En Une

Un bref examen critique de la Communion dans la main

Commentaires (3)
  1. C’est sans doute intéressant de se documenter ainsi, eu égard à la qualité et au sérieux des auteurs.
    Mais c’est à la Congrégation romaine compétente (avec l’aval EXPLICITE du pape) de se prononcer et de rappeler la doctrine précise, d’affirmer EXPLICITEMENT que la communion sur les lèvres est la règle et la communion dans la main l’exception, y compris en temps de crise sanitaire. Evidemment, il faudra “réviser” l’instruction de 1969.
    Sinon, on en restera aux paroles verbales et ce ne sont pas les déclarations du cardinal Sarah (“en retraite” ou “mis à la retraite”, rayer la mention inutile) qui changeront quelque chose, surtout si l’on se rappelle le “courage” de ce même cardinal interdisant à Summorum Pontificum de célébrer la messe de clôture du pélerinage au même nom en octobre dernier.

    S’agiter est une chose, agir à bon escient et efficacement dans le cadre institutionnel approprié, en est une autre.

  2. HUBERT BOUTEILLER dit :

    il est regrettable que la communion dans les mains ait été acceptée aussi facilement avec un mauvais discernement sur le sacré.

    Par ailleurs, on constate que lors de la consécration il y a souvent un manque de recueillement, comme si prêtres et laïcs ne pensent pas que c’est le Christ qui est présent sur l’autel!

  3. TD dit :

    La communion dans la main est une pratique abominable qui profane le Saint Sacrement. C’est un sacrilège encouragé par les évêques de France qui n’ont pas d’autre désir que de détruire la foi catholique comme ils le font depuis le diabolique Vatican II.
    Condamner la communion dans la main : très bien.
    Mais ce qu’il faut c’est condamner la nouvelle messe qui est une messe protestantisée qui mène à l’hérésie.
    Relisons le bref examen critique de la nouvelle messe des cardinaux Ottaviani et Bacci.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »