En Une

Comment distinguer les classes des reliques

Commentaire (1)
  1. ROMANOS le MÉLODE dit :

    Petit rappel à l’usage des chrétiens occidentaux lecteurs du site « Riposte catholique » : le saint concile de Nicèe II (le dernier tenu pour oecuménique par l’Eglise « Une et alors Indivise » du 1er millénaire chrétien) celui qui rétablit le culte des « Saintes-Images », établit une hiérarchie dans la vénération des objets proposés à la dévotion des fidèles.

    A savoir : 1) – Le livre des Saints-Évangiles, 2) – La Croix salvatrice, 3) – Les Icônes, et enfin et seulement : 4) – Les reliques des saints.
    En effet, les icônes « canonique » sont les lieux de présence spirituelle des figures qu’elles représentent, les rendant ainsi présent à ceux qui les vénèrent.
    Aussi, peut-on les définir comme des « reliques spirituelles » incontestablement supérieures, par définition, à la finitude de la matérialité des reliques corporelles et, à fortiori, à celle des autres « matériaux-reliques » (cf. assimilés … par simple contact !).

Traduire le site »