En Une

Retour en 1988 (ou avant !) !

Article précédent
De l'horreur à l'honneur
Commentaires (14)
  1. TD dit :

    Paul Vi et Jean-Paul II qui furent les grands destructeurs de l’Eglise n’avaient rien ” de saints papes” même à titre personnel.
    Il ne faut pas s’étonner de ce qui se passe actuellement avec un pape ultra moderniste.
    Jean-Paul II et Benoit XVI qui étaient des “conservateurs conciliaires” pouvaient tolérer la messe traditionnelle pour récupérer la Fraternité St Pie X, l’ultra moderniste Bergoglio non.
    La messe de toujours doit être supprimée. Point final.
    Maintenant va sonner l’heure de vérité pour les catholiques traditionalistes qui s’étaient bercés d’illusions en croyant faire confiance à la Rome moderniste et aux évêques.

  2. Pierre Mary de Montamat dit :

    Vous vous demandez peut-être où est l’Eglise ?

    Ils ajustent le rite à leur ‘croyance’. Il était anormal que le vénérable rite catholique perdure chez eux : exchristianisation !!!

    Ceux qui ont œuvré pour maintenir cette ‘paix’ retrouvée ‘grâce’ à Benoît XVI sont largement floués.

  3. Bruno ANEL dit :

    Merci, Saint Père François ! Je ne comprends pas que des prêtres catholiques puissent refuser, ne serait-ce qu’exceptionnellement, de célébrer selon le rite ordinaire de l’Eglise.

  4. fg dit :

    Comme je l’avais dit dans un commentaire il y a un peu plus d’un an, “l’enquête” avait été commanditée par le pape avec des consignes que les évêques soumis ont suivies avec zèle.

  5. Enfin. Le pape a bien raison de rappeler que la messe tradi était d’abord le rassemblement des anti-Vatican II et une défiance envers l’Eglise et le pape. Ce n’était pas la célébration du Christ mais l’étendard de la contestation et de la remise en cause de l’évolution de l’Eglise.
    Revenons à l’unité et à la liturgie telle que l’Eglise le demande : c’est ainsi que l’on est catholique.

  6. Isa dit :

    En effet , revenons à l’unité de la foi, celle prônée par St Thomas D’Aquin, Saint Augustin et Saint Charles Borromée. C’est ainsi qu’on est catholique, en suivant la liturgie célébrée par Saint Pie V, Saint Pie X et Saint Padre Pio.
    L’évolution de l’Eglise, dites-vous! Le Christ est -il revenu changer ses paroles? La foule innombrables des saints qui nous ont précédés a-t-elle tord, que nous devions faire le contraire de ce qu’ils faisaient?

  7. Anderson dit :

    Ouvrez les yeux ! C’est à cause de gens comme vous, qui ne lisez même pas ce que dit le Pape, et qui n’hésitez pas à dire que Paul VI et Jean XXIII sont des destructeurs de lEglise, c’est à cause de vous, qui divisez au lieu de bâtir avec le Christ et sous Pierre, que le Pape François est obligé de prendre ces mesures. Et avec raison. Et alors, en quoi vous êtes choqués que le Pape dise que tous doivent tôt ou tard apprendre à aimer la Messe qui est célébrée par le Pape et toute l’Eglise ?

  8. gaudete dit :

