En Une

Plusieurs évêques dans le monde adoptent des mesures pour faciliter la célébration de la messe traditionnelle

Commentaires (3)
  1. Pierre Mary de Montamat dit :

    Il s’agit d’une guerre lourde et longue.

    Ces autorisations et encouragements dureront aussi longtemps que la charge de ces évêques… Non ?

  2. Arome dit :

    Continuant à me documenter sur le sujet, je réalise que le pape ne permet plus aux évêques de créer de nouveaux lieux de célébration traditionnelle. Et là aucun évêque ne bronche ? On a connu des évêques tellement indépendants d’esprits que s’ils étaient braqués dans un sens ils réagissaient dans l’autre. On aurait pu imaginer même un moderniste, en réaction, créer 4 ou 5 nouvelles paroisses traditionnelles. Et là personne ne dit rien ?

    Par ailleurs, le pape dit que l’attachement à la messe traditionnelle est un rejet de Vatican II. On aurait aimé qu’il cite des exemples liant la cause à l’effet. Allons au bout de la logique : “en plantant des carottes, on creuse le trou de la Sécurité sociale”. C’est un peu court comme argumentation !

    Cela dit, il est le pape, il a l’autorité, il faut la respecter, ne serait-ce que pour ne pas amoindrir celle du successeur qui un jour annulera ce texte.

    Concentration sur la sainteté personnelle, en avant marche. PS : dimanche prochain je vais peut-être aller à une messe FSSP. Ce n’est pas la plus proche géographiquement, ce sera une contrainte, mais juste par esprit gaulois et pour soutenir mes frères qui doivent être un peu dépités en ce moment. Qui sait, ça pourrait même devenir une habitude.

  3. M. Jean-Paul Benoist dit :

    Mes chers Amis,

    Ils ont raison.

    Soutenons-les par des prières ferventes!

    Fatima: le Saint Rosaire à outrance!

    En union de prières avec vous tous.

    Dieu aura toujours le dernier mot!

    Très humblement vôtre,

    Le pauvre pécheur que je sais être.

Traduire le site »