En Une

Dictature sanitaire : plusieurs recours déposés par Civitas

Commentaires (3)
  1. Bodin Guy dit :

    Je regrette vos propos qui rejettent la responsabilité de chacun

  2. GUILLEMIN dit :

    Bonjour,

    tout le personnel des hôpitaux est concerné par la vaccination : médical, aide à la personne, administratif, lingerie, cuisine,et … aumôniers !

    A l’hôpital de Fougères, nous avons reçu des notes indiquant la démarche à suivre et les créneaux pour se faire vacciner. Evidemment, c’est formulé de façon à ce que chacun fasse la démarche (pas de courrier nominatif) ; l’attestation de vaccination devant être fournie avant le 7 septembre. Dans le cas contraire, plus possibilité de se présenter au travail à partir du 15 août. J’attends que l’hôpital se manifeste afin de savoir comment cela va se passer. Cette décision prise par M. Macron met les gens qui travaillent à la rue et sans revenus pour vivre. Le diocèse, quand à lui, nous encourage à continuer à accompagner les plus pauvres d’une manière fraternelle (c’est-à-dire les personnes âgées en Ehpad ou les malades) en acceptant la vaccination qui serait une “preuve d’amour”, un don de soi.
    Je suis mère de famille, j’ai trois enfants qui sont sont dans le monde du travail, leur père est décédé il y a douze ans (suicide France Telecom) et je n’ai pas envie de prendre le risque de perdre ma santé ou de décéder subitement. Je ne comprends pas l’attitude de l’Eglise qui “ne voit pas plus loin que le bout de son nez” et je ne comprends pas que la responsable diocésaine de la pastorale santé m’ait demandé verbalement de donner ma démission si je ne me faisais pas vacciner. Je comprends la crainte du diocèse de perdre des postes d’aumôniers dans les hôpitaux mais je trouve quand même que l’Eglise catholique française est pusillanime et donne raison aux laboratoires pharmaceutiques sans se soucier de l’avenir qu’elle souhaite pour l’Homme et pour Dieu. Aucun soutien. Heureusement, je me suis inscrite aux recours portés par le cabinet di Vizio contre le passe sanitaire et la vaccination.

    Autre chose, ce matin, la paroisse de Fougères faisait l’au-revoir à M. le curé et au prêtre référent pour l’aumônerie de l’hôpital, étant nommés dans d’autres paroisses. Après les discours dans l’église, remise des cadeaux, un pique-nique convivial était proposé aux paroissiens où il fallait le passe sanitaire … je n’y suis pas allée.

    Je vous remercie de laisser cette tribune libre d’expression dans un pays qui devient de plus en plus dictatorial dans sa manière de fonctionner.

  3. GUILLEMIN dit :

    rectifier svp à partir du 15 septembre

Traduire le site »