Non classé

Une messe pour Mme Elisabeth le 9 mai prochain

Commentaires (3)
  1. Justine dit :

    Que d’horreurs se sont passées pendant la révolution, on n’est pas fier que désormais elle soit dénommée ´La Révolution Française ´ pour le monde, tant d’abominations ne peuvent pas être effacées.
    Quand j’étais petite à l’école primaire laïque, je me rappelle que la maîtresse m’avait punie parce que je pleurais quand fièrement elle avait brandi notre livre d’histoire ouvert à la page où on voyait un homme qui brandissait à bout de bras à la foule, la tête sanguinolente du Roi Louis XVI guillotiné. La maîtresse était furieuse parce que d’autres enfants pleuraient et étaient malheureux de voir cet homme la tête coupée par les méchants.
    Nous étions trop petits pour comprendre la politique et apprécier les valeurs de la république.

  2. Pierre Mary de Montamat dit :

    Et il convient de renvoyer au magnifique livre de J de Viguerie sur Madame Elisabeth, Le sacrifice du soir.

    A mon avis (et pas que…) son meilleur ouvrage, en vérité, une œuvre de dévotion (piété) envers cette femme remarquable !

    Merci à M. l’abbé Barthe de nous permettre de participer ou de nous unir à cette Messe.

  3. BiENDITDONC dit :

    Peut-on être fière ou fier de toutes ces horreurs dont la ripoublique se vante ? pour ma part ? non et je suis consternée d’être obligée de vivre dans celle-ci ; sans parler de la Terreur au nom de laquelle tant de victimes innocentes ont été massacrées.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »