En Une

Dictature sanitaire : Civitas manifeste à Paray-le-Monial et Bergerac

Commentaires (3)
  1. Courivaud dit :

    Civitas réunit 50 personnes contre la dictature sanitaire.
    M. Philippot, lui organise des rassemblements ayant 500 personnes contre la dictature sanitaire.

    Dans les deux cas, ce sont des chiffres toujours faibles, même si l’on défile toutes les semaines. On dira, par conséquent que les Français sont des covidés (boudant les initiatives de M. Philippot et préférant avoir peur devant les charlatans de BFM, LCI, CNews et autres chaînes en boucle) et que les catholiques français sont des supercovidés ( ils ont obtenu leur os à ronger pour aller à la niche, à savoir la messe le dimanche avec force masques et distanciation sociale).

    C’est ainsi que les peuples finissent, qui sont prêts à tout pour ne plus être libres ;
    C’est ainsi que les catholiques disparaissent, qui ne veulent plus croire au retour de Jésus-Christ et à la Résurrection finale (sous conditions, on sait).

  2. HuGo dit :

    Le nombre faible ne prévaud pas…il existe et continuera.
    La France d’inspiration catholique ne disparaîtra pas, car Notre Seigneur est fidèle, Lui.
    Les ‘souverains du monde des ténèbres, les esprits de malice répandus dans les airs…ne pourront retenir les hommes dans leurs chaînes, ni nuire à l’Église…..au genre humain et perdre les âmes’ [Léon XIII]
    Les épreuves doivent affiner les âmes destinées au redressement et probablement celles-là continueront autant que Notre Seigneur le jugera opportun.
    N’est-ce pas le fil conducteur de tout l’Ancien Testament : reprendre le Peuple infidèle, subverti par les idoles du Mal ? Et, maintenant au Temps du Nouveau Testament, le nôtre, reprendre les Peuples infidèles, subvertis par ce même Mal, qui s’attache plus que jamais ‘à voler, à tuer et à perdre de la mort éternelle les âmes, à effacer maintenant le nom du Christ’, afin de les ramener à rescipiscence ; le Peuple de France particulièrement atteint, puisqu’Elle est la Fille aînée de l’Eglise ?
    Sûrement, la masse, dite catholique et ce, jusqu’au plus haut de ia hiérarchie, contribue actuellement au délitement mondial, ainsi que l’exprime de manière prophétique la prière d’exorcisme de Léon XIII l’indique : «…des ennemis très rusés l’ont saturé d’amertume et abreuvé d absinthe, et ont posé des mains impies sur ses possessions les plus sacrées. Dans le lieu saint même, là où été établi le Siège du bienheureux Pierre et la chaire de la Vérité pour la lumière du monde, ils ont élevé le trône de leur abominable impiété, dans le dessin inique que le pasteur ayant été frappé, le troupeau puisse être dispersé…Il a vaincu, le lion de Juda, le rejeton de David ! (Ap 5,5)»

  3. Courivaud dit :

    C’est très joli ce que vous écrives, cher Hugo, mais passons aux cas pratiques, où décidément, nous catholiques, nombreux (“manif pour tous” ) ou pas (dictature sanitaire), nous sommes toujours en-dessous de la moyenne de ce que l’on peut exiger d’un citoyen éclairé sur terre (c’est AUSSI un “passeport” pour être citoyen des cieux).
    Car, comme vous le savez, nous catholiques médiocres, les buveurs d’eau tiède aujourd’hui que renieraient Saint Jean et Jésus-Christ, son maître, estimons que nous avons agi en bonne conscience dès l’instant que l’on aura mis des bougies (pas de briquet : ce n’est pas le concert de Supertramp !) à l’entrée des grandes églises de France et de Navarre et que l’on a participé à des nuits de prière.

    Bon, maintenant un cas pratique où l’on aimerait votre avis de catholique, une fois nous avoir rappelé “les bons textes” : l’imposition du “pass sanitaire” (celui-là ne nous emmène pas vers les cieux, mais en enfer…. sur la terre) :

    https://francais.rt.com/france/86276-conseil-scientifique-favorable-pass-sanitaire-temporaire-malgre-question-ethique

Traduire le site »