En Une

La provocation de l’Ambassade américaine près du Saint-Siège

Commentaires (8)
  1. TD dit :

    Malheureusement l’ambassade américaine n’est -elle pas encouragée par les propos inadmissibles et scandaleux du pape actuel qui en parlant des mœurs contre nature disait « qui suis-je pour juger ? ».
    Tel jésuite (le père Martin) qui soutient ouvertement les droits LGBT.
    Certains prélats également (Mgr Paglia et d’autres) qui sont de fervents soutiens des LGBT.
    L’église allemande souhaite la bénédiction pour les couples homosexuels.
    Toutes ces abominations entrainent d’autres abominations.
    Ne nous étonnons donc pas de cette provocation de l’ambassade américaine.
    Avec de si mauvais papes et évêques ils peuvent tout se permettre

    1. Jean-Marie Vaas dit :

      Se permettraient-ils de telles choses dans les pays d’Orient, en Arabie saoudite ? Et en quoi les prévarications auxquelles nous assistons dans l’Eglise justifieraient-elles celles commises par les Etats-Unis ? Une provocation est une provocation.

  2. BMN dit :

    étonnant : le vrai drapeau LGBT comporte 6 couleurs, celui arboré sur l’ambassade en comporte 7.
    – traditionnellement les couleurs de l’arc en ciel sont SEPT (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet), sachant qu’en réalité le ‘spectre’ visible est continu du rouge au violet ; ce choix arbitraire de sept couleurs a un poids symbolique : 7 jours de la création, 7 jours de la semaine, 7 notes de musique …
    – du point de vue biblique, le 6 est le chiffre de l’humanité signifiant l’incomplétude, le chiffre 7 est le chiffre divin signifiant la perfection,
    – on peut alors en conclure que que l’arc LGBT est une contrefaçon humaine de l’arc divin, et que le bon Dieu n’a pas permis cette récupération idolâtrique , bien que de façon cachée aux yeux du monde.

  3. TD dit :

    Je suis entièrement d’accord avec vous M Vaas.
    Cette provocation des USA est scandaleuse et rien ne la justifie.
    Ce que je voulais dire est que cette provocation n’existerait pas si les hommes d’Eglise ne trahissaient pas leur mission en adoptant l’esprit du monde à la suite de Vatican II et ne tentaient pas de justifier les mœurs contre nature pour séduire le monde.
    Si les hommes d’Eglise rappelaient fermement la foi et la morales catholique les Etats les respecteraient.
    Il ne faut pas oublier non plus que le sinistre pape actuel souhaitait la défaite de Trump et l’élection de l’avorteur Biden.
    Cette provocation n’aurait pas eu lieu si Trump était encore président.
    Oui ces hommes d’Eglise modernistes sont bien des traitres et des prévaricateurs.

  4. BERTRAND dit :

    S’il y a réaction, elle sera diplomatique, au sens propre et au sens figuré.

    Notre Saint Père le Pape François avait refuser comme ambassadeur de la France auprès du Saint Siège un catholique et homosexuel pratiquant. Souvenez-vous :

    Pas d’ambassadeur gay au Vatican – JDD

    https://www.lejdd.fr/Societe/Religion/Le-pape-Francois-ne-veut-pas-de-l-ambassadeur-francais-propose-par-Francois-Hollande-727092

    8 avr. 2015 … Le pape François refuse de valider le choix de François Hollande pour le poste d’ ambassadeur de France au Saint-Siège. La cause?
    Le pape bloque la nomination d’un ambassadeur de France gay

    https://www.lemonde.fr/religions/article/2015/04/09/le-pape-bloque-la-nomination-d-un-ambassadeur-de-france-gay_4612443_1653130.html

    9 avr. 2015 … Le diplomate désigné en conseil des ministres le 5 janvier n’a pas encore pu rejoindre la Villa Bonaparte en raison de ses orientations …
    Laurent Stefanini, ambassadeur refusé par le Vatican, nommé à l …

    https://www.leparisien.fr/societe/laurent-stefanini-ambassadeur-refuse-par-le-vatican-nomme-a-l-unesco-06-04-2016-5691267.php

    6 avr. 2016 … La France a finalement nommé Laurent Stefanini au poste d’ambassadeur auprès de l’Unesco, dont le siège est à Paris. En janvier 2015,.

  5. TD dit :

    M Bertrand « Notre Saint Père le Pape François » est aussi le pape qui a dit « qui suis- je pour juger ? » à propos des homosexuels. De telles paroles sont anti catholiques.
    « Notre Saint Père le Pape François » nomme des prélats ouvertement favorables à la cause LGBT.
    « Notre Saint Père le Pape François » ne prend aucune sanction contre des prêtres comme le Père Martin qui soutiennent ouvertement les mœurs contre nature.
    « Notre Saint Père le Pape François » n’a pas pris non plus de sanctions contre les évêques et prêtres allemands qui bénissent les couples d’invertis.
    Tout comme avec Amoris Latitiae qui est une incitation au sacrilège et une profanation du Saint Sacrement en autorisant la communion pour les adultères « Notre Saint Père le Pape François  » veut détruire la morale catholique en se montrant favorable à la cause homosexuelle.
    Il ne faut pas nous prendre pour des idiots.

  6. Je partage les réprobations émises ci-dessus. Ce geste est une provocation grossière et grotesque dans Rome, ville sainte(avec beaucoup de masques) et qui l’est un peu moins avec ce triste événement.
    Il est certain que les questions posées à nos sociétés sont d’abord écologiques, économiques ( thésaurisations incommensurables des multinationales pesant plus que les Etats qui décident de moins en moins,privatisations des bénéfices, paupérisation et précarisation des populations européennes) et culturelles( impiété généralisée, l’homme quelconque de Pascal Bacqué). Mettre en valeur ces communautés de façon exacerbée au dépend de ces questions est un outrage à l’intelligence.
    Qualifier M.Biden « d’avorteur » est une injure peu raisonnable. Il est certain qu’il est favorable à cette pratique,répandue en Europe occidentale. Cela n’en fait pas un délinquant, comme l’était son ubuesque prédécesseur. Le Pape François et M.Biden ( en signalant sa défense de la mémoire indienne)ont sur les sujets écologiques et économiques ( à ce que l’on peut voir depuis janvier) des choix plus rationnels et plus pertinents que leurs prédécesseurs. On ne peut nier cependant que cela s’accompagne de positions en faveur d’une monde plus sécularisé, plus tolérant, moins orienté vers le monde religieux, un monde où même la piété qu’on trouve dans la culture grecque est remplacée par le consumérisme, le monde des télévisions grossières et si peu culturelles et le monde numérique. Faut-il espérer et croire en des autoritarismes qui renouvelleraient les aspirations spirituelles(les exemples du 20ème siècle donnent la réponse) ou retrouver des vertus au sein des démocraties (qui le sont de moins en moins)?

  7. Courivaud dit :

    De la jolie prose « conciliaire », c’est-à-dire, celle qui cherche à plaire à tout le monde… et à noyer le poisson
    ou si l’on préfère, à suivre la politique de l’autruche.
    L’auteur de ce courriel sait-il au moins que le droit pénal de l’Eglise catholique condamne de certaines peines, liées à la discipline des sacrements, les dirigeants qui encouragent ou se font les complices avérés de l’avortement ?
    L’auteur pourrait lire avec sagacité ce texte pour s’en convaincre (désolé, il est en italien ; on peut utiliser néanmoins la ressource du « traducteur automatique ») :

    http://blog.messainlatino.it/2021/05/il-diritto-canonico-nega-la-comunione.html?m=1

Traduire le site »