En Une

Etats-Unis: la défaite des évêques “bergogliens” ?

Commentaires (4)
  1. Pierre Mary de Montamat dit :

    Une nouvelle défaite pour JoBi ! Ne vous inquiétez pas, il n’en a plus pour longtemps…

    Ce qui est inquiétant aussi, c’est le 55 + 6 pour les évêques américains…

  2. Kévin C. dit :

    C’est assez consternant de voir que beaucoup dans l’Église se disent catholiques, chrétiens, veulent toujours plus de “synodalité”, un relativisme de l’autorité des pasteurs, surtout celle de Rome, en somme une plus grande ressemblance avec le protestantisme, mais remettent tout cela en cause dès lors qu’une assemblée épiscopale va à l’encontre de leurs idées.
    Voilà une bonne nouvelle venue des États-Unis, c’est rare, et un rappel fort que l’on ne transige pas avec les fondamentaux de la Foi. On ne peut être catholique et dire que c’est acceptable d’avorter, quand on est un homme politique et que l’on sert le bien commun il faut être cohérent avec ses convictions. Ça n’empêche pas la charité, le pardon et la compréhension des situations diverses.

  3. Courivaud dit :

    Il serait bon d’avoir le texte de la résolution ainsi adoptée pour vérifier que ce “rappel de cohérence” signifie qu’il faut appliquer ni plus ni moins la discipline des sacrements telle que la définit le Magistère.
    Sinon ce serait se réjouir trop vite.

  4. M. Jean-Paul Benoist dit :

    Mes chers Amis,

    Merci mon Dieu!

    Enfin des évêques courageux et conscients de leur charge.

    Que Dieu les bénisse, les garde et les protège!

    Très humblement vôtre,

    Le pauvre pécheur que je sais être.

Traduire le site »