    @Bruno Anel et Gratien , non la Messe st Pie V n’est pas le rassemblement des anti-vatican II, on juge l’arbre à ses fruits, à partir du moment où on a commencé à faire du n’importe quoi dans la liturgie, à partir du moment où on a fait n’importe quoi avec le sacrement de pénitence contre les “ordres ” de Rome, etc etc on a vidé les églises Et pourquoi les gens vont à la Messe tradi, parce que l’on peut prier et se recueillir , entendre de vrais sermons et ,non des discours de la CGT dans un brouhaha incroyable parce que les prêtres ne sont même plus capables de se faire obéir parce qu’on a perdu le sens de Dieu et le respect dû à notre Créateur et parce que Vatican II ces mêmes prêtres et évèques en ont fait un foutoir abominable qui n’a rien à voir avec la réalité du concile qui disait par exemple que le latin est la langue de la Messe, or qui s’en souvient? on juge l’arbre à ses fruits : combien de vocations sacerdotales dans l’église conciliaire? et combien dans les communautés tradi, la réponse est dans la question. Et oui Vatican I n’a pas été une réussite , on ne peut pas changer l’enseignement de l’Eglise Millénaire et l’enseignement du Christ lui-même. Malheur à tous ceux qui ne suivent plus son enseignement

  9. Hervé Soulié dit :

    Faisons attention aux intentions quelque peu malignes du pontife régnant, qui veut pousser tous les catholiques de la Tradition vers La Fraternité St Pie X et acter ainsi leur schisme.
    Il l’avait d’ailleurs dit il y a déjà quatre ans.
    À nous de résister et de laisser vivre et prospérer toutes les sensibilités de la Tradition, et notamment les institutions Ecclesia Dei.
    Je précise que j’ai la plus grande estime et le plus grand respect pour la FFSPX mais cette dernière doit demeurer ce qu’elle est depuis 1970, à savoir un aiguillon planté dans l’Eglise catholique et qui l’empêche de sombrer. Et non la matrice d’une nouvelle église.
    Pour l’heure, que faire ?
    Indépendamment de la prière, seule toute-puissante, je crois qu’il faut tenter d’obtenir des évêques les mieux disposés la meilleure application des dispositions scélérates que l’on sait, le maintien des lieux de culte existants comme des messes existantes.
    Cela paraît difficile tant le motu proprio tente de verrouiller les choses, mais beaucoup d’évêques sont plutôt bien disposés et s’efforceront sans doute d’adoucir la rigueur du texte, par exemple en retirant le statut d’église paroissiale” à certains édifices pour y laisser subsister le culte selon l’usus antiquior.
    Sinon, il nous faudra exiger des lieux de culte appropriés, et faute de les obtenir, nous devrons aller manifester en groupes dans des offices paroissiaux, surtout ceux présidés par des évêques de mauvaise volonté.
    N’oublions pas que la majorité de ceux d’entre eux qui ne nous aiment pas ne sont pas courageux ; ils ont peur de toute contestation et craignent les esclandres publics autour de leur personne.
    Enfin, gardons courage.
    Bergoglio n’est pas éternel, il est gravement atteint à l’intestin ( comme le roi Hérode d’ailleurs en son temps ) et ne pourrira plus la vie de l’Église bien longtemps.
    On me rétorquera que l’on n’est pas sûr que son successeur sera meilleur, mais la Providence fera peut-être ce qu’il faut !

  10. Arome dit :

    Bonjour Gratien Juhelet,

    si on pouvait éviter les caricatures ce serait pas mal :

    – la messe en latin n’est pas forcément l’étendard du refus du développement. La messe en français n’est pas forcément l’étendard de la révolution. Cela peut arriver dans l’un ou l’autre cas. Ce sont des positions extrêmes et fausses. Ne jugez pas à priori du for interne par la participation à tel ou tel rite.

    – il ne nous appartient pas de dire qui est catholique et qui ne l’est pas. En plus c’est impossible : pour un même individu ça change avec l’heure de la journée. Chaque fois que je fais ma volonté propre, j’adhère au protestantisme. En ce sens, on peut être protestant… en latin.

    – l’unité n’est pas un totem magique : c’est l’unité avec Dieu et dans la vérité, et l’unité avec les autres fidèles (cf les deux commandements : aimer Dieu, aimer le prochain). Le signe de l’unité avec Dieu, c’est l’unité avec le prochain et la recherche de la vérité. Un fidèle FSSPX qui pense de bonne foi être dans la vérité exerce sa charité fraternelle en m’expliquant AVEC BONTE en quoi je me trompe, et il a raison de procéder ainsi. Quand en revanche il tombe dans la haine, la critique à tout va et le rejet de tout ce qui n’est pas strictement FSSPX, alors on peut se demander s’il n’a perdu la connexion avec Dieu, et à cause de quoi il l’a perdu.

