t-elle, j’avais perdu la notion du temps. Mon regard avait changé…Le Seigneur m’a permis de revenir… La blessure la plus horrible était celle de ma vanité. … Ma relation avec le Seigneur ne tenait qu’à l’Eucharistie du Dimanche, pas plus de 25 minutes… Je ne pouvais plus endiguer le péché…Je tombai dans un tunnel qui me tirait vers le bas… Une voix précieuse lui dit « Très bien, puisque tu es catholique, dis-moi quels sont les commandements de Dieu ? » … Je prétendais aimer Dieu, en réalité, c’était Satan que j’aimais.
        « Qu’as-tu donc fait des talents que je t’ai donnés ? »… « Tu vas retourner sur terre, je te donne une seconde chance. »

        Je vous encourage à vous procurer ce petit livret pour le relire. Ne gâchons pas notre vie sur terre, peut-être n’aurons-nous pas une seconde chance ?
        Il lui a été demandé de donner son témoignage « non pas mille fois mais mille fois mille fois ».
        « Et malheur à ceux qui ne changeront pas après avoir entendu ton témoignage, car ils seront jugés plus sévèrement »…

        « Le Seigneur l’interrogea sur les dix Commandements. »

        Les dix Commandements :
        « Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras plus que tout.
        Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect.
        Tu sanctifieras le jour du Seigneur.
        Tu honoreras ton père et ta mère.
        Tu ne tueras pas.
        Tu ne commettras pas d’adultère.
        Tu ne voleras pas.
        Tu ne mentiras pas
        Tu n’auras pas de désir impur volontaire.
        Tu ne désireras pas injustement le bien des autres. »

        Le non-respect d’un ou de plusieurs commandements peut être une porte ouverte à l’esprit du mal.

        Il faut savoir aussi que de nombreux sacrements de Baptême sont invalides, comme le sacrement de l’Ordre.
        Si vous avez eu des agissements démoniaques dans vos générations passées, comme des consécrations sataniques, de la sorcellerie, de la franc-maçonnerie, des pactes de sang, des pactes occultes, divers rites sataniques, la vente de l’ADN à Satan, etc…votre Baptême est invalide. Page 47 de mon dernier livre « La Vierge Marie nous annonce des fléaux mondiaux » Editions Generis Publishing et de l’interview qui est en ligne sur leur site.
        https://www.generis-publishing.com/author-interview-beatrice-malleron/

        Le livre est disponible en vente sur Libroterra:
        La Vierge Marie nous annonce des fléaux mondiaux! – LIBROTERRA

        En lien aussi avec ce que dit le Père Jean-Régis Fropo dans son ministère de prêtre exorciste dans le diocèse de Fréjus-Toulon (Mgr Dominique Rey) de 2005 à 2014 et qui a reçu des centaines de personnes en souffrances diverses et pour des causes souvent mélangées, psychologiques et maléfiques :[…] Page 68 de mon dernier livre déjà cité.
        « J’ai moi-même constaté sur un cas difficile que le seul rite du baptême donné à un adulte ne provoque pas la libération de la personne (On constate d’expérience que les liens maléfiques résistent aux sacrements). Un baptisé peut pratiquer régulièrement les sacrements de pénitence et d’Eucharistie et conserver des « liens » contractés avant sa conversion. […]
        Mais cela peut avoir une autre cause : dans le cas où la personne a « pataugé » dans la boue des péchés mortels pendant des années (addictions diverses par exemple), non seulement elle a perdu la grâce sanctifiante de son baptême, mais encore elle a sans doute contracté des « liens » maléfiques avec divers démons. Ces liens n’ont pas été rompus par la seule « absolution ». Il faut nécessairement que le prêtre complète ce pardon par une prière de délivrance spécifique.
        Sinon, il n’aura fait que la moitié de son travail et le pénitent va retomber peu de temps après. Peu de prêtres, hélas, sont au courant de ce problème. J’ai eu le cas d’un catéchumène de 40 ans environ gravement possédé par une vie très désordonnée pendant vingt ans et par l’influence d’ascendants liés à la franc-maçonnerie.

        Une année d’exorcismes a précédé son baptême mais il a fallu les renouveler pendant une quinzaine de mois après son baptême et la célébration de celui-ci a été très mouvementée). On peut en conclure qu’une prière spécifique d’exorcisme est nécessaire non seulement pour les adultes mais également pour les petits enfants qui ont pu être victimes de liens avant ou juste après leur naissance. » Journal l’Homme Nouveau 5 novembre 2016. Extrait du Nouveau Rituel du baptême : le cri d’alarme d’un exorciste https://www.hommenouveau.fr/1815/religion/nouveau-rituel-dubapteme—le-cri-d-alarme-d-un-exorciste.htm, autorisation à publier donnée par le Père Fropo le 28 novembre 2019.

        « Dans ce cadre je vais déposer une plainte pour diffamation publique. »
        Si au contraire, vous aviez réagi en disant « je pardonne à ce journaliste le mal qu’il m’a fait », le Seigneur vous aurait béni d’avoir la belle attitude du croyant véritable.
        Moi aussi, je suis calomniée dans mon paroisse pour d’autres raisons, par le Curé, les autres prêtres, les paroissiens etc. Et cela dure depuis le 28 février 2018 ! Je n’ai pas porté plainte, cela ne m’est pas venu à l’idée, même si je fus l’épouse d’un Procureur de la République ! Obéir à Dieu, faire la Volonté de Dieu, c’est plus important.
        Apprendre à vivre cette Béatitude :
        « Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
        Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux. Mt 5, 12.
        Je peux en témoigner dans mes livres, particulièrement le dernier « la Vierge Marie nous annonce des fléaux mondiaux ».
        J’ai été préservée de plus de 1000 attaques de mort, de maladies et autres.
        J’ai choisi la croix et j’ai reçu de très nombreuses grâces dont je ne pensais pas un jour être bénéficiaire.
        « La croix est une monnaie d’une valeur inestimable. Si j’ai la bonne fortune de la posséder, je deviens enrichie d’une monnaie éternelle apte à faire de moi la plus riche du Paradis, car la monnaie qui circule dans le Ciel provient des croix souffertes sur la terre. » Livre de Luisa Piccaretta « La Croix du Ciel » vol.3 2/12 1889.
        Ecouter à YouTube le Père Dominique Duten de votre diocèse. « L’important est de commencer à vivre dans la Divine Volonté. » [email protected]
        Je précise que je briserai toutes ces malédictions et les esprits impurs (démoniaques) attachés à ces malédictions.
        Croyez à la Bonne Nouvelle et revenez vers Dieu de tout votre cœur.
        Dieu vous bénisse tous.
        Béatrice Malleron

  3. Jeanne LE BON dit :

    leur union à l’Eglise n’aura aucune valeur aux yeux de Dieu,( du moins je le crois)

  4. Cyril Boiret dit :

    Au lieu d’inviter vos lecteurs à contacter le presbytère de cette paroisse, vous auriez dû vous-même faire la démarche et vous éviter la publication d’un article mensonger. Honte à vous Maximilien Bernard.
    Car Monsieur Marion Szerment est bien un homme : la célébration n’est aucunement homosexuelle…

  5. abbé Benoît de Giacomoni dit :

    Bonjour,
    Il serait normal que vous présentiez vos excuses de manière publique à cette personne qui a été injustement calomniée.
    Ce n’est pas à l’honneur du journalisme catholique de ne pas vérifier ses sources, ni à l’honneur de la personne qui vous a informés
    et qui a manqué gravement à un devoir élémentaire d’un fidèle catholique.
    abbé Benoît de Giacomoni, fssp

Traduire le site »