En Une

Neuvaine pour demander une bonne issue au Motu Proprio Traditionis custodes

Commentaires (4)
  1. Rosme dit :

    Je serais d’accord de prier pour la conversion du pape actuel, afin qu’il revienne à la Tradition bimillenaire de la Sainte Eglise catholique.
    Mais il faur être prudent en citant des personnes encore vivantes… l’histoire n’ayant pas encore fait ses preuves.
    Je préfère prier tout simplement le Notre Père et le Je Vous salue Marie a l’intention du retour de la sainte Eglise catholique a la foi de Jésus-Christ.

  2. M. Jean-Paul Benoist dit :

    Mes chers Amis,

    La bulle “Quo primum tempore” a été érigée à perpétuité par saint pie V. Aucun homme, fût-il Pape, n’a le droit d’y déroger!

    Il est quand même bien étrange que Benoît XVI se soit cru autorisé à rétablir ce qui vaut pour l’éternité! Quant à “Traditioni custodes”, tout commentaire me semble inutile.

    Prions donc le Saint Rosaire à outrance.

    “Ad Jesum per Mariam”, Dieu aura toujours le dernier mot!

    En grande union de prières avec vous tous,

    Très humblement vôtre,

    Le pauvre pécheur que je sais être.

    “Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat!”

  3. TD dit :

    Le Barroux est tombé bien bas pour avoir composé une telle prière.
    Au lieu de composer ce genre de prière flagorneuse Le Barroux ferait mieux de méditer sur la conclusion de la Bulle Quo Primum de St Pie V valable à perpétuité.
    “Qu’absolument personne, donc, ne puisse déroger à cette page qui exprime Notre permission, Notre décision, Notre ordonnance, Notre commandement, Notre précepte, Notre concession, Notre indult, Notre déclaration, Notre décret et Notre interdiction, ou n’ose témérairement aller à l’encontre de ses dispositions.
    Si cependant quelqu’un se permettait une telle altération, qu’il sache qu’il encourrait l’indignation de Dieu tout-puissant et de ses bienheureux apôtres Pierre et Paul.” (Bulle Quo primum).
    C’est dire le jugement qu’ont reçu les papes conciliaires et qui attend l’actuel pape qui osent remplacer violemment la messe catholique par une cène protestante.

  4. Kevin dit :

    Que de noeuds à défaire et de noeuds à dénouer depuis que ces têtes conciliaires font la loi au Vatican à la place du Vicaire du Christ !

Traduire le site »