    Si j’accepte avec tristesses ce nouveau motu proprio, je ne rejetterai JAMAIS les fidèles FSSPX. Il est légitime de poser des questions, et d’obtenir des réponses, même sur Vatican II. Ce concile, indépendamment des trésors de doctrine qu’il recèle, contient aussi des formulations ambigues qui ont fait le miel des ténébreux. Et sa mise en oeuvre a été le contre-exemple parfait de tout ce qu’il ne faut pas faire dans une organisation. On a créé mécaniquement les conditions de la fracture, du rejet et de l’incompréhension. Certains en sont restés blessés. Qu’ils reviennent, on reçoit des grâces de paix et de joie en rentrant dans l’Eglise, quitte à poser un acte de foi douloureux dans le ministère de Pierre.

    Dans ce moment difficile, laissons les prêtres se disputer si ça leur fait plaisir, et ayons toujours de la bonté les uns pour les autres. J’invite nos frères tradis les plus intransigeants à s’interroger sur la haine qui les habite parfois, et sur la facilité avec laquelle ils excommunient les autres.

  11. Je me ffaisais violence parfois pour subir cette messe dite nouvelle, des chants niais, rien de beau, à qq exceptions près, mais bon il fallait ètre ds l’unité soit, mais là ce pape veyt du passé glirieux faire table rase, ne pas s’étonner que kes églises se videront encore plus.

  12. Ouvrez les yeux , oui c’est à cause des messes modernes que les églises se vident, il faut déposer ce Pape une fois pour toute pour hérésie, schismes et scandales, réunissons des théologiens compétants et catholique de la vraie doctrine,,ps cette église qui ressemble à une ONG avec de vagues relents chrétiens, ” Les idées chrétiennes devenues folles” Chesterton.

  13. La chute vertigiineuse des vocations depuis 40 ans, les fruits gâtés de ce Concile, faire un Vatican 3 pour le retour de la foi catholique de toujours avec les accomodements et la technique et découvertes du monde moderne, et pas moderniste nuance.

  14. Arome votre finesse d’analyse vous honore certes, j’ai bien connu nombre de fidèles de la FSPX dont beaucoup étaient ds des postures de détestations stériles, c’est vrai, pour autant il est légitime de questionner le Concile V 2 pourquoi autant de dérives, bcp d’ambiguités ont amenées ces dérives, car au départ ce concile contenait des formules qui en germes et en puissance amenait les dérives que nous voyons aujourd’hui.Est ce la faute de ce concile? Toujours étant que depuis 1962 les vocations ont baissées, la lithurgie est un mélange où chacun fait ce qu’il veut, une grande soupe faite de bons sentiments, l’église ressemble de plus en plus à une grande ONG, C’est sur le fond et non la forme qu’il faut réfléchir, Vatican est-il catholique, ppser la question ne serait pas un luxe ni un désir de diviser au contraire et pourquoipas un nouveau concile ou modernité raisonnable et tradition seraient unis, je ne suis pas théologien la place des fidèles est d’ètre unis à leurw évêques et paroisses respectifs et comme dit justement un intervenant ne pas faire comme de nouveaux protestants, où chacun bricole sa foi selon ses convenances maus je trouve par ailleurs que la méthode du pape est très brutale peu magnanime, peu diplomate, il donne raison aux pires dérives intégristes voir sadévacantistes, partir de l’église même défigurée n’est pas une attitude responsable, bref on n’abandonne pas ses parents même violents ou alcooliques, on les faits soigner . Tout ça pour dire que je eesterai ds cette église mais ça me coûtera bcp.

Traduire le site »