Église en France

Perpignan : des questions au sujet de l’intégration d’une pasteure protestante dans une messe catholique à la cathédrale

Commentaires (3)
  1. Que les fidèles cessent d’être moutons moutonniers de ces mercenaires qui abusent du sacrément de l’ordre, en se comportant en faux évêques.

    Et qu’ils cessent d’avoir cette passivité que nos concitoyens pratiquent déjà face à cette dictature sanitaire que des dirigeants qu’ils ont élus ont instaurée au nom d’une prétendue urgence.
    Redevenons le sel de la terre.

  2. Kevin dit :

    Un vrai pot pourri avec la messe Paul6 ! C’est pas mieux qu’à à la Seyne sur Mer, depuis le concile vat2 on ne les comptent plus les faux prêtres catholiques et c’est guignol dans dans nos églises et aussi depuis les réunions d’Assises avec Jean-Paul2 ! De l’art moderne comme Bergoglio avec son idole Pachamama ! On se demande quel sera le prochain échelon … du trapèze volant peut-être !

  3. PhilMarsouin dit :

    C’était la semaine de l’unité des Chrétiens, soyons tolérant;
    Catholique je me sens plus proche des Chrétiens d’Orient que des Protestants, mais je pense qu’on doit leur garder la porte ouverte.
    Ceci écrit, vu les divergences des protestants des différentes mouvances entre elles, il est compliqué de savoir à qui on parle.
    Ceux qui ont regardé à la télévision la prière Oeucuménique, dimanche à 11 h 00, ont pu constater que pour le Notre Père, tout le monde s’est levé, sauf une partie des protestants, j’avais constaté le même phénomène dans ma paroisse, il y a quelques années, cela refroidi ma confiance en cette partie du Christianisme.
    Dans le cadre de l’unité des Chrétiens, il est aussi urgent de resserrer les liens entre les Catholiques “traditionalistes” et les Catholiques qui suivent de plus près les directives Romaines, même si ils ne les approuvent pas toutes.
    Unis dans le Christ

Traduire le site »