En Une

Juventus Traditionis : un appel aux jeunes à venir à Rome défendre la liturgie tridentine

Commentaires (3)
  1. Courivaud dit :

    Il faut proposer à ces jeunes de rééditer “la marche sur Rome” qui ne doit pas finir au Palais Madame, ou au Palais Farnèse, comme il y a presque 100 ans, mais au Vatican, avec bien entendu la nomination de nouveaux prélats au Consistoire : NNSS VIgano’, Schneider,Eyck, etc.

    On ne saurait se contenter de lire des suppliques, même dans de beaux palais pontificaux. Cela a assez duré !
    Mais ces jeunes auront-ils “le don de force” que l’on reçoit à la confirmation ? Nous devons les accompagner, de différentes manières, pas seulement la prière (pensons à ce qu’a dit Jeanne d’Arc combattant dans un royaume de France en péril).

  2. TD dit :

    Excellente initiative.
    Mais malheureusement on sait que la Rome moderniste a la volonté de supprimer définitivement la messe catholique. Le cardinal Parolin secrétaire d’Etat ne s’en cache pas : il faut éradiquer pour toujours la messe traditionnelle.
    L’affaire de Dijon est un ballon d’essai.
    Ces gens qui gouvernent l’Eglise sont foncièrement mauvais et il faut leur résister à l’exemple de Mgr Lefebvre.
    Cette résistance doit se faire sur des motifs doctrinaux car la nouvelle messe protestantisée est dangereuse pour la foi.
    L’attachement à la messe traditionnelle n’est pas sentimental mais doctrinal.
    Que Dieu bénisse ces jeunes attachés à la vraie messe.

  3. M. Jean-Paul Benoist dit :

    Mes chers Amis,

    Ces jeunes ont raison! Mgr Lefebvre aussi!

    Ce n’est donc pas du tout une affaire de sentiment ni encore moins d’opinion, mais de Foi!

    Une seule Foi, un seul Baptême!

    Que les Sacrements soient sûrs et valides!

    Pas de demis-mesures! Ne soyons pas des gnan-gnans!

    Soyons des hommes!

    Prions bien pour le Saint-Père mais restons fermes! Calmes et tranquilles dans la certitude de la seule et unique Vraie Foi!

    Souvenons-nous de Fatima!

    Le Saint Rosaire à outrance!

    Sachons aussi être discrets et être prêts jusqu’au bout!

    Celui qui n’a pas tout donné n’a rien donné!

    Le sacrifice, la Croix! O Crux ave, Spes unica!

    Très humblement vôtre,

    Le pauvre pécheur que je sais être.

    En union de prières avec vous tous, je viens d’avoir 72 ans, Deo Gratias!

Traduire le site »